Moyen Âge central

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les différents royaumes de l'Europe méditerranéenne vers 1190 (cliquer pour agrandir).

Le Moyen Âge dit « classique » ou « central », qui s'étend aux XIe, XIIe et XIIIe siècles, est la période comprise entre le « Haut Moyen Âge » et le « Bas Moyen Âge ».

Cette époque est marquée par une augmentation rapide de la population en Europe, entraînant des changements sociaux et politiques considérables, profitant à l'économie européenne à partir de 1250.

La crise de la fin du Moyen Âge et la pandémie de peste noire marquent la fin du Moyen Âge classique et voient la stagnation de l'économie ainsi que le déclenchement de plusieurs guerres (dont la guerre de Cent Ans). C'est ce que l'on appelle la « grande dépression médiévale » théorisée par Guy Bois qui marque le début de l'entrée dans le Moyen Âge tardif par opposition avec la Renaissance.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Depuis les années 780, l'Europe subit les invasions vikings et devient mieux organisée socialement et politiquement. La Renaissance carolingienne conduit à une renaissance scientifique et philosophique de l'Europe. Les premières universités sont établies à Bologne, à Modène en Italie et à Paris en France. Les Vikings se sont installés dans les îles Britanniques, en France et ailleurs, tandis que les royaumes chrétiens nordiques s'installent en Scandinavie. Les Magyars cessent leur expansion territoriale au Xe siècle, et en l'an 1001, le Royaume de Hongrie est fondé en Europe centrale, formant des alliances avec des puissances régionales. À l'exception des brèves invasions mongoles, les conflits militaires majeurs cessent.

Le Moyen Âge central[modifier | modifier le code]

La Cathédrale Notre-Dame de Paris d'architecture gothique, débutée en 1163 et achevée en 1345.

Au XIe siècle, les populations du nord des Alpes commencent à émigrer vers nouvelles terres, dont certaines avaient été retournées à l'« âge de pierre » après la chute de l'Empire romain. Les vastes forêts et marais d'Europe sont défrichés et exploités. Dans le même temps, la chute de l'Empire carolingien voit la naissance du Royaume de France à l'ouest et du Saint-Empire romain germanique à l'est. L'Église catholique puissante appelle à une série de croisades contre les Turcs seldjoukides, qui occupaient la Terre sainte, menant à la fondation des États latins d'Orient. D'autres croisades sont menées par les souverains chrétiens contre les Maures dans la péninsule ibérique, c'est la « reconquista ». Les Normands colonisent le sud de l'Italie (voir Conquête normande de l'Italie du Sud).

Par ailleurs, cette époque voit la montée de l'ethnocentrisme. La redécouverte de l'œuvre d'Aristote a conduit Thomas d'Aquin et d'autres penseurs de développer la philosophie de la scolastique. En architecture, la plupart des cathédrales gothiques les plus remarquables ont été construites ou achevées durant cette période.

La fin du Moyen Âge central[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Abulafia (dir.), Italy in the central Middle Ages 1000-1300, Oxford University Press, Oxford, 2004, 299 p. (ISBN 9780199247035)
  • (en) Marcus Bull (dir.), France in the central Middle Ages 900-1200, Oxford University Press, Oxford, 2002, 237 p. (ISBN 019873185X)
  • (en) Daniel Power (dir.), The central Middle Ages : Europe 950-1320, Oxford University Press, Oxford, New York, 2006, 304 p. (ISBN 9780199253128)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :