Abbaye de Westminster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondue avec la toute proche cathédrale de Westminster
Abbaye de Westminster
Tours du portail ouest
Tours du portail ouest
Présentation
Nom local Westminster Abbey
The Collegiate Church of St Peter
Culte Anglican
Type Collégiale
Rattachement Souverain britannique
Début de la construction XIIIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Style dominant Gothique
Protection Monument classé, grade I
 Patrimoine mondial (1987)
Site web www.westminster-abbey.org/
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Ville Londres
District Cité de Westminster
Coordonnées 51° 29′ 58″ N 0° 07′ 39″ O / 51.499444, -0.1275 ()51° 29′ 58″ Nord 0° 07′ 39″ Ouest / 51.499444, -0.1275 ()  

Géolocalisation sur la carte : Londres

(Voir situation sur carte : Londres)
Abbaye de Westminster
Palais de Westminster, l'abbaye de Westminster et l'église Sainte-Marguerite *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Type Culturel
Critères (i) (ii) (iv)
Superficie 10,26 ha
Numéro
d’identification
426
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1987 (11e session)
Plan
Plan
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

L’abbaye de Westminster est l'un des édifices religieux les plus célèbres de Londres. Sa construction date pour l'essentiel du XIIIe siècle, sous Henri III. C'est le lieu de sépulture d'une partie des rois et reines d'Angleterre et aussi des hommes et des femmes célèbres. Le « Coin des poètes » fait honneur aux écrivains du royaume. La quasi-totalité des couronnements des monarques anglais a eu lieu dans cette abbaye.

Le vrai nom de l'abbatiale est église collégiale Saint-Pierre. Westminster signifie « abbaye de l'ouest », venait du fait qu'elle se situait à l'ouest de la City (en opposition à Eastminster, monastère cistercien qui se trouvait à l'est, au-delà de la tour de Londres, sur le site de l'actuel Royal Mint). En vieux français, l'abbaye de Westminster se nommait Ouestmoustier (latin monasterium).

Elle est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1987.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entrée Nord de l'abbaye

Selon la légende, l'abbaye aurait été fondée en 616, sur le site d'un ancien îlot de la Tamise baptisée Thorn Ey (« Île de Thorn »). Un pêcheur nommé Aldrich y aurait été témoin de visions de l'apôtre Pierre.
Au Xe siècle par Dunstan de Cantorbéry qui y installa une communauté de moines bénédictins avec l'appui du roi Edgar le Pacifique.
Puis, au milieu du XIe siècle, le roi anglo-saxon Édouard le Confesseur fait construire son palais sur les rives de la Tamise à proximité du monastère qu'il décide alors de construire avec des dimensions plus grande et qu'il dédia à saint Pierre. L'abbatiale est consacrée le 28 décembre 1065, peu avant la mort du souverain le 5 janvier 1066[1]. Le 6 janvier, Édouard le Confesseur est enterré dans l'église et neuf ans plus tard son épouse, Édith de Wessex, est enterrée à ses côtés[2].
L’Angleterre est envahie par le duc de Normandie Guillaume le Conquérant et celui-ci se fait couronner roi d’Angleterre dans l’abbatiale le 25 décembre 1066[3].

Au XIIIe siècle, Henri III (1207-1272) décide de reconstruire l'église dans le style gothique. Il s'agit pour lui de suivre la mode architecturale et de donner un écrin splendide à la sépulture d'Édouard le Confesseur : son corps est exhumé et placé dans un nouveau tombeau en 1269. Les plans sont dessinés par Henri de Reims.
En 1376, l'architecte Henri Yevele refait entièrement la nef. On lui doit également des travaux dans la tour de Londres et le palais de Westminster.
Entre 1503 et 1519, sous les règnes d'Henri VII et d'Henri VIII, on construit la Lady Chapel, appelée aujourd'hui la chapelle Henri VII. La Renaissance artistique influence l'édification de cette partie de l'abbatiale et des artistes italiens y travaillent, comme le sculpteur Pietro Torrigiano. En 1540, les moines bénédictins doivent quitter le monastère lors de la réforme anglicane. Vingt ans plus tard, Élisabeth Ire refonde le monastère en lui donnant un statut différent. Il n'y a plus d'abbé, le chapitre est présidé par le doyen de Westminster.

Lieu de couronnement[modifier | modifier le code]

La King Edward's Chair

Depuis Guillaume le Conquérant, tous les rois d'Angleterre, puis du Royaume-Uni sont couronnés dans l'abbatiale, à l'exception d'Édouard V et d'Édouard VIII. La King Edward's Chair, aussi appelée Coronation Chair (« Chaise du roi Édouard » ou « Chaise du couronnement »), qui sert à l'intronisation des souverains britanniques depuis Édourd Ier, est aujourd'hui entreposée dans la Chapelle Édouard le Confesseur. Mais dans l'hypothèse d'un prochain couronnement, le cérémonial veut qu'il soit à nouveau placé dans le chœur de l'église face à l'autel.
Jusqu'en 1996, elle était accompagnée de la Pierre du destin (ou pierre de Scone) qui était placée sous le siège et servait autrefois lors du couronnement des rois d'Écosse. Cette dernière est, depuis cette date, exposée au château d'Édimbourg.

Une nécropole royale[modifier | modifier le code]

Plus de 3 000 personnes sont également inhumées dans l'église dont 16 ou 17[4] monarques britanniques, accompagnés pour certains d'entre eux, de leurs conjoints.
La tombe du Soldat inconnu se trouve près de la porte occidentale, enterré parmi les rois parce qu'il « avait agi pour le bien, pour la cause de Dieu et de son foyer ». On y trouve aussi un Français : François de La Rochefoucauld, marquis de Montendre (1672-1739). Huguenot, il doit fuir en Angleterre où il s'engage dans l'armée et termine maréchal de Grande-Bretagne et chef d'état-major des armées anglaises.

Description de l'extérieur[modifier | modifier le code]

Façade rocheuse et lisse a la fois[modifier | modifier le code]

Les tours médiévales n'étant pas achevées au XVIIIe siècle, la façade de l'édifice fut réalisée à cette époque par Nicholas Hawksmoor. Elle présente deux grandes tours symétriques de style gothique.

Description de l'intérieur[modifier | modifier le code]

L'abbatiale a un plan en croix latine, mais elle a subi plusieurs transformations au cours des siècles ; l'ajout de la Lady Chapel l'agrandit considérablement vers l'est au XVIe siècle.

Nef centrale[modifier | modifier le code]

La nef est l'endroit où se rassemblent les fidèles au moment des offices et des cérémonies. Celle de Westminster est relativement étroite (10 mètres) mais s'élève à 31 mètres au-dessus du sol. Deux personnes sont inhumées dans l'allée centrale de la nef :

Chapelle Édouard le Confesseur[modifier | modifier le code]

C'est ici qu'est inhumé le roi Édouard le Confesseur. Sa châsse est entourée des tombeaux de cinq autres rois et trois reines du Moyen Âge.

Chapelle Henri VII[modifier | modifier le code]

Voûte de la chapelle Henri VII

Anciennement Lady Chapel, elle a été élevée au début du XVIe siècle . On peut y voir le gisant de la reine Élisabeth Ire (1558-1603).

Coin des poètes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Coin des poètes.

Situé dans le croisillon du transept sud, le Poets' Corner présente des monuments à la gloire des principaux écrivains du royaume : Matthew Gregory Lewis, Geoffrey Chaucer, Coleridge, Charles Dickens, William Shakespeare, William Wordsworth, Alexander Pope, etc.

Coin des hommes d'État[modifier | modifier le code]

Cet endroit présente des plaques commémoratives à la gloire des principaux hommes d'État du royaume : Clement Attlee, Churchill, Robert Peel.

Coin des hommes de science[modifier | modifier le code]

La salle capitulaire

Cet endroit présente des plaques commémoratives et des tombeaux à la gloire des principaux hommes de science du royaume : James Prescott Joule, George Stephenson, James Watt, Isaac Newton, Charles Darwin.

