Anne de Mowbray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anne de Mowbray, 8e comtesse de Norfolk, puis duchesse de York et duchesse de Norfolk, née le 10 décembre 1472 à Suffolk et morte le 19 novembre 1481, à l'âge de huit ans, à Greenwich, est une noble britannique, épouse de Richard de Shrewsbury, premier duc d'York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Héritière[modifier | modifier le code]

Anne de Mowbray naît au château de Framlingham le 10 décembre 1472. Elle est l'unique enfant survivante de John (VII) de Mowbray, 4e duc de Norfolk et d'Élisabeth de Mowbray, duchesse de Norfolk. Ses grands-parents maternels sont John Talbot, 1er comte de Shrewsbury et sa seconde femme Lady Margaret Beauchamp. La mort de son père en 1476 fait d'Anne de Mowbray une riche héritière, et la consacre duchesse de Norfolk.

Mariage[modifier | modifier le code]

Le 15 janvier 1478, Anne de Mowbray est mariée à Richard de Shrewsbury, 1er duc d'York, et sixième enfant, alors âgé de 4 ans, du roi Édouard IV d'Angleterre et de la reine Élisabeth Woodville. Le mariage est célébré à la chapelle Saint-Stéphane de l'abbaye de Westminster.

Richard de Shewsbury

Mort et héritiers[modifier | modifier le code]

Anne de Mowbray meurt à Greenwich, près de Londres, le 19 novembre 1481 à l'âge de huit ans, deux ans avant que son époux ne meure assassiné dans la Tour de Londres, avec son frère aîné Édouard V d'Angleterre.

À la mort d'Anne de Mowbray, ce sont normalement ses cousins William de Berkeley et John Howard qui doivent hériter de ses biens et de ses titres, mais un acte parlementaire de janvier 1483 décide que les droits de successions reviennent à son époux Richard de Shrewsbury, avec droit de réversion à sa descendance ou, si nécessaire, à la descendance de son père le roi Édouard IV d'Angleterre. Cette décision est en réalité motivée par le soutien, en 1483, de John Howard à l'accession au trône de Richard III d'Angleterre, dernier représentant de la dynastie des Plantagenêts. Finalement, John Howard, après la mort de Richard de Shrewsbury, est fait en 1483 duc de Norfolk, et récupère la moitié des anciennes terres des Mowbray.

Inhumation[modifier | modifier le code]

Anne de Mowbray est inhumée dans le caveau principal de la chapelle Érasme de Formia de l'abbaye de Westminster. Lorsque la chapelle est démolie en 1502, afin de faire de la place à la chapelle Henri VII, le cercueil de Anne de Mowbray est transféré dans un caveau situé sous l'abbaye de Minoresses, appartenant à l'Ordre des pauvres dames. Il est ensuite devenu introuvable.

Finalement, en décembre 1964, à l'occasion de travaux dans ce qui est devenu le quartier de Stepney, son cercueil est accidentellement découvert. Sa dépouille est alors analysée par des scientifiques, authentifiée, et à nouveau inhumée en mai 1965, ses cheveux rouges et son crâne étant enveloppés d'un linceul, à l'abbaye de Westminster où repose également son époux Richard de Shrewsbury.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]