Chongqing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Chongqing
重庆

La ville-montagne (山城, shānchéng)
Dans le sens des aiguilles d'une montre : Yuzhong, temple de Baidi, pont de Chaotianmen, gorge de Qutang et grand hall du peuple.
Dans le sens des aiguilles d'une montre : Yuzhong, temple de Baidi, pont de Chaotianmen, gorge de Qutang et grand hall du peuple.
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Statut administratif Municipalité
Secrétaire du PCC Zhang Dejiang (张德江)
Gouverneur Huang Qifan (黄奇帆)
Code postal Ville : 400000[1]
Code aéroport CKG
Indicatif 023[1]
Démographie
Population 8 846 170 hab. (2010[2].)
Densité 107 hab./km2
Géographie
Coordonnées 29° 33′ N 106° 30′ E / 29.55, 106.529° 33′ Nord 106° 30′ Est / 29.55, 106.5  
Superficie 8 240 100 ha = 82 401 km2
Divers
PIB total 70 milliards d'euros (en 2009)
PIB par habitant 2500 euros
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Chongqing
重庆

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Chongqing
重庆
Liens
Site web fr.cq.gov.cn

'Chongqing ou Tchongking (chinois simplifié :  ; chinois traditionnel : 重慶 ; pinyin : Chóngqìng ou Ch'ung-ch'ing), surnommée la ville-montagne (山城, shānchéng), est une ville de la République populaire de Chine, aujourd'hui Municipalité[3] après avoir été longtemps l'une des principales villes de la province intérieure du Sichuan. La municipalité de Chongqing a une superficie de 82 401 km² (c'est-à-dire comparable à la superficie de l'Autriche) et une population de 17 845 265 habitants d'après le recensement officiel de 2010. La zone urbaine comptait environ huit millions d'habitants en 2010.

Alors que les trois autres municipalités chinoises, Shanghai, Pékin et Tianjin, sont situées dans l'est du pays et existaient avant la proclamation de la République populaire, la municipalité de Chonqqing a été créée dans les années 1990 pour qu'elle devienne un pôle économique majeur de la Chine intérieure et pour gérer le relogement des personnes déplacées par la mise en eau du barrage des Trois-Gorges. Dans les années 2000, la zone urbaine de Chongqing a été l'une des régions chinoises à la plus forte croissance démographique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Située à l'extrémité nord du plateau du Yunnan-Guizhou et à la limite orientale du bassin géologique du Sichuan, Chongqing est coupée par la rivière Jialing et le cours supérieur du fleuve Yangzi Jiang (nommé aussi autrefois le Yang-Tsé). À l'est de la ville proprement dite commence le réservoir du barrage des Trois Gorges. Les provinces voisines sont le Hubei (à l'est), le Hunan et le Guizhou (au sud), le Sichuan (à l'ouest) et le Shaanxi (au nord).

Géologie[modifier | modifier le code]

Bâtie au confluent du Yangzi et de l'un de ses principaux affluents, le Jialing, la ville-centre présente une topographie très particulière composée uniquement de collines escarpées, ce qui en fait la seule grande ville chinoise exempte de vélos, les pentes y étant trop raides. C'est également la seule ville où le franchissement des fleuves s'effectuait partiellement à l'aide de téléphériques. Depuis l'ouverture de Chongqing à l'international, en particulier depuis 1997, de nombreux ponts ont été construits pour compléter ce réseau. La province est bordée par les montagnes Daba dans le nord, les montagnes de Wu à l'est, les montagnes Wuling et les montagnes de Dalou dans le sud.

Climat[modifier | modifier le code]

Chongqing présente un climat subtropical humide à quatre saisons (Köppen Cfa), avec des influences de mousson qui caractérisent une grande partie de l'Asie orientale.

Chongqing est connue comme l'un des « trois fours » de la Chine (三大 火炉) ; ses étés sont parmi les plus chauds et plus humides en Chine, avec des pics de 33 à 34 °C en août dans la zone urbaine. Les hivers sont courts et doux, mais humides et nuageux. La situation de la ville dans le bassin du Sichuan lui doit d'avoir l'un des plus bas totaux d'ensoleillement annuel de Chine.

Du fait de sa position sur le Yangzi et de son fort développement industriel, Chongqing est connue pour son brouillard et souffre d'une pollution de l'air lourde et chronique. Le brouillard est plus fréquent au printemps et pendant les journées d'hiver, ce qui a valu à cette ville le surnom de « capitale Brouillard » (雾 都).

Pendant la Seconde Guerre sino-japonaise, ces conditions météorologiques spéciales ont préservé la ville de l'invasion par l'Armée impériale japonaise. Cependant, le gouvernement municipal a tenté d'améliorer sa qualité de l'air ces dernières années[réf. nécessaire]. Le nombre de prétendus « jours de ciel bleu » (jours où la pollution est « seulement » légère) ont été à la hausse[réf. nécessaire].

