Bossage (architecture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bossage en demi-sphère.

Un bossage, en architecture, est une saillie à la surface d'un ouvrage de pierre ou de bois. Un bossage est réalisé dans un but d'ornementation — il peut alors être sculpté — qui donne un jeu d'ombre et de lumière ou dans un but défensif — le mur est moins vulnérable aux attaques par boulets ou par sape. On compte les masses brutes réservées pour tailler les chapiteaux des colonnes, les modillons d'entablement, clefs, consoles, cartels, armoiries, saillies en pierre ou en pâtre aux angles des murs de face[1]

  • Bossage en pointe de diamant : dont le parement est taillé à quatre pans qui se rejoignent par une arête, lorsque le bossage est de forme rectangulaire, ou qui se termine en pointe lorsque le bossage est carré.
  • Bossage vermiculé : dont les surfaces sont recouvertes d'une ornementation imitant les stalactites et se découpant en festons irréguliers, ou de gravures en creux d'un contour rendu bizarre par son irrégularité[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment, Carilian, 1814. Books google
  2. Définition du CNTRL

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :