Église Saint-Nicolas-des-Champs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saint-Nicolas des Champs)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Nicolas-des-Champs
L'église Saint-Nicolas-des-Champs.
L'église Saint-Nicolas-des-Champs.
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Paris
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XVIIe siècle
Style dominant Gothique flamboyant
Protection Logo monument historique Classé MH (1887)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Coordonnées 48° 51′ 56,09″ nord, 2° 21′ 13,22″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Église Saint-Nicolas-des-Champs

L'église Saint-Nicolas-des-Champs, de culte catholique, est située rue Saint-Martin dans le 3e arrondissement de Paris. Elle est de style gothique flamboyant.

Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Église[modifier | modifier le code]

Un document de 1079 montre qu'une paroisse fut érigée pour la population des environs de Saint-Martin des Champs. Cette population prit un tel développement qu'une chapelle paroissiale dédiée à saint Nicolas fut édifiée hors du monastère avant 1119. L'église actuelle, commencée vers 1420, fut construite pour la plus grande partie au XVIe siècle.

Personnalités ayant marqué la paroisse[modifier | modifier le code]

Le jour de la Pentecôte 1623, sainte Louise de Marillac vécut dans cette église une effusion de l'Esprit. À la suite de cette expérience spirituelle forte, et avec comme guide spirituel saint Vincent de Paul, elle décida de fonder la congrégation des filles de la Charité.

Personnalités inhumées dans l'église[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Enchâssée derrière de nombreux immeubles, l'église est peu mise en valeur et n’attire pas l’œil du passant aussi bien de la rue Réaumur que de la rue Turbigo. Sa taille est toutefois importante avec ses 90 m de long, ses 36 m de large et son clocher qui s'élève à 32 m.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le portail de l'édifice fut achevé en 1587 et se trouve du côté sud sur la rue Cunin-Gridaine. Il a été construit sur des dessins de l'architecte Philibert Delorme, également connu pour la réalisation d’une partie du palais du Louvre à Paris et du château d’Anet.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Intérieur[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les grandes orgues[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas-des-Champs a été équipée d'orgues depuis 1418. L'orgue actuel date en partie des XVIIe, XVIIIe (Clicquot) et du début du XXe siècle.

Il n'y a aucune explication et histoire, du grand orgue François Henri Clicquot, buffet du XVIIè et XVIIIè siècle, concernant, le nombre, de claviers, le nombre, de notes aux claviers, le style, de pédalier, le nombre, de notes au pédalier, le nombre, de registres au tableau, de la registration, de l'orgue.

En 1834, Louis Braille, inventeur du système d'écriture tactile pour aveugle, fut un de ses organistes titulaires. Édouard Batiste y fut organiste de 1841 à 1854 et Michel Chapuis de 1954 à 1972. Aujourd'hui, ce sont François Ménissier et Vincent Genvrin qui tiennent la tribune des grandes orgues.

Louis BRAILLE, n'a jamais été organiste liturgique ; il ne faut pas confondre avec André MARSCHALL, qui fût organiste titulaire, à l'église Saint Eustache, à Paris IIè arrondissement.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Œuvres remarquables[modifier | modifier le code]

  • L'église conserve un des seuls retables monumentaux du XVIIe siècle encore en place dans une église parisienne, peint par Simon Vouet, il s'élève à 12 m de hauteur au-dessus du maître-autel et représente L'Assomption de la Vierge.
  • Frans Pourbus le Jeune, La Madone de Vic, 1617, dans la chapelle de la Vierge.
  • Quentin Varin, L'Annonce de la Nativité du Christ, vers 1623-1624.

Animation religieuse de la paroisse[modifier | modifier le code]

L'animation de la paroisse est confiée depuis 1992 à la Communauté de l'Emmanuel.

L'église Saint-Nicolas-des-Champs propose une prière pour ceux qui souffrent, aussi appelée la prière pour les malades, chaque jeudi à 18 h 30. De nombreux témoignages de guérisons avérées ont été recueillis.

Accès[modifier | modifier le code]

Ce site est desservi par les stations de métro Réaumur - Sébastopol et Arts et Métiers. Il l'est également par les (BUS) RATP 38 47 20.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Nombreuses guérisons miraculeuses à Paris. Église Saint-Nicolas-des-Champs, réalisé par Philippe Gibert et François-Xavier du Besset, 60 minutes, Media Investigation, 2013.
  • Guérisons miraculeuses à Saint-Nicolas-des-Champs, réalisé par Philppe Gibert et François-Xavier du Besset, 52 minutes, produit par François-Xavier du Besset, 2014.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]