Les conditions sont plus fraîches dans les parties les plus orientales de la municipalité en raison de l'altitude plus élevée.

Relevé météorologique de Chongqing-260 m (période 1961-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 5,6 6,9 10,9 15,1 19 21,5 24,5 24,5 20,4 16,2 11,5 7,2 15,3
Température maximale moyenne (°C) 9,5 11,6 16,8 22,2 25,9 28,1 32,2 32,8 26,5 21,3 15,7 10,9 21,1
Précipitations (mm) 20 21 37 102 159 166 171 138 149 96 53 26 1 101
Source : Le climat à Chonging (en ° C et mm, moyennes mensuelles) Hong Kong Observatory


Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La municipalité de Chongqing est constituée de quarante subdivisions de niveau district (trois d'entre elles abolies en 1997), se répartissant en dix-neuf districts, dix-sept xian et quatre xian autonomes.

Districts
Nom Sinogrammes Hanyu pinyin Association
précédentea
Banan 巴南区 Bānán Qū Chongqing
Beibei 北碚区 Běibèi Qū
Changshou 长寿区 Chángshòu Qū
Dadukou 大渡口区 Dàdùkǒu Qū
Fuling 涪陵区 Fúlíng Qū Fuling
Hechuan 合川区 Héchuān Qū Chongqing
Jiangbei 江北区 Jiāngběi Qū
Jiangjin 江津区 Jiāngjīn Qū
Jiulongpo 九龙坡区 Jiǔlóngpō Qū
Nan'an 南岸区 Nán'àn Qū
Nanchuan 南川区 Nánchuān Qū Fuling
Qianjiang 黔江区 Qiánjiāng Qū Qianjiang
Shapingba 沙坪坝区 Shāpíngbà Qū Chongqing
Shuangqiao 双桥区 Shuāngqiáo Qū
Wansheng 万盛区 Wànshèng Qū
Wanzhou 万州区 Wànzhōu Qū Wanxian
Yubei 渝北区 Yúběi Qū Chongqing
Yongchuan 永川区 Yǒngchuān Qū
Yuzhong 渝中区 Yúzhōng Qū
Xian
Nom Sinogrammes Hanyu pinyin Association
précédentea
Bishan 璧山县 Bìshān Xiàn Chongqing
Chengkou 城口县 Chéngkǒu Xiàn Wanxian
Dazu 大足县 Dàzú Xiàn Chongqing
Dianjiang 垫江县 Diànjiāng Xiàn Fuling
Fengdu 丰都县 Fēngdū Xiàn
Fengjie 奉节县 Fèngjié Xiàn Wanxian
Kai 开县 Kāi Xiàn
Liangping 梁平县 Liángpíng Xiàn
Qijiang 綦江县 Qíjiāng Xiàn Chongqing
Rongchang 荣昌县 Róngchāng Xiàn
Tongliang 铜梁县 Tóngliáng Xiàn
Tongnan 潼南县 Tóngnán Xiàn
Wulong 武隆县 Wǔlóng Xiàn Fuling
Wushan 巫山县 Wūshān Xiàn Wanxian
Wuxi 巫溪县 Wūxī Xiàn
Yunyang 云阳县 Yúnyáng Xiàn
Zhong 忠县 Zhōng Xiàn
Xian autonomes
Nom Sinogrammes Hanyu pinyin Association
précédentea
Xian autonome miao et tujia
de Pengshui
彭水苗族土家族自治县 Péngshuǐ miáozú tǔjiāzú Zìzhìxiàn Qianjiang
Xian autonome tujia
de Shizhu
石柱土家族自治县 Shízhù tǔjiāzú Zìzhìxiàn
Xian autonome tujia et miao
de Xiushan
秀山土家族苗族自治县 Xiùshān tǔjiāzú miáozú Zìzhìxiàn
Xian autonome tujia et miao
de Youyang
酉阳土家族苗族自治县 Yǒuyáng tǔjiāzú miáozú Zìzhìxiàn

a Indique le district avec lequel la subdivision a été associée avant la fusion de Chongqing, Fuling, Wanxian (désormais Wanzhou) et Qianjiang en 1997.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après le massacre perpétré à Nankin pendant la guerre sino-japonaise par l'armée impériale japonaise, Chongqing devint provisoirement le siège du gouvernement de la République de Chine et de son gouvernement du Guomindang. Elle détient le titre de la ville la plus bombardée de la guerre avec plus de 5 000 bombardements faits par l'aviation japonaise et ayant entraîné la mort de plusieurs dizaines de milliers de civils. Durant la guerre, 268 raids aériens furent effectués sur Chongqing par le Service aérien de l'armée impériale japonaise. Plus de 3 000 tonnes de bombes furent larguées sur la ville entre 1939 et 1942.

