Serlienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Serlienne de la maison du Pigeon
que Victor Hugo habita en 1852
sur la Grand-Place de Bruxelles

La serlienne (ou fenêtre palladienne) est un groupement de trois baies (ou triplet) dont la baie centrale est couverte d'un arc en plein cintre, les deux baies latérales sont couvertes d'un linteau (ou d'un arc en plate-bande) à hauteur de l'imposte. Les baies latérales sont généralement plus étroites que la baie centrale : dans les cas extrêmes, elles peuvent se restreindre à un jour étroit entre le piédroit de la serlienne (à l'extérieur) et la colonne ou le pilier recevant la naissance de l'arc central. Il s'agit en fait d'une déclinaison des arcs de triomphe romains antiques.

La serlienne dans l'architecture maniériste[modifier | modifier le code]

La serlienne est un motif typique de l'architecture maniériste et vénitienne, cité pour la première fois par l'architecte italien Sebastiano Serlio dans son traité Tutte l'opere d'architettura et prospetiva (d'où le nom de « serlienne »). Andrea Palladio généralise par la suite l'emploi de la serlienne, en particulier les arcades du Palazzo della Ragione à Vicence (voir l'illustration), la villa Godi Malinverni ou la Villa Forni Cerato, etc. C'est de là que vient l'autre dénomination de la serlienne : la « palladienne ».

La serlienne dans l'architecture baroque[modifier | modifier le code]

La serlienne fut ensuite utilisée dans l'architecture baroque, comme par exemple sur la façade de la maison du Pigeon que Victor Hugo habita en 1852 sur la Grand-Place de Bruxelles.

La serlienne dans l'architecture éclectique[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, la serlienne fut utilisée dans l'architecture éclectique. À Paris, on trouve ainsi une double serlienne au rez-de-chaussée et au premier étage du Siège central du Crédit lyonnais. À Bruxelles, les Galeries royales Saint-Hubert construites en 1847 par Jean-Pierre Cluysenaar en comptent six : une en façade de la Galerie de la Reine, une en façade de la Galerie du Roi et quatre à l'intérieur.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :