Roger de Cannes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Roger, Roger et Cannes (homonymie).
Roger (saint)
Naissance 1060
Cannes, Pouilles
Décès 30 décembre 1129 
Cannes, Pouilles
Nationalité Italienne
Vénéré par Église catholique romaine
Fête 30 décembre
Attributs Aquila
Saint patron Barletta

Roger de Cannes, ou Saint Roger, en italien Ruggero di Canne (° vers 1060 - +1129), est un saint de l'Église catholique romaine qui a vécu dans le sud de l'Italie dans le XIIe siècle.

Saint Roger est fêté le 30 décembre, comme indiqué par le Martyrologe romain.

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Nous ne connaissons quasiment rien de la jeunesse de Roger. En raison de son prénom, « Roger », inhabituel dans la région à cette époque[1], on a pensé qu'il pourrait être d'origine normande, mais c'est incertain. Il fut évêque de Cannes (Cannae en latin, Canne en italien)[2] en Italie, sa ville natale.

Il a vécu et subi les ravages de la guerre, ravages causés lors des nombreuses rébellions des barons normands refusant notamment l'autorité de Robert Guiscard. C'est ainsi qu'en l'an 1083, Cannes fut ravagée et rasée par Guiscard afin de punir la rébellion de son neveu Herman, comte de la cité.

Saint Roger se montré serviable envers la population de la cité en souffrance, allant chercher lui-même pieds-nus dans la campagne environnante de quoi la nourrir.

Certains documents de cette période montrent que le saint évêque était souvent consulté par les papes Gélase II et Pascal II de régler certaines questions de droit et de réprimer la rivalité entre les églises et les communautés.

Il est décédé le 30 décembre 1129 et fut enterré dans la cathédrale de Cannes.

Ses reliques sont maintenant vénérées dans la ville voisine de Barletta, qui annexa Cannes en 1303, suite à son abandon progressif.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peu porté en Italie méridionale avant l'arrivée des Normands. Les prénoms d'origine germanique portés en Italie du Sud avant l'influence normande étaient majoritairement liés aux Lombards, les dominateurs. Des prénoms comme « Grimoald », « Pandulf », « Erchempert », « Gisulf », « Waimar », « Gisoald », « Landulf », « Sykelgaite », « Adalberge », « Liutberge », etc.
  2. Célèbre pour plusieurs batailles qui se sont déroulées dans les environs, notamment celle qui opposa les Romains au forces carthaginoises de Hannibal