Édith de Wessex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Édith de Wessex (v. 102519 décembre 1075 à Winchester), est l'épouse d'Édouard le Confesseur, roi des Anglo-Saxons de 1045 à 1066.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née autour de l'année 1025, elle est la fille de Godwin, puissant et influent comte de Wessex et de Gytha Thorkelsdottir, une noble scandinave, ainsi que la sœur d'Harold Godwinson.

En 1045, elle épouse le roi anglo-saxon Édouard le Confesseur, dont elle n'a aucun enfant. Selon certains historiens modernes[réf. nécessaire], le roi n'aurait pas voulu consommer le mariage du fait de son animosité envers sa famille du côté paternel.

Le 4 janvier 1066, le roi meurt entouré de la reine Édith, de Stigand, archevêque de Cantorbéry, de Robert FitzWimarc, un Normand qui lui était proche et de Harold Godwinson, son beau-frère, qui est appelé à lui succéder.

Lors de l'invasion norvégienne provoquant la bataille de Stamford Bridge (25 septembre suivant), puis lors de l'invasion normande et la célèbre bataille de Hastings (14 octobre de la même année), Édith voit sa famille décimée, perdant notamment tour-à-tour ses quatre frères : Tostig, le roi Harold, Gyrth et Léofwine.

Après la mort de son époux, Édith se consacra à la rédaction d'une vie des saints anglais, fournissant des renseignements sur Saint Kenelm à l'hagiographe Goscelin, avant de mourir à Winchester le 19 décembre 1075.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Pauline Stafford, Queen Emma and Queen Edith: Queenship and Women's Power in Eleventh-Century England, Blackwell, 1997 (ISBN 0-631-16679-3)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]