Crypte de Saint-Pierre[modifier | modifier le code]

C'est dans la crypte de saint Pierre que se trouve le musée de l'Abbaye de Westminster, qui est situé dans une des plus vieilles parties de l'abbaye, datant du XIe siècle. L'exposition comprend une collection unique d'effigies royales et funéraires, ainsi que d'autres trésors, comme une pièce d'autel du XIIIe siècle, connue sous le nom de « retable de Westminster »[5].

Salle capitulaire[modifier | modifier le code]

La salle capitulaire, située à quelques mètres au sud de l’église, date de 1248-1253 et abrite des fresques du XVe siècle. C'est une salle octogonale d'un diamètre de 18 m présentant des voûtes à liernes et à tiercerons retombant sur un pilier central à 8 colonnettes en marbre de Purbeck. Ses murs sont en partie recouverts de peintures médiévales.

Cloître[modifier | modifier le code]

Le cloître

Bâti au XIIIe siècle et XIVe siècle, il a subi des remaniements au XIXe siècle. Plusieurs personnalités sont enterrées sous des dalles, abbés ou musiciens, parmi lesquels :

Personnalités royales inhumées[modifier | modifier le code]

  1. Édouard le Confesseur, roi des Angleterre (1003 - 5 janvier 1066) (fils d'Æthelred II d'Angleterre et d'Emma de Normandie)
  2. Édith de Wessex, reine consort d'Angleterre (1025 - 19 décembre 1075) (épouse d'Édouard le Confesseur)
  3. Mathilde d'Écosse, reine consort d'Angleterre (1080 - 1er mai 1118) (première épouse d'Henri Ier d'Angleterre)
  4. Henri III d'Angleterre, roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine (1er octobre 1207 - 16 novembre 1272) (fils de Jean Ier d'Angleterre et d'Isabelle d'Angoulême)
  5. Edmond de Lancastre, comte de Lancastre (16 janvier 1245 - 5 juin 1296) (fils d'Henri III d'Angleterre et d'Éléonore de Provence)
  6. Aveline de Forz, comtesse d'Aumale (20 janvier 1259 - 10 novembre 1274) (première épouse d'Edmond de Lancastre)
  7. Catherine d'Angleterre, princesse d'Angleterre (25 novembre 1253 - 3 mai 1257) (fille d'Henri III d'Angleterre et d'Éléonore de Provence)
  8. Édouard Ier d'Angleterre, roi d'Angleterre (17 juin 1239 - 7 juillet 1307) (fils d'Henri III d'Angleterre et d'Éléonore de Provence)
  9. Éléonore de Castille, reine consort d'Angleterre (1241 - 28 novembre 1290) (première épouse d'Édouard Ier d'Angleterre)
  10. Catherine d'Angleterre, princesse d'Angleterre (17 juin 1264 - 5 septembre 1264) (fille d'Édouard Ier d'Angleterre et d'Éléonore de Castille)
  11. Jeanne d'Angleterre, princesse d'Angleterre (janvier 1265 - 7 septembre 1265) (fille d'Édouard Ier d'Angleterre et d'Éléonore de Castille)
  12. Jean d'Angleterre, prince d'Angleterre (13 juillet 1266 - 3 août 1271) (fils d'Édouard Ier d'Angleterre et d'Éléonore de Castille)
  13. Henri d'Angleterre, prince d'Angleterre (13 juillet 1267 - 14 octobre 1274) (fils d'Édouard Ier d'Angleterre et d'Éléonore de Castille)
  14. Aliénor d'Angleterre, comtesse de Bar (18 juin 1269 - 29 août 1297) (fille d'Édouard Ier d'Angleterre et d'Éléonore de Castille, épouse d'Henri III de Bar)
  15. Alphonse d'Angleterre, comte de Chester (24 novembre 1273 - 19 août 1284) (fils d'Édouard Ier d'Angleterre et d'Éléonore de Castille)
  16. Bérengère d'Angleterre, princesse d'Angleterre (1 mai 1276 - 7 juin 1277) (fille d'Édouard Ier d'Angleterre et d'Éléonore de Castille)
  17. Princesse sans nom (décembre 1277 - janvier 1278) (fille d'Édouard Ier d'Angleterre et d'Éléonore de Castille)
