Jacques Sarrazin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Sarrazin
Image dans Infobox.
'Portrait de Jacques Sarrazin gravé par Gérard Edelinck
Naissance
Décès
Activité
Maître
Lieu de travail
Mouvement

Jacques Sarrazin ou Sarazin, né à Noyon en 1592 et mort à Paris le , est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Sarrazin se forme à Paris sous Nicolas Guillain, puis à Rome sous la direction du sculpteur sur bois français Jean Languille. A Rome jusqu'en 1627, i fréquente des artistes baroques tels que le peintre bolonais Domenico Zampieri, dit le Dominiquin, et le sculpteur flamand François Duquesnoy.

Rentré à Paris vers 1629, Il épouse en 1631 Marie Grégoire, fille d'un apothicaire de Lagny et de Marie Vouet, sœur des peintres Simon Vouet et Aubin Vouet. La sœur de Marie Grégoire, Marguerite Grégoire se marie par contrat du 16 novembre 1632 avec Michel Corneille[1]. Il a travaillé sous la direction de Simon Vouet pendant une dizaine d'années.

Après la Fronde, Sarrazin participe aux travaux du palais du Louvre à Paris dont il dirige la décoration de 1639 à 1642.

En 1648, Jacques Sarrazin est l’un des cofondateurs de l’Académie royale de peinture et de sculpture, qu'il dirige de 1654 à 1660.

Œuvres[modifier | modifier le code]

La Prudence, bas-relief du monument du cœur de Louis XIII, Paris, musée du Louvre.

En France[modifier | modifier le code]

En Italie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

Par ordre décroissant des dates de publication.

  • Geneviève Bresc-Bautier, Isabelle Leroy-Jay Lemaistre (sous la direction de Jean-René Gaborit, avec la collaboration de Jean-Charles Agboton, Hélène Grollemund, Michèle Lafabrie, Béatrice Tupinier-Barillon), Musée du Louvre. département des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des temps modernes. Sculpture française II. Renaissance et temps modernes. Vol. 2 Goujon - Warin et Anonymes, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1998.
  • Simone Hoog, préface de Jean-Pierre Babelon, avec la collaboration de Roland Brossard, Musée national de Versailles. Les sculptures. I - Le musée, Paris, Réunion des musées nationaux, 1993.
  • Bresc-Bautier Geneviève, Bréjon de Lavergnée Barbara, La Moureyre Françoise de, Jacques Sarazin, sculpteur du Roi (1592-1660), catalogue d’exposition (Noyon, musée du Noyonnais, 4 juin-15 août 1992), Paris, Réunion des musées nationaux, 1992.
  • Pierre Kjellberg, Le Nouveau guide des statues de Paris, Paris, La Bibliothèque des Arts, 1988.
  • Marthe Digard, Jacques Sarrazin, Son œuvre - Son influence, Paris, Librairie Ernest Leroux, 1934.
  • « Jacques Sarrazin, sculpteur », in Charles Perrault, Les Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, tome 2, chez Antoine Dezallier, 1700, p. 95-96 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]