Cinéma argentin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Argentinefilm.svg

Issu d'une longue tradition, le cinéma argentin est aujourd'hui l'un des plus significatifs du monde hispanique.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Le cinéma argentin est l'un des plus dynamiques d'Amérique centrale et du Sud.

Très prolifique dans les années 40 et 50 avec 60 films sortis par an[1].

Il connait une renaissance importante depuis le milieu des années 1990. Aujourd'hui, les grands festivals de films internationaux sélectionnent régulièrement les films argentins et la qualité de la production nationale est remarquée.

La production nationale reste quantitativement modérée, mais Buenos Aires est de fait, une ville qui attire soixante à quatre-vingt tournages chaque année[2].

Histoire du cinéma argentin[modifier | modifier le code]

Le premier film argentin fut en 1897 La Bandera Argentina (es).

En 1908, Mario Gallo réalise le premier film de fiction : El fusilamiento de Dorrego.

Le premier long métrage fut en 1914 Amalia, drame d'Enrique García Velloso (es), suivi en 1915 par Nobleza gaucha de Humberto Cairo et Ernesto Gunche.

Muñequitas porteñas constitue, en 1931, le premier film sonore.


Réalisateurs/réalisatrices[modifier | modifier le code]

Acteurs/actrices[modifier | modifier le code]

Producteurs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David William Foster, Contemporary Argentine cinema, University of Missouri Press, 1992.
  • (es) Horacio Bernardes, Diego Lerer et Sergio Wolf, Nuevo cine argentino, Buenos Aires, Fipresci Argentina, Ed. Tatanka, 2002, 172 p.
  • (es) Roberto Blanco Pazos, Diccionario de actores del cine argentino (1933-1999), Ediciones Corregidor, 1999.
  • (es) Claudio España, Cine argentino en democracia 1983-1993, Buenos Aires, Fondo Nacional de las Artes, 1994, 351 p.
  • (es) Clara Kriger et Alejandra Portela, Cine latinoamericano I Diccionario de realizadores, Buenos Aires, Ed. del Jilguero, 1997, 512 p.
  • (es) Raúl Manrupe et María Alejandra Portela, Un diccionario de films argentinos, Ediciones Corregidor, 1995, (ISBN 950-05-0896-6) (tous les films sonores de 1933 à 1995)
  • (es) Raúl Manrupe et María Alejandra Portela, Un diccionario de films argentinos II, Ediciones Corregidor, 2004, (ISBN 950-05-1525-3) (films de 1996 à 2002)
  • (es) Fernando Martín Peña, Generación 60 ; Generación 90, Malba, Buenos Aires, 2003, 287 et 336 p.
  • (es) Teresa Toledo (sous la direction de), Miradas : cine argentino de los 90, Madrid, AECI, 2000, 238 p.
  • (fr) Guy Hennebelle et Alfonso Gumucio-Dagron (sous la direction de), Les Cinémas de l'Amérique Latine, préface de Manuel Scorza, avant-propos d'Edouard Bailby et de Louis Marcorelles, Éditions Lherminier, septembre 1981, 544 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Listes et catégories[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr)[PDF] Autour du Rio de la Plata Page 18
  2. Air France Magazine « spécial cinéma » n°133, mai 2008, p.70