Pierre du destin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réplique de la pierre au Palais de Scone au premier plan.
Gros plan de la réplique au Palais de Scone

La pierre du destin, aussi connue sous les noms de pierre de Scone, la pierre du couronnement, l'oreiller de Jacob et la pierre de Tanist, est un bloc de grès, utilisé dans les rituels de couronnement au Royaume-Uni.

Description et historique de la pierre[modifier | modifier le code]

Dans la mythologie celtique, le Lia Fail était une pierre magique apportée d'Irlande par les Tuatha Dé Danann. Quand le roi légitime d'Irlande met ses pieds dessus, on dit que la pierre rugit de joie.

Traditionnellement, elle est supposée être la pierre que Jacob aurait utilisée comme oreiller. Elle était supposée à l'origine avoir été utilisée comme pierre du couronnement pour les premiers rois Écossais de Dal Riada lorsqu'ils vivaient en Irlande. Quand ils envahirent la Calédonie, on dit qu'ils l'auraient emmenée avec eux pour cet usage. Les rois écossais étaient sacrés debout sur la pierre pendant la cérémonie du couronnement, probablement depuis celui de Kenneth Mac Alpin, autour de 847. Elle était conservée pour des raisons historiques dans l'Abbaye de Scone, alors en ruine, située près de Perth. Selon la tradition, aucun roi ne pouvait régner sur l'Écosse sans s'être assis sur la pierre de Scone, et selon une autre tradition, le royaume appartiendrait aux Écossais tant que la pierre resterait dans leur pays.

En 1296, la pierre fut prise par Édouard Ier comme butin de guerre et emportée à l'abbaye de Westminster où elle fut placée sous la King Edward's Chair (trône du couronnement) sur laquelle les souverains anglais s'asseyaient (alors que les rois écossais s'y tenaient debout, détail qui a sans doute échappé aux anglais, puis aux britanniques), afin de symboliser leur domination autant sur l'Écosse que sur l'Angleterre. Cependant, il y a un doute sur l'authenticité de la pierre prise par Édouard — on a suggéré que les moines du palais de Scone auraient caché l'originale dans la rivière Tay ou l'auraient enterrée sur la colline Dunsiane. Si cela est vrai, il est possible que les troupes anglaises aient été trompées avec une autre pierre, ce qui pourrait expliquer pourquoi les descriptions de l'époque ne correspondent pas. Si les moines cachèrent la pierre originelle, ils le firent bien car elle n'a jamais été trouvée. Cependant les chevaliers du Temple ont prétendu également que la pierre était en leur possession.

Dans le traité de Northampton signé par Édouard III en 1328, celui-ci s'engagea à rendre la pierre, ce qu'il ne fit jamais.

Le vol de la pierre[modifier | modifier le code]

Le jour de Noël 1950, un groupe d'étudiants patriotes menés par Ian Robertson Hamilton décida de s'approprier la pierre de l'abbaye de Westminster. Dans l'action, ces derniers la laissèrent tomber et elle se brisa en deux morceaux. Après l'avoir cachée dans le Kent pendant quelques semaines, ils risquèrent les barrages routiers jusqu'à la frontière et retournèrent en Écosse, avec la pierre cachée dans le coffre d'une voiture empruntée. Cette pierre fut transmise à un politicien important de Glasgow qui s'arrangea pour qu'elle soit réparée professionnellement et mise en lieu sûr.

La pierre de la destinée sous la chaise du couronnement à Westminster

Une grande recherche pour la retrouver fut ordonnée par le gouvernement britannique, mais en vain. Au début du mois d'avril de l'année suivante, les Écossais, estimant que le gouvernement plierait face à l'opinion publique et n'oserait pas la réclamer, la placèrent symboliquement sur l'autel de l'abbaye d'Arbroath, site de la signature de la Déclaration d'Arbroath. Mais lorsque la police londonienne en fut informée, la pierre fut rapidement et discrètement rapportée à Westminster, dégradant un peu plus les relations entre les deux communautés. Le vol de la pierre est conté dans le film de 2008 Stone of Destiny.

En 1996, le gouvernement britannique décida de rétrocéder la pierre de Scone à l'Écosse[1]. Le 15 novembre, après une cérémonie de transmission, elle fut placée au château d'Édimbourg[2]. Certains Écossais estiment cependant qu'elle aurait dû être placée dans un endroit moins symbolique. Toutefois, elle continuera à être temporairement envoyée à Westminster pour les cérémonies de couronnement.

Un épisode de la série Highlander (saison 5, épisode 15) raconte que la pierre fut volée en 1950, non pas par des étudiants, mais par Duncan MacLeod et ses amis, afin de ramener la pierre en terre d'Écosse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)The Cludgie Stane of Destiny, by Robbie the Pict, sur le site electricscotland.com, consulté le 3 juin 2014
  2. (en)Stone of Destiny, sur le site onlyinedinburgh.com, consulté le 3 juin 2014

Article connexe[modifier | modifier le code]