Culture de l'Argentine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En raison de son immense territoire et des différentes origines de sa population, la culture de l'Argentine est très variée.

L'Argentine a subi une grande influence européenne — certains considèrent Buenos Aires comme la plus européenne des villes d'Amérique du Sud. La population argentine provient surtout d'Espagne et d'Italie.

Hormis l'influence de ces deux pays, ainsi que celle des populations autochtones, la culture locale a été influencée par la musique et les arts d'Afrique.

L'architecture de Buenos Aires et des autres villes argentines a été influencée par plusieurs pays européens. Dans les villes et quartiers plus anciens, on retrouve un mélange de style moderne et de style colonial qui remonte à la domination espagnole.

Cinéma et théâtre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cinéma argentin.

Le cinéma argentin est assez reconnu internationalement avec des films tels que L'Histoire officielle (1985), Les Neuf Reines (2000) ou Dans ses yeux (2009), même si la plupart des spectateurs argentins préfèrent se tourner vers le cinéma américain; cependant il est arrivé que des films argentins obtiennent des prix dans de grands festivals comme à Cannes, d'ailleurs la ville de Mar del Plata organise son propre festival consacré à cet art depuis plus de vingt ans: Festival international du film de Mar del Plata.

En revanche, le théâtre, très brillant dans la Avenida Corrientes, souffre d'un manque de popularité et est souvent considéré réservé à une classe élitaire malgré la mise en place de comédies musicales.

Musique[modifier | modifier le code]

Hommes dansant le tango dans une rue de Buenos Aires, pour s'entraîner avant d'aller au bal
Article détaillé : Tango (danse).

L'élément le plus connu de la culture argentine est probablement sa musique et sa danse, en tout premier plan le tango grâce à des personnes hors normes telles que Carlos Gardel ou Astor Piazzolla. Vu de l'étranger, le tango est surtout une référence pour la danse, mais les argentins placent les paroles (sorte d'argot argentin appelé le Lunfardo) et la musique avant même la danse. Les paroles du tango peuvent être considérées comme une sorte de poésie.

La musique folklorique et la danse sont très populaires dans les provinces argentines avec un mélange de style européen et précolombien (exemple : le Chamamé).

Aussi, depuis les années 1970, le rock a réussi à prendre une place importante dans le paysage musical du pays grâce à des groupes comme Soda Stereo ou Sumo. Ce courant rock permit de s'ouvrir à d'autres genres musicaux comme la cumbia, le ska, le reggae et enfin à l'electro, mais on ne peut quantifier et sommairiser les succès musicaux à cause du téléchargement qui est difficilement mesurable.

Littérature[modifier | modifier le code]

La littérature argentine, de langue espagnole, est née autour de 1550 avec les œuvres (prose et la poésie) de Matias Rojas de Oquendo et Pedro Gonzalez de Prado. Le nom du pays lui-même vient d’un latinisme apparu pour la 1re fois dans la littérature : le poème épique « La Argentina » (1602) de Martin del Barco Centenera.

Nu XIXe siècle, quand l'Etat Argentine a été formé la plupart de les écrivains étaient surtout politiques. Ainsi, Domingo Faustino Sarmiento était le Président d'Argentine de 1868 à 1874 et aujourd'hui il est reconnue comme le meilleur auteur du XIXe siècle pour son livre Facundo.
Plusieurs écrivains argentins ont marqué la littérature internationale, en particulier Jorge Luis Borges, Julio Cortázar, Ernesto Sábato, Alfonsina Storni et Roberto Arlt, entre autres.
La littérature argentine contemporaine est représentée par exemple par César Aira, Héctor Tizón, Ricardo Piglia, Alan Pauls, Juan José Saer et Juan Gelman.

L'historieta[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Historieta argentine.

La bande dessinée argentine (Historieta argentina) possède une histoire ancienne et a fourni à l'Europe quelques-uns de ses plus grands dessinateurs, notamment Quino et son héroïne Mafalda.

Sport[modifier | modifier le code]

Le sport a une place très importante en Argentine, au point de considérer par exemple le football comme une véritable obsession nationale plutôt qu'à un jeu. L'équipe nationale fut couronnée championne du monde à deux reprises en 1978 et 1986 (grâce aux exploits de Diego Maradona, véritable icône nationale) et sa rivalité contre le Brésil sur le continent sud américain est au cœur de ce sport.Et maintenant Lionel Messi a pris la relève.Avec quatre ballon d'or de suite.

À côté de l'équipe nationale, un championnat d'Argentine de football est mis en place depuis la fin du 19e siècle, il deviendra professionnel en 1931, sans doute l'un des meilleurs championnats de football au niveau technique, les meilleurs clubs sont Boca Juniors, Independiente, River Plate ou le Racing.

D'autres sports sont aussi populaires comme le rugby à XV (avec les Pumas), le tennis (Guillermo Vilas, Gabriela Sabatini), le hockey sur gazon ou le basket-ball où l'Argentine fut championne olympique en 2004. Enfin n'oublions pas non plus le sport automobile où l'un des plus grands champions fut argentin : Juan Manuel Fangio.

Langues[modifier | modifier le code]

La langue officielle de l'Argentine est l'espagnol, mais dans l'usage le castillan argentin diffère quelque peu du castillan espagnol. Le castillan argentin possède lui-même plusieurs variations, la plus répandue étant le rioplatense que l'on retrouve dans la région de la capitale, et qui tire son nom du Río de la Plata.

Religion[modifier | modifier le code]

La religion catholique est la religion majoritaire et a le statut exceptionnel de religion d'État.