Pietro Torrigiano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
San Girolamo penitente, Musée des Beaux-Arts de Séville

Pietro Torrigiano (Florence, - Espagne, ) est un sculpteur italien de l'école florentine de la Renaissance italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Exaspéré par une de ses remarques désobligeante à son égard, il aurait frappé Michel-Ange au visage quand, jeunes, ils copiaient les fresques de l'église Santa Maria del Carmine. Il serait la cause de cette défiguration visible dans tous les portraits de Michel-Ange.

Quand il visite Rome, il aide Pinturicchio pour les modelages en stuc des appartements Borgia du pape Alexandre VI.

Après avoir été soldat engagé dans le service de différents états, il est invité par la cour d'Angleterre pour exécuter un monument comportant les effigies du roi Henri VII d'Angleterre et de la reine, dans la Lady Chapel (maintenant Chapelle Henri VII) toujours visible à l'abbaye de Westminster ; il est également commandité pour un autel, un retable et un baldaquin à l'ouest du précédent monument. ... Il finit sa vie en Espagne et meurt dans les prisons de l'Inquisition.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
Page ?? - édition 1568
092 le vite, pietro torrigiani.jpg