Mapudungun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue mapuche. Pour le peuple mapuche, voir Mapuches.
Mapudungun
Pays Chili, Argentine
Nombre de locuteurs 300 000 à 1 million, dont au moins 200 000 au Chili
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 arn
ISO 639-3 arn
IETF arn

Le mapuche (ou mapudungun ou mapuchedungun) est une langue amérindienne parlée par la communauté Mapuche au Chili et en Argentine. Elle compte de 200 000 à 500 000 locuteurs dans 2 000 petites réserves, voire jusqu'à 1 million si l'on considère les 300 000 Mapuches résidant à Santiago. Une grande mobilisation existe au sein de la communauté locutrice pour sa défense.

En langue mapuche, Mapu signifie « terre » et Che veut dire « homme », ainsi « Mapuche » signifie « homme de la terre ». De la même manière « Mapudungun » désigne la « langue de la terre » (de mapu : terre et dungún : mot). Dans les livres d'histoire, on connaît ce peuple du Sud du Chili et d'Argentine sous le nom d'« Araucans » (en espagnol Araucanos), mais ce mot n'existe pas dans leur langue : ce n'est autre que le nom que les Espagnols ont donné aux indigènes de la zone sud du Chili appelée « Arauco », nom lui-même d'origine inconnue.

Distribution[modifier | modifier le code]

Le nombre de mapuches au Chili en 2002 est de 604 349, habitant les régions de l'Araucanie, la région métropolitaine de Santiago et de façon minoritaire les régions de Biobio, Los Lagos et Los Ríos, dont une part importante ne parle pas la langue. En Argentine vivent 113 680 mapuches selon l'Encuesta Complementaria de Pueblos Indígenas (ECPI) 2004-2005, la plupart de personnes habitent les provinces de Neuquén, Río Negro et Chubut. Selon le linguiste Fernando Zúñiga, le 16 % des mapuches maîtrisent la langue, et environ 18 % de plus la comprennent[1]. En Argentine les estimations sont de l'ordre de 100 000 locuteurs[2].

Dialectes[modifier | modifier le code]

Texte écrit en Mapudungun « apoy pühe ayüwüin piüke » et son équivalent en espagnol. Traduction « Estomac plein, cœur content »

La langue mapuche ne présente aucune difficulté pour la compréhension mutuelle. Les locuteurs non-natifs ne peuvent généralement pas distinguer facilement les variations régionales. Les différences sont minimes par rapport aux différents dialectes du français ou de l'anglais, par exemple.

Les dialectes les plus importants sont :

  • Picunche (« peuples du nord »), connu par habitants du sud du Biobío comme chedungun (« parler humain »), et du nord de l'Araucanie, province de Malleco
  • Moluche-pehuenche
    • Moluche (« peuples du centre »), o nguluche (« peuple de l'ouest »), le dialecte le plus diffusé, et le plus productif en œuvres sur la langue. Il est utilisé par les habitants de Limay jusqu'au Lac Nahuel Huapi (Argentine) et à Cautín (Chili).
    • Pehuenche (« peuples de l'araucarie'), également chedungun, parlé en Neuquén (Argentine) et au Haut Biobío (Chili).
  • Huilliche (« peuples du sud »), parlé dans la région du lac Nahuel Huapi (Argentine), et à Chalileo, à General Acha et auprès du fleuve Colorado, la côte de Osorno et de Chiloé (Chili). La variété de la côte d'Osorno est appelée chesugun, considérée une langue séparé à cause de la très forte influence du castillan

Le veliche de la Région des îles du Chiloé s'est éteint depuis le XIXe siècle. Le dialecte d'Osorno y a été introduit dans les années 1930.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Il existe six voyelles orales en mapuche. Les voyelles orales sont constituées des phonèmes /i/, /ɨ/, /ɛ/, /a/, /ɔ/ et /u/ que correspondent exactement aux mêmes voyelles orales du polonais.

Les demi-voyelles aproximantes /j/, /w/ et /γ/ des diphtongues descendents sont représentés par <y>, <w> et <g>.

Le complexe système consonnantique du mapuche est en effet constitué de plusieurs consonnes:

bilabiale labio-
dentale
interdentale alvéolaire post-
alvéolaire
palatale retroflexe velaire
nasales m n ɲ ŋ
occlusives p t k
affriquées ʧ ʈʂ
fricative f θ s ʃ ɣ
approximante w j ɻ
latérale l ʎ

Accentuation[modifier | modifier le code]

La place de l'accent en mapuche est parfaitement prévisible et n'a de ce fait aucune valeur distinctive : les mots qui se terminent par une syllabe ouverte (donc par une voyelle) ont l'accent sur l'avant-dernière syllabe, les mots terminés par une syllabe fermée (donc par une consonne) sont accentués sur la dernière syllabe.

Écriture[modifier | modifier le code]

Le mapuche utilise actuellement l'alphabet latin pour l'écriture. Le tréma sur ü représente la voyelle centrale [ɨ] et c'est le seul accent existant. Voici quelques exemples:

Mot Traduction Prononciation standard
terre mapu
cheval kawellu
eau ko
feu cütral
homme wentru
femme domo
manger in
boire putun
grand fütra
petit pichi
nuit punh
jour antü
jeune we che wé tché
fleur rayen

Emprunts à l'espagnol et au français[modifier | modifier le code]

Quelques mots d'origine mapuche se sont introduits en français par l'intermédiaire de l'espagnol, notamment poncho et plusieurs noms d'animaux et plantes tels que: (coigüe < koywe; quillay < küllay; copihue < kopiwe; coipo < koypu; degú < dewü; pudú < püdü o püdu, parmi d'autres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Wikipédia en Mapudungun dans l'Incubateur de Wikimedia.

Dictionnaires[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En espagnol et mapudungun[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Zúñiga, Fernando (2006). « Los mapuches y su lengua ». Mapudungun. El habla mapuche. Santiago: Centro de Estudios Públicos. p. 402.
  2. Lewis, M. Paul, editor (2009). Ethnologue: Languages of the World 16ª edición. Dallas, Texas: SIL International.