Zhejiang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

29° 00′ N 120° 00′ E / 29, 120 ()

30° 16′ 00″ N 120° 09′ 00″ E / 30.266666666667, 120.15 ()

Zhejiang
Carte indiquant la localisation du Zhejiang (en rouge) à l'intérieur de la Chine
Carte indiquant la localisation du Zhejiang (en rouge) à l'intérieur de la Chine
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Autres noms Chinois : 浙江
Pinyin : Zhèjiāng
Abréviation 浙 (zhè)
Statut politique Province
Capitale Hangzhou
Démographie
Population 54 426 897 hab. (2010)
Densité 522 hab./km2
Rang 11e
Nationalités Hans (99,2 %)
She (0,4 %)
Géographie
Superficie 104 208 km2
Rang 25e
Économie
PIB (2004) 1 120 000  (4e)
PIB/hab. 20 578 Ұ (4e)

Le Zhejiang (en mandarin 浙江 Zhèjiāng ; en langue locale Tzekkan /tsəʔkɑ̃/ ; en système EFEO Tché-Kiang) est une province côtière chinoise au sud de Shanghai. Le Zhejiang est l'une des plus riches provinces chinoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les montagnes et les collines représentent 70,4 % du territoire ; les plaines et les bassins, importants surtout dans le nord, 23,2 % ; les rivières et les lacs, 6,4 % des 104 000 km2 de la province. Sa côte, découpée, est la plus longue de Chine (6 486 km), elle comprend de nombreuses îles dont Zhoushan, la troisième plus vaste du pays, et 3 060 autres d'une superficie supérieure à 500 m2.

Le climat est subtropical et humide. La région est exposée aux typhons.

Histoire[modifier | modifier le code]

Occupée par l'armée impériale japonaise lors de l'expansion de l'Empire, la région fit l'objet de violentes représailles à la suite du raid de Doolittle, mené le 18 avril 1942 par les Américains. Déterminé à retrouver les aviateurs abrités par la population, le quartier général impérial ordonna à l'été 1942 le massacre d'environ 250 000 civils du Zhejiang et du Jiangxi.

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

La province compte onze préfectures :

Émigration[modifier | modifier le code]

Une grande partie des immigrés chinois en France vient de cette région, et plus particulièrement de la ville de Wenzhou (温州). Les premiers immigrés chinois en France, enrôlés pour travailler dans des camps pendant la Première Guerre mondiale, venaient de cette province.

Langues[modifier | modifier le code]

Les dialectes de cette province appartiennent au groupe wu (吴), excepté celui de Hangzhou qui est un dialecte mandarin importé au milieu de la dynastie Song (宋).

Le dialecte de Hangzhou est officiellement groupé dans le groupe wu, bien qu'il ait certaines des particularités de la langue du Nord, car il garde autant de consonnes sonores et s'entend avec les autres dialectes wu, différent des dialectes de mandarin moderne.

Économie[modifier | modifier le code]

Le Zhejiang reflète le miracle économique chinois : un pays pauvre et essentiellement rural qui a réussi à devenir l'un des centres industriels les plus actifs du monde. On parle parfois d'un modèle économique du Zhejiang : il combine des infrastructures publiques de bonne qualité et une large place accordée à l'initiative individuelle et à la petite entreprise.

Il y a encore quelque temps, les Chinois nommaient le Zhejiang « la mer de rizières ». Actuellement, les sols et les rivières sont si contaminés que rien ne pousse, même pas la céréale millénaire.

Les chenilles de ver à soie qui vivent en cocons et se nourrissent des mûriers font la fortune de la province méridionale de Zhejiang.

Tourisme[modifier | modifier le code]

La ville de Hangzhou, chef-lieu de province, célèbre pour son lac et pour son architecture ancienne, est une destination touristique majeure.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :