Avenida Corrientes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° 36′ 14″ S 58° 24′ 38″ O / -34.604, -58.4105

Mapa Avenida Corrientes.JPG
Au carrefour entre Corrientes et Esmeralda, dans la zone des théâtres
L' Avenida Corrientes à son croisement avec Carlos Pellegrini
Corrientes 348.
Des churros accompagnés d'un chocolat chaud ou chocolate con churros.
Vue de l'Avenida Corrientes avec l'Obélisque dans le fond

L'Avenida Corrientes est une des principales artères de la ville de Buenos Aires, capitale de l'Argentine. Elle est intimement liée au tango et à l'âme de Buenos Aires. Son nom, comme celui d'autres avenues parallèles Santa Fe, Córdoba et San Juan, rend hommage a une province du pays, dans ce cas la province de Corrientes.

L'avenue nait dans l'avenida Eduardo Madero, au niveau du Luna Park dont elle constitue le rebord sud, non loin du quartier de Puerto Madero, et s'étend sur 69 pâtés de maisons ou manzanas vers l'ouest d'abord, puis vers le nord-ouest, jusqu'à son extrémité dans l'avenida Federico Lacroze et la gare de même nom, dans le quartier de Chacarita, après avoir traversé d'est en ouest les quartiers de San Nicolás, Balvanera, Almagro, Villa Crespo et Chacarita.

Le sens de circulation des véhicules est d'ouest en est, c’est-à-dire, de la périphérie vers le centre de la ville.

Lieux d'intérêt particulier[modifier | modifier le code]

De l'Avenida Leandro Alem à l'Obélisque[modifier | modifier le code]

La rue qui ne dort jamais[modifier | modifier le code]

Quantité d'établissements sont ouverts la nuit dans l'Avenida Corrientes. Parmi ceux-ci

  • La pizzería Los Inmortales, auparavant Café de los inmortales, avec photos de ceux qui y passèrent
  • Pizzería Güerrín
  • Café La Paz, centre historique de réunion de militants de gauche
  • Le Bar Ramos
  • Caféteria La Giralda, qui offre d'excellents chocolate con churros
  • Le théâtre General San Martín, de la Municipalité de Buenos Aires
  • Le complexe La Plaza, initiative privée avec des salles de théâtre et des restaurants
  • Nombreuses librairies (Hernández, Liberarte et bien d'autres)

Le off-Corrientes[modifier | modifier le code]

Après avoir dépassé le carrefour avec l'Avenida Callao, on quitte le quartier de San Nicolás, pour entrer dans celui de Balvanera. On se trouve dès lors dans ce qu'on appelle l' off-Corrientes, nom que l'on donne à cette zone de salles de théâtre alternatives.

On y trouve aussi le Centro Ricardo Rojas de l'Université de Buenos Aires, dédié à l'extension universitaire et à l'art expérimental.

Quartier Once de septiembre[modifier | modifier le code]

Le quartier Once de septiembre ou Onze septembre est le quartier juif traditionnel dédié surtout à la vente de vêtements pour les grands et les petits. Actuellement s'y sont ajoutés des commerces de coréens et d'autres nationalités.

Abasto[modifier | modifier le code]

Après avoir croisé l' Avenida Pueyrredón, on entre dans la petite patrie de Carlos Gardel. Ce quartier dégradé ces dernières décennies, est en train de récupérer lentement. Son nom est dû à l'ancien Marché d'approvisionnement de Buenos Aires, ou Mercado de Abasto de Buenos Aires, converti aujourd'hui en un centre commercial, le plus grand de Buenos Aires.

Métro[modifier | modifier le code]

  • La ligne LineaB.png du métro de Buenos Aires l'accompagne sous une grande partie de son parcours (Stations "Leandro N. Alem", "Florida", "Carlos Pellegrini", "Uruguay", "Callao", "Pasteur", "Pueyrredón" (correspondance avec la future Línea LineaH.png en construction en 2006), "Carlos Gardel", "Medrano", "Ángel Gallardo", "Malabia", "Dorrego", et "Federico Lacroze").
  • La ligne LineaC.png (station "Diagonal Norte").
  • La ligne LineaD.png (station "9 de Julio").