Espagnol rioplatense

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Espagnol rioplatense,
castillan rioplatense
Pays Argentine, Uruguay
Région Buenos Aires, Uruguay
Typologie SVO flexionnelle syllabique
Classification par famille

L'espagnol rioplatense (ou castillan rioplatense) est la variante de l'espagnol employée en Argentine et en Uruguay. Il est fortement influencé par l'italien, en raison de la forte immigration italienne du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Prononciation[modifier | modifier le code]

Région ou l’espagnol rioplatense est parlé autour du Río de la Plata.

La principale différence de prononciation entre l'espagnol rioplatense et l'espagnol standard est la prononciation du « ll » (elie) et du « y ». En Espagne, et dans la majorité des pays hispanophones, le « ll » se prononce [ʎ] ou [j].

En Argentine et en Uruguay, le « ll » se prononce en produisant comme le « j » français [ʒ] et le « ch » [ʃ] dans la région de Buenos Aires[1]. Par exemple « ¿Cómo te llamas? » se prononcera phonétiquement [komo te ʒamas] ou [komo te ʃamas] au lieu de [komo te ʎamas].

Le « y » argentin et uruguayen se prononce de la même façon (autrement dit un son entre le « j » [ʒ] et le « ch » [ʃ]).

Le « s » en fin de syllabe ne se prononce quasiment pas, il semble légèrement « soufflé ».

L'accent rioplatense a des intonations et sonorités très italiennes.

Grammaire[modifier | modifier le code]

Pronoms[modifier | modifier le code]

Le vosotros n'est pas utilisé, remplacé par le ustedes, il se conjugue comme celui-ci (à la troisième personne du pluriel). De même le est presque toujours remplacé par le vos. Exemple de conjugaison du verbe être : yo soy, vos sos, él/ella es, nosotros somos, ustedes son, ellos/ellas son. On notera qu'en espagnol rioplatense, sos remplace eres.

Ti est aussi remplacé par Vos, par exemple :

Argentine/Uruguay Espagne
Es para vos Es para ti
Voy con vos Voy contigo

Présent[modifier | modifier le code]

La majorité des changements relatifs à la conjugaison concernent la deuxième personne du singulier, en particulier les diphtongues qui ont une forte tendance à disparaître. Par exemple, à Buenos Aires et à Montevideo on ne dira pas tú puedes mais vos podés. L'accent tonique se déplace sur la dernière syllabe.

Impératif[modifier | modifier le code]

Au mode impératif aussi il y a des changements à la deuxième personne du singulier. L'accent tonique est sur la dernière syllabe. On dira Mirá au lieu de Mira. De plus, presque tous les verbes irréguliers sont différents de l'espagnol d'Espagne. Par exemple :

Espagne Rioplatense
Canta Cantá
Haz Hacé
Pon Poné
Sal Salí
Di Decí
Ven Vení

Passé, futur[modifier | modifier le code]

En rioplatense, le passé composé est très peu employé, on préfère utiliser le passé simple. Pour le futur, on utilise généralement le futur proche (« ir a » + verbe à l'infinitif).

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

Dialectes de la langue espagnole parlés en Argentine.

De nombreux mots employés en Argentine et Uruguay n'existent pas dans le vocabulaire utilisé en Espagne. Une grande partie vient du lunfardo, argot, associé au tango.

Ces mots sont en général d'origines diverses (langues d'immigrés européens ou dialectes andins ou guaranis par exemple), et sont parfois rentrés dans le vocabulaire courant et ne sont pas considérés comme argot. Par exemple, le mot laburo, qui signifie « travail » (et que l'on retrouve aussi en français sous la forme « labeur »), vient de l'italien lavoro, est un mot de lunfardo. Un autre exemple est le mot buongiorno / buonyorno, très utilisé pour se saluer, mais qui n'existe pas en espagnol.

Ainsi, l'espagnol rioplatense est riche de nombreux mots (noms, verbes, adjectifs, etc.) n'existant pas dans d'autres dialectes. Cependant, il existe aussi des mots d'espagnol existant en espagnol rioplatense, et dont le sens a été détourné. Par exemple coger (prendre) et acabar (terminer) ont des connotations sexuelles en rioplatense ; il faut donc leur préférer l'emploi de agarrar, tomar et terminar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles B. Chang, « Variation in Palatal Production in Buenos Aires Spanish », dans Maurice Westmoreland et Juan Antonio Thomas, Selected Proceedings of the 4th Workshop on Spanish Sociolinguistics, Somerville, MA, Cascadilla Proceedings Project,‎ 2008 (lire en ligne), p. 54-63
  • Laura Colantoni, « Micro and macro sound variation and change in Argentine Spanish », dans Nuria Sagarra et Almeida Jacqueline Toribio, Selected Proceedings of the 9th Hispanic Linguistics Symposium, Somerville, MA, Cascadilla Proceedings Project,‎ 2006 (lire en ligne), p. 91–102

Article connexe[modifier | modifier le code]