  18. Edmond de Woodstock, comte de Kent (5 août 1301 - 19 mars 1330) (fils d'Édouard Ier d'Angleterre et de Marguerite de France)
  19. Jean d'Eltham, comte de Cornouailles (25 août 1316 - 13 septembre 1336) (fils d'Édouard II d'Angleterre et d'Isabelle de France)
  20. Édouard III d'Angleterre, roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine (13 novembre 1312 - 21 juin 1377) (fils d'Édouard II d'Angleterre et d'Isabelle de France)
  21. Philippa de Hainaut, reine consort d'Angleterre (24 juin 1311 - 15 août 1369) (épouse d'Édouard III d'Angleterre)
  22. Eleanor de Bohun, duchesse de Gloucester et d'Aumale, comtesse d'Essex et de Buckingham (1366 - 3 octobre 1399) (épouse de Thomas de Woodstock)
  23. Richard II d'Angleterre, roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine (6 janvier 1367 - 14 février 1400) (fils d'Édouard de Woodstock et de Jeanne de Kent, petit-fils d'Édouard III d'Angleterre et de Philippa de Hainaut)
  24. Anne de Bohême, reine consort d'Angleterre (11 mai 1366 - 7 juin 1394) (première épouse de Richard II d'Angleterre)
  25. Henri V d'Angleterre, roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine (16 septembre 1387 - 31 août 1422) (fils d'Henri IV d'Angleterre et de Marie de Bohun)
  26. Catherine de Valois, reine consort d'Angleterre (27 octobre 1401 - 3 janvier 1437) (épouse d'Henri V d'Angleterre)
  27. Marguerite d'York, princesse d'Angleterre (10 avril 1472 - 11 décembre 1472) (fille d'Édouard IV d'Angleterre et d'Élisabeth Woodville)
  28. Richard de Shrewsbury, duc d'York et de Norfolk (17 août 1473 - septembre 1483) (fils d'Édouard IV d'Angleterre et d'Élisabeth Woodville)
  29. Anne de Mowbray, duchesse d'York et de Norfolk (10 décembre 1472 - 19 novembre 1481) (épouse de Richard de Shrewsbury)
  30. Édouard V d'Angleterre, roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande (4 novembre 1470 - septembre 1483) (fils d'Édouard IV d'Angleterre et d'Élisabeth Woodville)
  31. Anne Neville, reine consort d'Angleterre (11 juin 1456 - 16 mars 1485) (épouse de Richard III d'Angleterre)
  32. Margaret Beaufort, comtesse de Richmond et de Derby (31 mai 1443 - 29 juin 1509) (première épouse d'Edmond Tudor)
  33. Henri VII d'Angleterre, roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande (28 janvier 1457 - 21 avril 1509) (fils d'Edmond Tudor et de Margaret Beaufort)
  34. Élisabeth d'York, reine consort d'Angleterre (11 février 1466 - 11 février 1503) (épouse d'Henri VII d'Angleterre)
  35. Elizabeth Tudor, princesse d'Angleterre (2 juillet 1492 - 14 septembre 1495) (fille d'Henri VII d'Angleterre et d'Élisabeth d'York)
  36. Edmund Tudor, duc de Somerset (21 février 1499 - 19 juin 1500) (fils d'Henri VII d'Angleterre et d'Élisabeth d'York)
  37. Catherine Tudor, princesse d'Angleterre (2 février 1503 - 10 février 1503) (fille d'Henri VII d'Angleterre et d'Élisabeth d'York)
  38. Anne de Clèves, reine consort d'Angleterre (22 septembre 1515 - 16 juillet 1557) (quatrième épouse d'Henri VIII d'Angleterre)
  39. Henry Tudor, duc de Cornouailles (1er janvier 1511 - 22 février 1511) (fils d'Henri VIII d'Angleterre et de Catherine d'Aragon)
  40. Prince sans nom (Mort-né en octobre 1513) (fils d'Henri VIII d'Angleterre et de Catherine d'Aragon)
  41. Édouard VI d'Angleterre, roi d’Angleterre et d’Irlande (12 octobre 1537 - 6 juillet 1553) (fils d'Henri VIII d'Angleterre et de Jeanne Seymour)
