Saint-Frajou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Frajou
La mairie en premier plan.
La mairie en premier plan.
Blason de Saint-Frajou
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Cazères
Intercommunalité Cœur et Coteaux du Comminges
Maire
Mandat
Georges Tomasi
2014-2020
Code postal 31230
Code commune 31482
Démographie
Gentilé Fragulphiens
Population
municipale
211 hab. (2014 en augmentation de 11,05 % par rapport à 2009)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 20′ 05″ nord, 0° 51′ 00″ est
Altitude Min. 222 m
Max. 350 m
Superficie 16,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

Voir sur la carte administrative de Midi-Pyrénées
City locator 14.svg
Saint-Frajou

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Saint-Frajou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Frajou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Frajou

Saint-Frajou est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur dans le Comminges, à 35 km au nord-est de Saint-Gaudens.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Frajou est limitrophe de six autres communes.

Communes voisines.
Communes limitrophes de Saint-Frajou
Anan L'Isle-en-Dodon Coueilles
Saint-Laurent Saint-Frajou Coueilles
Salerm Fabas Fabas

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Aussoue et son affluent l'Espienne.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 1 661 hectares ; son altitude varie de 222 à 350 mètres[1].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec la ligne régulière de transport interurbain du réseau Arc-en-ciel (anciennement SEMVAT).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village tire son nom de saint Fragulphe, personnage légendaire qui combattit contre les envahisseurs sarrasins et fut décapité. Sa tête, en roulant au sol, laissa trois taches de sang qui sont encore visibles, à la fontaine de Saint-Frajou. Il ramassa ensuite sa tête et marcha jusqu'au lieu où on fit son tombeau. Ledit personnage entre dans la catégorie des saints céphalophores (en grec, cela signifie : porteur de tête). La fontaine aux multiples vertus attira longtemps les pèlerins.

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Belle-Serre[2].

Ses habitants sont appelés les Fragulphiens.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1859, Édouard Lartet, décrivit en détail des restes attribués à l'espèce Mastodon pyrencicus, dans une monographie consacrée à la denture des proboscidiens fossiles, découverte à Saint-Frajou. Ces restes se réduisent à quatre molaires, deux molaires inférieures (M2 et M3) et deux molaires supérieures (M3 dr. et g.), appartenant au même individu. Les molaires se trouvent actuellement au Muséum de Toulouse. L'espèce a été reclassé dans le genre Zygolophodon par le paléontologue Lucien Mayet en 1908.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de onze[3],[4].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges et du canton de Cazères (avant le redécoupage départemental de 2014, Saint-Frajou faisait partie de l'ex-canton de L'Isle-en-Dodon) et avant le 1er janvier 2017 elle faisait partie de la communauté de communes des Portes du Comminges.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Jean Ducos    
mars 2008 en cours Georges Tomasi SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2014, la commune comptait 211 habitants[Note 1], en augmentation de 11,05 % par rapport à 2009 (Haute-Garonne : +7,06 %).
          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
670 918 739 786 772 784 779 800 788
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
813 746 739 711 693 663 638 605 592
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
581 529 506 451 432 411 392 358 341
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
285 239 226 226 209 173 182 203 211
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[8] 1975[8] 1982[8] 1990[8] 1999[8] 2006[9] 2009[10] 2013[11]
Rang de la commune dans le département 171 251 279 317 360 367 374 373
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est essentiellement basée sur l'agriculture.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Frajou fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village domine le val de l'Aussoue et de son promontoire fait face à la chaîne des Pyrénées. La fontaine de Saint-Frajou se situe en contrebas du village près du lac artificiel de Saint-Frajou, on lui confère des vertus curatives. Ce dernier a été créé grâce à un barrage sur l'Aussoue.

L'église de Saint-Frajou date des XIVe, XVe, et XIXe siècles.

Musée de Peinture de Saint-Frajou situé à l'emplacement de l'ancienne école communale, au centre du village, tout proche de la place principale et de la mairie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Saint-Frajou

Son blasonnement est : D'azur aux trois fleurs de lys d'or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  4. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031416.html.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  8. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  9. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  10. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  11. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  12. René Souriac, Saint-Frajou,un village en Comminges, Saint-Gaudens, Revue de Comminges, , p. 46.