La municipalité autonome est de création récente : elle a été détachée de la province du Sichuan, alors la plus peuplée de toutes les provinces chinoises, en 1997. La principale cause de ce changement de statut est la gestion du lac du barrage des Trois-Gorges, et en particulier du déplacement et du relogement des personnes riveraines du fleuve.

La municipalité dépend directement de la direction centrale du Parti communiste chinois. Elle est dirigée de décembre 2007 à mars 2012, par Bo Xilai (en tant que chef du parti communiste de la ville) qui est brusquement démis de ses fonctions à la suite d'un scandale mêlant accusations de corruption, écoutes téléphoniques illégales et meurtre. Lei Zhengfu le secrétaire de parti du district de Beibei, dans la ville de Chongqing est impliqué dans un scandale politico-sexuel[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon un article de juillet 2010 de l'agence officielle Xinhua, la municipalité a une population de 32,8 millions d'habitants, dont 23,3 millions d'agriculteurs (plus de 70 % de la population) [5], ce qui peut faire dire à certains qu'il s'agit de la « plus grande ville du monde ». La population de la zone urbaine de Chongqing était estimée à 4,6 millions en 2009[6], ce qui en fait approximativement la 8e ville chinoise par sa population. Si on compte les migrants non enregistrés provenant de la campagne, la population de la zone urbaine était estimée à 9,5 millions en 2010. Les migrants non enregistrés était estimés à 8,8 millions de personnes, dont environ 4,9 millions dans la zone urbaine, et 3,9 millions d'entre-eux travaillant et vivant dans d'autres centres urbains de moindre importance dans les limites de la municipalité.

L'annuaire statistique de 2005 énumère également 15,22 millions (49,82 %) d'hommes et 15,33 millions (50,18 %) de femmes.

En termes de répartition par âge en 2004, 20,88 % étaient âgés de 0-14 ans, 67,69 % étaient âgés de 15-64, et 11,46 % avaient 65 ans et plus.

Sur un total de 10,47 millions des ménages (2004), 1,36 million étaient composés d'une personne, 2,94 millions de 2 personnes, 3,19 millions de 3 personnes, 1,79 million de 4 personnes, 783 000 de 5 personnes, 270 000 de 6 personnes, 89 000 de 7 personnes, 28 000 de 8 personnes, 6 000 de 9 personnes et 10 000 ménages de 10 personnes et plus.

Économie[modifier | modifier le code]

La municipalité est à la fois un grand port fluvial et un centre commercial, industriel et culturel très important de la Chine tout entière.

Aujourd’hui, Chongqing est l’une des villes qui croît le plus vite au monde. Après avoir développé l’est du pays, le gouvernement chinois a décidé de donner un coup d’accélérateur aux provinces occidentales. Il crée ici, dans ce qui doit devenir le Chicago de la Chine, la porte vers l’Ouest. Le gouvernement a lancé en juin 2010 une zone économique spéciale de 1 200 km². Baptisée Liangjiang (les deux fleuves), car située entre le Yangtze et la rivière Jialing, elle doit dynamiser les régions alentour, représentant un marché de 240 millions de personnes, loin devant le delta de la rivière des Perles. Dès 2010, les capacités d’accueil de l’aéroport auront été multipliées par cinq, les lignes de métro par six, huit ponts supplémentaires traverseront les deux voies navigables de la ville, de nouvelles zones industrielles auront été créées. Son aéroport contiendra trois terminaux et trois pistes dès 2015[Passage à actualiser].

Depuis la création de la nouvelle zone de Liangjiang, de nombreuses grandes sociétés internationales se sont récemment installées à Chongqing dont 54 sociétés du Top 500 mondial (ex. HP, Cisco, Siemens, Lafarge etc., 160 au total). La part des industries de haute technologie devient de plus en plus importante dans l'économie de Chongqing vis-à-vis de son industrie traditionnelle, l'automobile.

Cependant, cette région a un développement industriel qui égale à peine celui de la côte est et 60 % de la population chinoise la plus démunie vit dans cette partie du pays.

La sous-traitance dans le domaine de l'assemblage d'ordinateurs portables est un secteur en plein essor, avec une production de 50 millions d'unités prévue pour 2012[Passage à actualiser], exportée par deux lignes de fret aérien vers l'Amérique du Nord et l'Australie[7] ce qui représente pour l'aéroport, un volume de 100 000 tonnes de fret annuel.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Trente millions de mètres carrés de logements à loyers modérés doivent voir le jour d'ici à 2014, s'ajoutant aux quinze millions de mètres carrés de bureaux. Le mètre carré pour un loyer commercial y varie fin 2010 de 380 à 840 yuans, presque trois fois moins cher qu'à Canton.

