Poète national

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Poète national est un titre honorifique attribué à un poète soit par une autorité nationale soit par la communauté littéraire.

Belgique[modifier | modifier le code]

Le roi Albert Ier de Belgique a donné ce titre à Émile Verhaeren en 1899[1].

Ce titre honorifique est remis en honneur par la volonté de trois associations littéraires — la Maison de la Poésie et de la Langue française de Namur, le Poëziecentrum de Gand et le Vonk Er Zonen d'Anvers — et attribué pour la première fois en 2014, et pour une durée de deux ans, au poète néerlandophone Charles Ducal. Un autre poète national, en alternance francophone ou néerlandophone, voire germanophone, sera nommé tous les deux ans avec pour mission d'écrire au minimum six poèmes par an sur des thématiques propres à la Belgique. Les poèmes seront traduits dans les trois langues nationales et mis à la disposition du public par certains journaux[2].

Équateur[modifier | modifier le code]

Le président Alfredo Baquerizo a décerné ce titre à Remigio Crespo Toral en 1917.

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Le titre de Dichter des Vaderlands (nl) (poète de la patrie) était créé par le journal NRC Handelsblad, l'organisation radio-télévision Nederlandse Programma Stichting et le fondation Poetry International à janvier 2000.

Il y aussi des poètes de la ville dans plusieurs villes dans les Pays-Bas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Belgique s'enrichit d'un Poète national » dans le quotidien belge La Libre Belgique du 15 janvier 2014.
  2. site du Poète national belge