Anhui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

31° 50′ N 117° 00′ E / 31.83, 117 ()

31° 50′ 00″ N 117° 00′ 00″ E / 31.833333333333, 117 ()

Anhui
Carte indiquant la localisation de l'Anhui (en rouge) à l'intérieur de la Chine
Carte indiquant la localisation de l'Anhui (en rouge) à l'intérieur de la Chine
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Autres noms Chinois : 安徽
Pinyin : Ānhuī
Abréviation 皖 (wǎn)
Statut politique Province
Capitale Hefei
Démographie
Population 59 500 510 hab. (2010[1])
Densité 427 hab./km2
Rang 8e
Nationalités Hans (99 %)
Hui (0,6 %)
Géographie
Superficie 139 400 km2
Rang 22e
Économie
PIB (2012) 1 721 200  (14e)
PIB/hab. 28 927 Ұ (18e)

L'Anhui (安徽 pinyin : ānhuī) est une province de Chine dont le chef-lieu est Hefei. L'Anhui est situé en Chine de l'est, autour des bassins du fleuve Yangzi Jiang et de la rivière Huai. Ses frontières bordent les provinces du Jiangsu à l'est, du Zhejiang au sud-est, du Jiangxi au sud, du Hubei au sud-ouest, du Henan au nord-ouest et du Shandong sur une petite section au nord.

Le nom « Anhui » dérive des noms de deux villes du sud de la province, Anqing et Huizhou (aujourd'hui Huangshan Shi). L'abréviation pour la province de l'Anhui est Wan (皖), car il existait historiquement un État de Wan, un mont Wan, et une rivière Wan dans la province.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Anhui possède un relief assez varié, avec de vastes plaines ponctuée de régions montagneuses[2]. Le nord de la province, traversé par le Huai He, fait partie de la grande plaine du Nord et est densément peuplé. Au sud, le relief s'accentue avec la présence des monts Dabie au sud-ouest et au sud-est des monts Huang, ces deux massifs étant séparés par le fleuve bleu. La province comporte quelques lacs dont le lac Chao, grand de 760 km carré[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La province d’Anhui a été fondée au XVIIe siècle pendant le règne de l’empereur Kangxi[4]. La région était déjà habitée il y a 2,5 millions d’années et est un des berceaux de la civilisation préhistorique chinoise. Au néolithique, l’Anhui était apparenté à la culture de Yangshao puis à celle de Longshan.

Pendant la période des Royaumes combattants, la ville de Souchun servit de capitale temporaire à l’Etat de Chu après que le centre de ce dernier fut envahi en 278 avant JC par l’Etat de Qin.

La Grande famine provoquée par le Grand Bond en avant (1958-1961) a fait entre trois et six millions de morts dans la province, selon l'universitaire chinois Yang Jisheng[5]. Les données officielles de cas de cannibalisme s'élèvent à 1 289[6]. L'historienne chinoise Zhou Xun révèle elle aussi des cas de cannibalisme[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2010, la province comptait 59 500 510 habitants, en recul par rapport à 2006.

En 2006[8], la province comptait 59 680 000 habitants, avec une natalité de 12,23 ‰, une mortalité de 5,91 ‰ et un accroissement naturel de 6,32 ‰.

Malgré un taux d'accroissement naturel encore positif, la population diminue, témoignant d'une émigration constante vers des régions plus dynamiques, en particulier vers les région de Shanghai, Nankin et Hangzhou.

Villes[modifier | modifier le code]

ville Population 2006
1. Hefei 合肥 7 626 741
2. Huainan 淮南 1 075 754
3. Huaibei 淮北 932 185
4. Bengbu 蚌埠 585 037
5. Ma'anshan 马鞍山 545 534
6. Wuhu 芜湖 510 997
7. Anqing 安庆 364 404
8. Tongling 铜陵 316 407
9. Chuzhou 滁州 295 324
10. Suzhou (Suxian) 宿州 207 000
11. Lu'an 六安 181 303
12. Bozhou (Boxian, ex Haozhou) 毫州 175 728
13. Fuyang 阜阳 171 572
14. Guichi (Chizhou) 贵池 149 728
15. Jieshou 界首 143 096
16. Chaohu 巢湖 139 264
17. Xuanzhou (Xuancheng) 宣州 128 196
18. Lujiang 庐江 89 932
19. Woyang 涡阳 79 791
20. Huangshan (Tunxi) 黄山 77 278

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Communiqué of the National Bureau of Statistics of People's Republic of China on Major Figures of the 2010 Population Census [1 (No. 2) »], National Bureau of Statistics of China,‎ 29 avril 2011 (consulté le 4 août 2013)
  2. http://www.learnchinesehistory.com/anhui-province/
  3. http://www.mssanz.org.au/MODSIM07/papers/34_s36/AnalysisofWater_s36_Hong_.pdf
  4. http://www.chinadaily.com.cn/m/anhui/travel/2010-04/23/content_9768644.htm
  5. Yang Jisheng, Stèles. La Grande famine en Chine, 1958-1961, p. 411-412
  6. Yang Jisheng, Stèles. La Grande famine en Chine, 1958-1961, p. 24
  7. Le cannibalisme durant la Grande Famine chinoise Nouvelles NTD, chaîne de télévision chinoise de Hong Kong, 24 octobre 2012, « Zhou Xun (historienne chinoise) : Je suis allée dans la région de Xinyang dans la Province du Henan et dans la Province de l’Anhui pour faire des interviews, les survivants m’ont dit que presque chaque village avait eu des incidents cannibales et que certaines personnes avaient même mangé leurs propres enfants. »
  8. http://219.235.129.58/reportView.do?Url=/xmlFiles/en/fcc90b760b1b489e86bb27993f16baf8.xml&id=0a8abcf560a0444a99b26105085402d8&bgqDm=20110000&i18nLang=en_US