Religions[modifier | modifier le code]

Chongqing est le siège métropolitain de l'archidiocèse de Chongqing fondé en 1946, héritier de la mission des missionnaires français au XIXe siècle.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Bâtiments de cours de l'Université des Études Internationales du Sichuan

les universités à Chongqing:


Culture[modifier | modifier le code]

Le film Chongqing Blues (2010) s'y déroule.

Points d'intérêt touristiques[modifier | modifier le code]

  • Promenade en bateau au carrefour entre le Changjiang et le.
  • Quartiers historiques au Nord-Ouest de la ville.
  • Centre ville moderne
  • Vieux quartier et son marché, sur le versant Ouest du centre ville.
  • La ville étant très verticale en raison de son relief montagneux, un ascenseur de ville, fonctionnant sur le modèle d'un métro.
  • Les sculptures rupestres bouddhistes de Dazu
  • Le site bouddhique de Fengdu du mont Mingshan (mont des Enfers)

Spécialités culinaires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cuisine sichuanaise.

Sport[modifier | modifier le code]

En Football, la ville est représentée par le Chongquing Lifan en Super League Chinoise.

Transports[modifier | modifier le code]

Transport fluvial[modifier | modifier le code]

Chongqing est l'un des ports intérieurs les plus importants de Chine car il est le centre et la porte de l'Ouest de la Chine. Son port est la destination finale de nombreux bateaux de croisière de luxe après leur voyage en aval le long du fleuve Yangzi Jiang (le Yangtsé) et leurs escales à Yichang, Wuhan, Nankin, voire Shanghai. Mais dans un passé récent de nombreux ferries y abordaient également pour des besoins locaux, actuellement remplacés par d'autres moyens de transport. L'accès pour les grands cargos est désormais possible grâce à la construction du barrage des Trois Gorges qui a amélioré la navigabilité du fleuve et le transport en vrac de marchandises le long du Yangzi Jiang (charbon, minéraux bruts et marchandises conteneurisées), ce qui a entraîné la construction de plusieurs installations de manutention portuaire dans toute la ville.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Il y a actuellement trois aéroports dans la municipalité de Chongqing :

Deux nouveaux aéroports touristiques sont en projet.

La municipalité de Chongqing (sud-ouest) souhaite lancer une ligne aérienne de fret pour relier les États-Unis à l'Australie[7].

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

C'est l'un des plus importants réseaux avec une dizaine de lignes principales.

Une liaison ferroviaire de 11 179 km de long pour le fret a été ouverte entre la ville chinoise de Chongqing et le port d'Anvers en Belgique[8].

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Métro[modifier | modifier le code]

  • Ligne 1 : Chaotianmen - Shapingba 16,5 km achevée en 2011 (extension vers Cité Universitaire en construction)
  • Ligne 2 : Jiaochangkou - Xinshancun 19,15 km achevée en 2005 (extension vers Yudong en construction)
  • Ligne 3 : Ertang - Aéroport international de Chongqing 40 km achevée en 2011 (extension vers Yudong en construction)
  • Ligne 6 : Chayuan - Centre d'exposition 60 km en construction

Quatorze autres lignes sont en projet.

Bus[modifier | modifier le code]

Un très grand réseau de bus développé.

Taxi[modifier | modifier le code]

En 2012, le tarif d'une course y est de 8 yuans pour les 3 premiers kilomètres, puis 1,8 yuan par kilomètre supplémentaire.

Transport routier[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Chonqging[modifier | modifier le code]

  • Lucien Bodard (1914 - 1998), journaliste et romancier français, son père était consul à Shanghai.
  • Yang Lei (1984), chanteuse chinoise.
  • Zhong Biao (1968), peintre chinois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques de la municipalité de Chongqing, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. (en) Chongqing, Geo Hive. Recensement 2010
  3. Le 18 juin 1997, la ville et les territoires circumvoisins ont été détachées de la province et sont devenues une municipalité, type particulier de division administrative chinoise
  4. Des scandales sexuels pour arbitrer la lutte de pouvoir à Chongqing NTD (télévision chinoise) 27 novembre 2012
  5. Brice Pedroletti, « Le barrage des Trois-Gorges plus décrié que jamais », Le Monde,‎ 30-12-2009 (consulté le 30-12-2009)
  6. (en) Chongqing: largest cities and towns and statistics of their population, World Gazetteer. Consulté le 25 juin 2009
  7. a et b http://french.peopledaily.com.cn/Economie/7796579.html
  8. http://french.peopledaily.com.cn/Economie/7376605.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]