Bachas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bachas
Bachas
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Cazères
Intercommunalité Communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges
Maire
Mandat
Hervé Cheylat
2014-2020
Code postal 31420
Code commune 31039
Démographie
Gentilé Bachassois
Population
municipale
69 hab. (2016 en augmentation de 16,95 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 14′ 43″ nord, 0° 56′ 20″ est
Altitude Min. 272 m
Max. 364 m
Superficie 2,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Bachas

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Bachas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bachas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bachas

Bachas est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Bachassois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est située dans le Comminges, à 27 km au nord-est de Saint-Gaudens.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bachas est limitrophe de quatre autres communes.

Carte de la commune de Peyssies et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Bachas[1]
Samouillan
Benque Bachas[1] Terrebasse
Alan

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Louge un affluent de la Garonne.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 262 hectares ; son altitude varie de 272 à 364 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

De nombreux vestiges gallo-romains sont découverts sur le site de Barrère, dont des tuiles, de la mosaïque, des céramiques et des objets religieux. À partir du XIIIe siècle, Alan se développe sous l'impulsion des évêques du Comminges, et Bachas devient son annexe. Les ecclésiastiques y exercent le droit de justice, qu'ils conservent jusqu'en 1789. Trois familles se partagent également le territoire, intégré à la châtellenie d'Aurignac, mais seuls les Vic portent le titre de seigneur de Bachas. Les biens nobles représentent au XVIIe siècle le tiers de la surface, alors que la population ne dispose que de 40 hectares et compte 57 propriétaires.

En 1790 se déroule l'élection du premier maire, rapportée dans les archives municipales. Tous les citoyens actifs sont conviés à une assemblée tenue dans l'église. Le docteur Sengès se présente et leur explique les mérites du nouveau système. Le vote a ensuite lieu.

Dans les années 1830, le maire Joseph Lécussan œuvre pour l'amélioration du cadre de vie des habitants, plantant notamment plusieurs espèces d'arbres. Le curé Chac est ensuite à l'origine de travaux de reconstruction importants.

En poste en 1886, l'instituteur public Desbarax cherche à faire appliquer la loi du 28 mars 1882 sur l'instruction obligatoire. Pour mettre fin aux absences répétées des élèves, il envisage de mettre en place une amende pour les parents n'ayant pas de justification à apporter.

En 1909, une maîtresse de couture est nommée pour les jeunes filles.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 0 et 99, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de sept[3],[4].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté de communes Cœur et Coteaux de Comminges et du canton de Cazères (avant le redécoupage départemental de 2014, Bachas faisait partie de l'ex-canton d'Aurignac) et avant le 1er janvier 2017 à la communauté de communes des Terres d'Aurignac.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2014 En cours Hervé Cheylat SE  
juin 1999 mars 2014 Marcel Berges PS  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6]. En 2016, la commune comptait 69 habitants[Note 1], en augmentation de 16,95 % par rapport à 2011 (Haute-Garonne : +6,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
283271287318320307307307314
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
383377351283289274270263245
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
222213192152145140142109118
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
9810391676975685969
2016 - - - - - - - -
69--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[9] 1975[9] 1982[9] 1990[9] 1999[9] 2006[10] 2009[11] 2013[12]
Rang de la commune dans le département 277 349 455 378 409 423 422 424
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame.
  • Chapelle Notre-Dame du Mailho Blanc.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

références[modifier | modifier le code]