  42. Marie Ire d'Angleterre, reine d’Angleterre et d’Irlande, reine consort d'Espagne (18 février 1516 - 17 novembre 1558) (fille d'Henri VIII d'Angleterre et de Catherine d'Aragon)
  43. Élisabeth Ire d'Angleterre, reine d’Angleterre et d’Irlande (7 septembre 1533 - 24 mars 1603) (fille d'Henri VIII d'Angleterre et d'Anne Boleyn)
  44. Marie Ire d'Écosse, reine d'Écosse, reine de France (8 décembre 1542 - 8 février 1587) (fille de Jacques V d'Écosse et de Marie de Guise)
  45. Jacques Ier d'Angleterre, roi d'Angleterre et d'Irlande, roi d'Écosse (18 juin 1566 - 27 mars 1625) (fils de Marie Ire d'Écosse et d'Henry Stuart)
  46. Anne de Danemark, reine consort d'Angleterre et d'Irlande, reine consort d'Écosse (12 décembre 1574 - 2 mars 1619) (épouse de Jacques Ier d'Angleterre)
  47. Henri-Frédéric Stuart, prince de Galles, duc de Rothesay et de Cornouailles (19 février 1594 - 6 novembre 1612) (fils de Jacques Ier d'Angleterre et d'Anne de Danemark)
  48. Élisabeth Stuart, électrice palatine, reine de Bohême (19 aout 1596 - 13 février 1662) (fille de Jacques Ier d'Angleterre et d'Anne de Danemark, épouse de Frédéric V du Palatinat)
  49. Rupert du Rhin, comte palatin du Rhin, duc de Bavière et de Cumberland (17 décembre 1619 - 19 novembre 1682) (fils d'Élisabeth Stuart et de Frédéric V du Palatinat)
  50. Marie Stuart, princesse d'Angleterre (8 avril 1605 - 16 décembre 1607) (fille de Jacques Ier d'Angleterre et d'Anne de Danemark)
  51. Sophie Stuart, princesse d'Angleterre (2 juin 1606 - 28 juin 1606) (fille de Jacques Ier d'Angleterre et d'Anne de Danemark)
  52. Charles Jacques Stuart, duc de Cornouailles (Mort-né le 13 mai 1629) (fils de Charles Ier d'Angleterre et d'Henriette Marie de France)
  53. Marie Henriette Stuart, princesse d'Orange, comtesse de Nassau (4 novembre 1631 - 24 décembre 1660) (fille de Charles Ier d'Angleterre et d'Henriette Marie de France, épouse de Guillaume II d'Orange-Nassau)
  54. Anne Stuart, princesse d'Angleterre (17 mars 1637 - 5 novembre 1640) (fille de Charles Ier d'Angleterre et d'Henriette Marie de France)
  55. Catherine Stuart, princesse d'Angleterre (Mort-née le 29 juin 1639) (fille de Charles Ier d'Angleterre et d'Henriette Marie de France)
  56. Henri Stuart, duc de Gloucester (8 juillet 1640 - 13 septembre 1660) (fils de Charles Ier d'Angleterre et d'Henriette Marie de France)
  57. Charles II d'Angleterre, roi d'Angleterre et d'Irlande, roi d'Écosse (29 mai 1630 - 6 février 1685) (fils de Charles Ier d'Angleterre et d'Henriette Marie de France)
  58. Anne Hyde, duchesse d'York et d'Albany (12 mars 1637 - 31 mars 1671) (première épouse de Jacques II d'Angleterre)
  59. Charles Stuart, duc de Cambridge (22 octobre 1660 - 5 mai 1661) (fille de Jacques II d'Angleterre et d'Anne Hyde)
  60. Jacques Stuart, duc de Cambridge (12 juillet 1663 - 20 juin 1667) (fille de Jacques II d'Angleterre et d'Anne Hyde)
  61. Charles Stuart, duc de Kendal (4 juillet 1666 - 22 mai 1667) (fils de Jacques II d'Angleterre et d'Anne Hyde)
  62. Edgar Stuart, duc de Cambridge (14 septembre 1667 - 8 juin 1671) (fils de Jacques II d'Angleterre et d'Anne Hyde)
  63. Henriette Stuart, princesse d'Angleterre (13 janvier 1669 - 15 novembre 1669) (fille de Jacques II d'Angleterre et d'Anne Hyde)
  64. Catherine Stuart, princesse d'Angleterre (9 février 1671 - 5 décembre 1671) (fille de Jacques II d'Angleterre et d'Anne Hyde)
  65. Catherine Laura Stuart, princesse d'Angleterre (10 janvier 1675 - 3 octobre 1676) (fille de Jacques II d'Angleterre et de Marie de Modène)
