Barletta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barletta (homonymie).
Barletta
Le « colosse » de Barletta est la statue d'un empereur romain, probablement Flavius Honorius (395-423).
Le « colosse » de Barletta est la statue d'un empereur romain, probablement Flavius Honorius (395-423).
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Apulia.svg Pouilles 
Province Provincia di Barletta-Andria-Trani-Stemma.svg Barletta-Andria-Trani  
Code postal 76121
70051 avant le 01/05/2011
Code ISTAT 110002
Code cadastral A669
Préfixe tel. 0883
Démographie
Gentilé barlettani
Population 94 459 hab. (31-12-2010[1])
Densité 647 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 19′ 00″ N 16° 17′ 00″ E / 41.31667, 16.2833341° 19′ 00″ Nord 16° 17′ 00″ Est / 41.31667, 16.28333  
Altitude 15 m
Superficie 14 600 ha = 146 km2
Divers
Saint patron San Ruggiero di Canne, S.S. Madonna dello Sterpeto
Fête patronale 30 décembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pouilles

Voir sur la carte administrative des Pouilles
City locator 14.svg
Barletta

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Barletta

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Barletta
Liens
Site web http://www.comune.barletta.ba.it/

Barletta (Phonétique : barˈletta, Varrètt en dialecte Barlettano ou encore Barlètt en Pugliese) est une ville italienne de 93 667 habitants, située dans la Province de Barletta-Andria-Trani dans la région des Pouilles, dans l'Italie méridionale. Le territoire communal fait partie du bassin de la vallée de l'Ofanto, ce fleuve fait également fonction de ligne de séparation entre Barletta et Margherita di Savoia. La commune, qui comprend Canne della Battaglia, site archéologique reconnu pour sa célébrissime bataille ayant opposés les romains aux carthaginois vers 216 avant J-C, a été reconnue comme ville d'art de la Région des Pouilles en 2005 pour ses beautés architecturales.

Géographie[modifier | modifier le code]

Barletta est située sur la mer Adriatique à 55 km au nord de Bari. La cité est dotée d'un long littoral de sable divisé en deux parties par le port commercial.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Montaltino, Fiumara

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Andria, Canosa di Puglia, Margherita di Savoia, San Ferdinando di Puglia, Trani, Trinitapoli

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée au XIe siècle par les Normands, la ville devient dès le XVe siècle une des places fortes d'Italie. Elle est prise en 1503 par Gonzalve de Cordoue[2].

En 2004, Barletta devient avec la loi du no 148 du 11 juin 2004[3], conjointement avec Andria et Trani, chef-lieu d'une nouvelle province portant le nom de Province de Barletta-Andria-Trani ou Province de l'Ofanto avec BT comme code provincial.

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le colosse improprement dit Eraclio est une grande statue de bronze (5 m de haut), repêchée au début du XIIIe siècle après le naufrage d'un bateau vénitien qui la rapportait de Constantinople. Elle fut restaurée avec notamment l'ajout d'une croix dans sa main, et placée devant la Basilique du Saint-Sépulcre. Elle représente un empereur romain de l'Antiquité tardive, dont l'identification a suscité de nombreuses hypothèses, dont Valentinien Ier ou Honorius sont celles qui ont le plus de faveur[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1993 1994 Raffaele Grimaldi PSI  
1994 1996 Raffaele Fiore PPI  
1996 1997 Ruggiero Dimiccoli L'Olivier  
1998 2006 Francesco Salerno Centre-gauche  
30 mai 2006 en cours Nicola Maffei L'Union  
Les données manquantes sont à compléter.

Sport[modifier | modifier le code]

La ville organise chaque année en mars un tournoi de tennis sur terre battue du circuit ATP Challenger Tour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t. 1, Ch. Delagrave, 1876, p. 226
  3. (it) Istituzione della provincia di Barletta-Andria-Trani, sur le site altalex.com, consulté le 12 novembre 2012
  4. Émilienne Demougeot, Le Colosse de Barletta, Mélanges de l'Ecole française de Rome. Antiquité, T. 94, N°2, 1982, pp. 951–978 consultabler sur Persée

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]