Semic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Semic est une maison d'édition spécialisée dans la bande dessinée. Elle publie principalement des comics issus des éditeurs américains DC Comics, Marvel Comics, Image Comics, Top Cow Productions, Wildstorm, et Crossgen.

Historique[modifier | modifier le code]

En janvier 1989, Marcel Navarro, fondateur des Éditions Lug, part à la retraite; ainsi tous les titres LUG sont vendus à SEMIC, le plus grand groupe de presse scandinave, présent partout en Europe, qui continu à les éditer en France sous le nom de SEMIC France.

En octobre 1996, Semic perd les licences Marvel Comics et arrête toutes les traductions y compris Strange qui paraissait depuis 26 ans et entreprend de compenser cette perte en publiant des titres de DC Comics (dans Strange) et d'Image Comics (Gen 13, WildC.A.T.s, Cyberforce, etc.).

À la fin de l'année 1998, le groupe Semic est racheté par le Groupe Tournon, leader de la presse jeunesse en France. Ce dernier crée Semic S.A.

En 1999, Semic recrute un nouveau rédacteur en chef, Thierry Mornet, issu du fanzine comics Scarce; il occupe le poste de fin 1998 à fin 2004), date à laquelle il est licencié. L'activité comics est alors reprise par Jérôme Martineau, mais l'accord avec DC n'est pas prorogé et les dernières parutions consacrées aux super-héros DC sont publiées début 2005, avant que Semic ne perde le catalogue DC, repris l'année suivante par Panini.

En mai-juin 199, le groupe Tournon, propriétaire de Semic, déménage la rédaction de Lyon à Paris et accueille une nouvelle équipe rédactionnelle.

En 1999, le rachat de l'éditeur La Mascara permet au groupe de presse d'accéder au réseau de diffusion en librairie.

En 2000, cinquantenaire de Lug, on crée la collection Semic Books qui abritera des personnages et des séries telles que Batman, Superman, Authority, Green Arrow, Spawn et Sam & Twitch. Ces albums, qui touchent un nouveau public, permettent bientôt le développement de nouvelles collections (« Semic Noir ») et de nouveaux projets (réédition de Cosmic Patrouille, création de Sentaï School, etc.).

En 2002, grâce à un accord spécial, Image Comics publie des traductions anglaises de Strangers, une série de super-héros extra-terrestres de l'univers Semic, supposée être un prélude à une invasion Semic. Mais les ventes s'avèrent médiocres. Un accord avec Todd McFarlane Productions permet aussi la publication d'un album consacré à Spawn réalisé par des auteurs français, Jean-François Porcherot, Alex Nikolavitch et Aleksi Briclot : Spawn : Simonie.

Au début de l'été 2005, Semic est absorbé par son seul actionnaire, le groupe Tournon, qui continue à publier depuis cette date de nombreuses encyclopédies de référence Marvel et DC Comics. Le nom de SEMIC réapparaît fin 2011 par le biais de la création d’une filiale SEMIC DISTRIBUTION en charge de distribuer les licences à la fois comics et d’objets.

En avril 2012, SEMIC signe de nouveau avec Marvel afin de développer différentes lignes de merchandising et produits dérivés. Seize ans après l'arrêt des publications Marvel, SEMIC retrouve avec bonheur et enthousiasme l'univers auquel il n'a jamais cessé d'être associé Le Groupe Tournon à travers ses filiales n’a jamais cessé de promouvoir l’implantation des licences et des droits dérivés en France[réf. nécessaire].

Publications[modifier | modifier le code]