  66. Isabelle Stuart, princesse d'Angleterre (28 août 1676 - 2 mars 1681) (fille de Jacques II d'Angleterre et de Marie de Modène)
  67. Charles Stuart, duc de Cambridge (7 novembre 1677 - 12 décembre 1677) (fils de Jacques II d'Angleterre et de Marie de Modène)
  68. Charlotte Marie Stuart, princesse d'Angleterre (16 août 1682 - 16 octobre 1682) (fille de Jacques II d'Angleterre et de Marie de Modène)
  69. Marie II d'Angleterre, reine d'Angleterre et d'Irlande et reine d'Écosse conjointement avec Guillaume III d'Angleterre (30 avril 1662 - 28 décembre 1694) (fille de Jacques II d'Angleterre et d'Anne Hyde, épouse de Guillaume III d'Angleterre)
  70. Guillaume III d'Angleterre, roi d'Angleterre et d'Irlande, roi d'Écosse, stathouder des Provinces-Unies (14 novembre 1650 - 8 mars 1702) (fils de Guillaume II d'Orange-Nassau et de Marie Henriette Stuart)
  71. Anne Ire de Grande-Bretagne, reine d'Angleterre, d'Irlande et d'Écosse puis reine de Grande-Bretagne et d'Irlande (6 février 1665 - 1er août 1714) (fille de Jacques II d'Angleterre et d'Anne Hyde)
  72. Georges de Danemark, prince consort d'Angleterre, d'Irlande et d'Écosse puis prince consort de Grande-Bretagne et d'Irlande (2 avril 1653 - 28 octobre 1708) (époux d'Anne Ire de Grande-Bretagne)
  73. Princesse sans nom (Mort-née le 12 mai 1684) (fille d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  74. Marie de Danemark, princesse de Danemark et de Norvège (2 juin 1685 - 8 février 1687) (fille d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  75. Anne Sophie de Danemark, princesse de Danemark et de Norvège (12 mai 1686 - 2 février 1687) (fille d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  76. Enfant sans nom (Mort-né le 21 janvier 1687) (enfant d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  77. Prince sans nom (Mort-né le 22 octobre 1687) (fils d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  78. Enfant sans nom (Mort-né le 16 avril 1688) (enfant d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  79. Guillaume de Danemark, duc de Gloucester (24 juillet 1689 - 30 juillet 1700) (fils d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  80. Marie de Danemark, princesse de Danemark et de Norvège (Mort-née le 14 octobre 1690) (fille d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  81. George de Danemark, prince de Danemark et de Norvège (Mort-né le 17 avril 1692) (fils d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  82. Princesse sans nom (Mort-née le 23 mars 1693) (fille d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  83. Enfant sans nom (Mort-né le 21 janvier 1694) (enfant d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  84. Princesse sans nom (Mort-née le 18 février 1696) (fille d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  85. Enfant sans nom (Mort-né le 20 septembre 1696) (enfant d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  86. Enfant sans nom (Mort-né le 25 mars 1697) (enfant d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  87. Enfant sans nom (Mort-né en décembre 1697) (enfant d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  88. Prince sans nom (Mort-né le 24 janvier 1700) (fils d'Anne Ire de Grande-Bretagne et de Georges de Danemark)
  89. George II de Grande-Bretagne, roi de Grande-Bretagne et d'Irlande, électeur de Hanovre (10 novembre 1683 - 25 octobre 1760) (fils de George Ier de Grande-Bretagne et de Sophie-Dorothée de Brunswick-Lunebourg)
