Carlo Scarpa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scarpa.
Museo civico di Castelvecchio

Carlo Scarpa (né à Venise, le - mort à Sendai, le ), est un architecte et un designer italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille, son père est instituteur, s'installe à Vicence en 1908 puis, au décès de la mère, survenu en 1919, Carlo, son père et son frère retournent vivre à Venise.

Carlo Scarpa est admis à l'Accademia di Belle Arti de Venise en 1920, après un 1er essai infructueux et, simultanément à ses études, il travaille dans l'agence de l'architecte vénitien Vincenzo Rinaldo; il obtient, en 1926, son diplôme de dessinateur d'architecture puis il est l'assistant du professeur Guido Girilli à la faculté d'architecture de Venise où, en 1933, il est chargé de cours.

Il entre tout d'abord en contact avec les industriels du verre de Murano et tout particulièrement les verreries Cappellin, dont il devient le conseiller artistique, et Venini, en 1933 pour qui il crée des objets en verre durant plus de 14 ans. Les possibilités plastiques du verre stimulent en lui une recherche et une expérimentation constantes sur le détail.

Ce même soin se retrouve les années suivantes dans ses restaurations et mise en scène de ses œuvres, qui se distinguent par le raffinement, l'expressivité des différents matériaux, l'alternance de nuances chromatiques et la juxtaposition de propriétés tactiles (surfaces lisses et rugueuses ou rêches), la clarté conceptuelle entre éléments horizontaux et éléments verticaux.

En 1942, il est le scénographe de la Biennale de Venise, la 1re d'une collaboration qui dure 30 ans.

Dans les années 1950, il excelle dans la restauration et le réaménagement de musées ; ainsi, les restaurations du Palazzo Abatellis à Palerme en 1953, du Museo civico di Castelvecchio à Vérone en 1956 puis, l'année suivante, de la Quadreria du Museo Correr à Venise ; en 1955, l'extension de la Gipsoteca Canoviana à Possagno.

Il restructure également des magasins, ceux d'Olivetti sis place saint Marc à Venise, de Gavina à Bologne et des locaux de société, ceux du siège de la Banca Populare di Verona à Vérone.

Il décède accidentellement le , lors d'un voyage au Japon où il avait été accueilli comme un maître[1]. Selon ses dernières volontés, il est inhumé dans le cimetière de la famille Brion à San Vito d'Altivole près de Trévise.

En 1984, le compositeur Luigi Nono lui a dédié la composition pour orchestre à microintervalles A Carlo Scarpa, Architetto, Ai suoi infiniti possibili.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Gallerie dell'Accademia, Venise, 1945
  • Pavillon du livre de la Biennale, Jardins du Castello, Venise, 1950
  • Palazzo Ca'Foscari, Venise, 1936 et 1955
  • Palazzo Abatellis, Palerme, 1953
  • Pavillon du Venezuela à la Biennale de Venise, 1954
  • Gipsoteca Canoviana, Possagno, 1955
  • Museo civico di Castelvecchio, Vérone, 1956
  • Villa Veritti, Udine, 1956
  • Quadreria du Museo Correr, Venise, 1957
  • Magasin Olivetti, place saint Marc à Venise, 1957
  • Fondation Querini-Stampalia, Venise, 1961
  • Magasin Gavina, Bologne, 1961
  • Villa Zentner, Zurich, 1964
  • Cimetière de la famille Brion, San Vito d'Altivole, 1969
  • Ca' d'Oro, Venise, 1972
  • Banca Populare, Verone, 1973
  • Stèle commémorative des victimes de l'attentat terroriste du , Piazza della Loggia à Brescia, 1976

Titre[modifier | modifier le code]

  • Peu de temps avant son décès, il est fait Docteur honoris causa de la faculté d'architecture de Venise.

Prix[modifier | modifier le code]

  • En 1956, prix Olivetti pour l'architecture, conjointement avec l'architecte Ludovico Quaroni
  • En 1965, prix IN/Arch et médaille d'or pour l'art et la culture du Ministère de l'éducation nationale pour la reconversion du Castelvecchio en musée

Publication[modifier | modifier le code]

  • L’art d’exposer, Zürich/Dijon, JRP|Ringier Kunstverlag/Les Presses du réel, avec l'Association des Amis de la Maison Rouge à Paris, 2012, 240 p. (ISBN 978-3-03764-266-5)

Source bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Sergio Los (auteur) et Klaus Frahm (photographe) : Carlo Scarpa, Benedikt Taschen Verlag GmbH, 1993 (ISBN 3822894419)

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon les sources, dans un escalier ou sur un chantier

Sur les autres projets Wikimedia :