Béthemont-la-Forêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Béthemont-la-Forêt
Béthemont-la-Forêt
La fontaine-abreuvoir et le lave-sabots.
Blason de Béthemont-la-Forêt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Intercommunalité CC de la Vallée de l'Oise et des Trois Forêts
Maire
Mandat
Didier Dagonet
2020-2026
Code postal 95840
Code commune 95061
Démographie
Gentilé Béthemontois
Population
municipale
414 hab. (2017 en diminution de 3,5 % par rapport à 2012)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 00″ nord, 2° 15′ 00″ est
Altitude 150 m
Min. 79 m
Max. 194 m
Superficie 3,79 km2
Élections
Départementales Canton de Domont
Législatives 3e circonscription du Val-d'Oise
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Béthemont-la-Forêt
Géolocalisation sur la carte : Val-d'Oise
Voir sur la carte topographique du Val-d'Oise
City locator 14.svg
Béthemont-la-Forêt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Béthemont-la-Forêt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Béthemont-la-Forêt

Béthemont-la-forêt est une commune française située dans le département du Val-d'Oise, en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Béthemontois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Le village est situé sur le flanc nord de la forêt de Montmorency, et domine la vallée de Chauvry ainsi que la forêt de L'Isle-Adam.

Il est situé à 25 km de Paris, mais a pourtant conservé un caractère rural. Des sentiers permettent des promenades forestières pédestres ou équestres.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe de Taverny, Villiers-Adam et Chauvry.

Communes limitrophes de Béthemont-la-Forêt[1]
Villiers-Adam Béthemont-la-Forêt[1] Chauvry
Taverny

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bethemons en 1180, Bethemontium, Betemont en 1276[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune provient probablement de l'anthroponyme germanique Betto et du latin mons, montagne.

Le village situé à la lisière nord de la forêt de Montmorency serait apparu au XIIe siècle. À l'écart du chemin de fer, le village reste déterminé par l'agriculture et est inscrit pour totalité dans le site classé de la vallée de Chauvry.

Le village fut un centre d'activités à l'âge de pierre, lieu de fabrication d'outils en grès.

La ferme de Montanglau, rattachée à un château aujourd'hui disparu en 1793, est d'origine féodale.

Le château disparu devient au XVIIIe siècle propriété du comte de Montmorency puis du prince de Conti.

La légende locale raconte, d'après Jean Aubert, que des souterrains reliaient le village à l'abbaye du Val.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Béthemont-la-Forêt, place de la Mairie.

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Béthemont-la-Forêt fait partie de la juridiction d’instance de Montmorency, et de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise[3],[4].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes de la Vallée de l'Oise et des Trois Forêts (CCVOTF), un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé fin 2003.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1981   Louis Amice    
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Jacques Cormery    
2008 En cours
(au 21 juillet 2020)
Didier Dagonet   Technicien
Vice-président de la CCVOTF (2014 → )
Réélu pour le mandat 2020-2026

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2017, la commune comptait 414 habitants[Note 1], en diminution de 3,5 % par rapport à 2012 (Val-d'Oise : +3,5 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
190225209172201214216203202
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
189163173190200209182157177
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
144147137151161145136114117
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
148143275329480451428425429
2017 - - - - - - - -
414--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Béthemont-la-Forêt ne compte pas de monument historique classé ou inscrit sur son territoire. On peut néanmoins signaler :

  • Lave-sabots et fontaine-abreuvoir, rue de la Vieille-France : Le lave-sabots ou pédiluve en pierre calcaire est l'un des rares exemples du type en hémicycle à subsister en Île-de-France. La fontaine-abreuvoir avec sa grande auge sculptée dans un bloc de pierre monolithe est marquée sur le cadastre de 1833 et semble être contemporaine du lave-sabots[9].
  • Vieux puits avec pompe, au carrefour rue de la Vieille-France / rue de la Croix-Frileuse.
  • Église Notre-Dame-de-la-Pitié, rue de Montubois : L'ancienne église détruite sous la Révolution est remplacée en 1859 par cet édifice simple à nef unique, avec un chevet à trois pans à l'est et un clocher latéral au nord. Les fenêtres sont plein cintre et les façades couvertes d'enduit, sans ornementation. Le clocher également très simple subsiste du XVIIe siècle, et comporte dans sa base une arcade de l'ancien bas-côté[9],[10].
  • Ferme de Montauglan, rue de Montubois : Cette grande ferme du XVIIe siècle est typique des fermes de la plaine de France, avec ses murs aveugles de moellons de meulière. L'activité agricole y est maintenue bien qu'une partie de l'édifice ait été convertie en logements sociaux dans les années 1980. Du château il ne reste que cette ferme, dépendance, et les murs de clôture, rue de Montubois[9].
  • Outre son calvaire sur la voie communale de Bessancourt, le village présente une croix de mission de 1854 ; la croix Notre-Dame sur la RD 44 ; et la croix dite des Frileuses sur la voie communale de Chauvry, érigée à la mémoire de l'exécution d'un habitant par les Prussiens en 1870[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Béthemont-la-Forêt adans les arts[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Béthemont-la-Forêt Blason
Divisé en chevron : au 1er d'azur à trois épis de blé tigés, feuillés et empoignés d'or à dextre et à la bogue de châtaigne feuillée de trois pièces, le tout du même à senestre, au 2e de sinople au rencontre de chevreuil d'or ; au chevron d'argent brochant sur la partition.
Détails
Création de Nicolas Vernot adoptée par la municipalité le 4 octobre 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Aubert, La Grande Histoire du Val-d'Oise - Toutes les communes de Ableiges à Wy-dit-Joli-Village, Edijac, (ISBN 2-904-675-17-5)
  • Claude Adam, Jean-Claude Cavard, Amélie Marty et Laure Schauinger, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Béthémont-la-Forêt », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ , p. 844-846 (ISBN 2-84234-056-6)
  • Éliane Beau et Jean-Pierre Beau, Histoire de Montsoult et de Maffliers : Seigneurs et barons de Maffliers - Montsoult - Béthemont ; notes historiques sur les pays voisins : Villaines et Nerville, Saint-Ouen-l'Aumône, éd. du Valhermeil, , 415 p. (ISBN 2-905684-66-6), p. 371-380

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Communes limitrophes de Béthemont-la-Forêt » sur Géoportail.
  2. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  3. Site du Conseil général - Administration du Val-d'Oise
  4. Ministère de la justice - Conseil Départemental de l'Accès au Droit du Val-d'Oise
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. a b c et d Claude Adam, Jean-Claude Cavard, Amélie Marty et Laure Schauinger, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Béthémont-la-Forêt », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ , p. 844-846 (ISBN 2-84234-056-6).
  10. Mathieu Lours, « Béthemont-la-Forêt - Notre-Dame de Pitié », Églises du Val-d’Oise : Pays de France, vallée de Montmorency, Gonesse, Société d’histoire et d’archéologie de Gonesse et du Pays de France,‎ , p. 62-63 (ISBN 9782953155402).
  11. Théodore Baker, Dictionnaire biographique des musiciens, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouqins », , 4728 p. (ISBN 978-0-7859-9946-1).[réf. non conforme]