  90. Caroline d'Ansbach, reine consort de Grande-Bretagne et d'Irlande, électrice consort de Hanovre (1er mars 1683 - 20 novembre 1737) (épouse de George II de Grande-Bretagne)
  91. Frédéric de Galles, prince de Galles, duc d'Édimbourg et de Cornouailles (1er février 1707 - 31 mars 1751) (fils de George II de Grande-Bretagne et de Caroline d'Ansbach)
  92. Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg, princesse de Galles, duchesse d'Édimbourg et de Cornouailles (30 novembre 1719 - 8 février 1772) (épouse de Frédéric de Galles)
  93. Édouard-Auguste de Grande-Bretagne, duc d'York et d'Albany, héritier du trône de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord (25 mars 1739 - 17 septembre 1767) (fils de Frédéric de Galles et d'Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg)
  94. Elizabeth Caroline de Galles, princesse de Grande-Bretagne (30 décembre 1740 - 4 septembre 1759) (fille de Frédéric de Galles et d'Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg)
  95. Henry Frederick, duc de Cumberland et de Strathearn (27 novembre 1745 - 18 septembre 1790) (fils de Frédéric de Galles et d'Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg)
  96. Louisa Anne de Galles, princesse de Grande-Bretagne (8 mars 1749 - 13 mai 1768) (fille de Frédéric de Galles et d'Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg)
  97. Frederick William de Galles, prince de Grande-Bretagne (13 mai 1750 - 29 décembre 1765) (fils de Frédéric de Galles et d'Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg)
  98. Amélie de Grande-Bretagne, princesse de Grande-Bretagne (30 mai 1711 - 31 octobre 1786) (fille de George II de Grande-Bretagne et de Caroline d'Ansbach)
  99. Caroline de Grande-Bretagne, princesse de Grande-Bretagne (10 juin 1713 - 28 décembre 1757) (fille de George II de Grande-Bretagne et de Caroline d'Ansbach)
  100. Prince sans nom (Mort-né le 20 novembre 1716) (fils de George II de Grande-Bretagne et de Caroline d'Ansbach)
  101. George William de Grande-Bretagne, prince de Grande-Bretagne (13 novembre 1717 - 17 février 1718) (fils de George II de Grande-Bretagne et de Caroline d'Ansbach)
  102. William Augustus de Cumberland, duc de Cumberland (15 avril 1721 - 31 octobre 1765) (fils de George II de Grande-Bretagne et de Caroline d'Ansbach

Martyrs du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Martyrs de l'abbaye de Westminster.

En haut du grand portail ouest de l'abbaye, dix statues commémorent dix martyrs chrétiens du XXe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Fernie, « Edward the Confessor's Westminster Abbey », dans : Richard Mortimer (éd.), Edward the Confessor : The Man and the Legend, The Boydell Press, 2009, pp. 139–143.
  2. Pauline Stafford, « Edith, Edward's Wife and Queen », dans : Richard Mortimer (éd.), Edward the Confessor : The Man and the Legend, The Boydell Press, 2009, p. 137.
  3. « History », sur l'Abbaye de Westminster (consulté le 15 juillet 2013).
  4. Il n'a jamais été démontré que les restes retrouvés en 1674 et inhumés à Westminster sur ordre de Charles II sont bien ceux d'Édouard V.
  5. P. Binski et A. Massing (éds.) avec l'assistance de M. L. Sauerberg, The Westminster Retable : History, Technique, Conservation, The Hamilton Kerr Institute, University of Cambridge, Harvey Miller Publishers, 2009.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :