Sébastien Norblin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sébastien Norblin
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Père
Distinction

Sébastien Louis Guillaume Norblin de la Gourdaine, dit Sobeck, né le à Varsovie (Prusse-Méridionale, actuelle Pologne) et mort le à Paris, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antigone donnant la sépulture à Polynice (1825), Paris, École nationale supérieure des beaux-arts.

Né en Pologne du second mariage de Jean-Pierre Norblin de La Gourdaine avec Marie Madeleine Kopsch[1], Sébastien Norblin est le demi-frère du musicien Louis Norblin et du sculpteur Alexandre-Jean-Constantin Norblin.

Il arrive en France en 1804. Après sa formation à l'École des beaux-arts sous la direction de François-André Vincent, Merry-Joseph Blondel et Jean-Baptiste Regnault, il est lauréat du grand prix de Rome en 1825 avec Antigone donnant la sépulture à Polynice. Il réside à la villa Médicis de 1826 à 1830 et reste encore deux ans en Italie.

Il enseigne aux Beaux-Arts de Paris et a pour élève Alexandre Antigna en 1837.

Sébastien Norblin mène une carrière de peintre d’histoire sous la Monarchie de Juillet et le Second Empire.

Proche de la diaspora polonaise à Paris, dont il demeurera durant toute sa vie particulièrement proche, qui plus est après l’échec de l’insurrection de la Pologne en 1830-1831 qui voit affluer une importante émigration à Paris.[2]

Il participe vers 1856 à la restauration de l'hôtel Lambert du prince Czartoryski, en réalisant notamment plusieurs séries de peintures (Les Signes du Zodiaque, Divinités symbolisant les astres).

Son œuvre est constituée à la fois de paysages, à l'ambiance parfois fantastique, de reconstitutions historiques et de sujets religieux qui servirent notamment à la décoration de nombreuses églises.

Il est décoré de la Légion d'honneur en 1859.

De 1827 à 1876, il est très régulièrement exposé au Salon.

Œuvres[modifier | modifier le code]

France
Pologne

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte n°2400 de l'état-civil de la Ville de Paris, 4e arrondissement, décès de 1884.
  2. Article rédigé sur le site internet du musée des Beaux-Arts de Lyon par Stéphane Paccoud, conservateur en chef du patrimoine, chargé des peintures du 19e siècle.
  3. « François Ier et Charles-Quint visitent les tombeaux de Saint-Denis. 13 janvier 1540 », notice no 000PE004260, base Joconde, ministère français de la Culture.
  4. « Balthazar Castiglione (1478-1529) », notice no 000PE006149, base Joconde, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]