Le Cuing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Cuing
Image illustrative de l'article Le Cuing
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Saint-Gaudens
Intercommunalité Cœur et Coteaux du Comminges
Maire
Mandat
Nathalie Lacroix
2014-2020
Code postal 31210
Code commune 31159
Démographie
Gentilé Cugnois ou Cuguronais
Population
municipale
452 hab. (2014en augmentation de 9.44 % par rapport à 2009)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 08′ 47″ nord, 0° 36′ 44″ est
Altitude Min. 412 m
Max. 517 m
Superficie 13,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Le Cuing

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Le Cuing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Cuing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Cuing

Le Cuing est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Cugnois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Comminges à 10 km au nord-ouest de Saint-Gaudens. Le village est entre la Louge et la Noue, sur la commune passe aussi le Lanedon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne. Maires fin mandat 1993 Henri Mathieu forain. Précédent Baque ( dit latour ) agriculteur. Précédent claverie . De 1994 à 2014 Roger Louis fonctionnaire territorial.

Mandat claverie:maire aux intérêts économiques à saint gaudens (demeure de maitre devenue l'ephad "l'horizon".centre du village.

Mandat Baque dit Latour (gauche) :modernisation du centre village (trottoirs, éclairage public ) et des quartiers ,la plagne,cauhape (voirie,eclairage).

Maintien de l'école publique jusqu'au certificat d'études primaires.

Dépendait jusqu'au dernier découpage cantonal du canton de Montrejeau. gendarmerie, trésorerie,collège (toujours actuel)

Arrondissement de Saint gaudens: sous prefecture: service des impôts, lycées, Hopital, cadastre,hypothèques

La commune est également membre du SIVOM de Saint-Gaudens Montréjeau Aspet Magnoac.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 452 habitants, en augmentation de 9,44 % par rapport à 2009 (Haute-Garonne : 6,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
603 334 603 587 643 634 605 660 705
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
682 664 679 715 692 638 652 749 711
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
676 637 654 565 525 534 482 405 380
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
352 336 342 380 374 351 377 424 452
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre du Cuing avec des fresques de Nicolas Greschny.
  • Ruines du château près de l'église
  • Statue de saint Roch
  • Point de vue sur la chaîne des Pyrénées. Lieu dit la plagne ( rebaptisé le tremoi par l'administration sous mandat Roger Louis.)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Homonymie:Bernard Ducuing professeur en médecine . Hôpital Purpan Toulouse

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :