Saman (Haute-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saman.

Saman
Saman (Haute-Garonne)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Saint-Gaudens
Intercommunalité Cœur et Coteaux du Comminges
Maire
Mandat
Julien Lacroix
2014-2020
Code postal 31350
Code commune 31528
Démographie
Gentilé Samanais
Population
municipale
135 hab. (2016 en diminution de 17,68 % par rapport à 2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 14′ 15″ nord, 0° 43′ 15″ est
Altitude Min. 266 m
Max. 391 m
Superficie 5,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Saman

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Saman

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saman

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saman

Saman est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Samanais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Comminges à 18 km au nord de Saint-Gaudens.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes voisines.
Communes limitrophes de Saman[1]
Montgaillard-sur-Save
Charlas Saman[1] Ciadoux
Saint-Lary-Boujean

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Nère et son affluent le Riou Pudé et la Save.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec la ligne régulière de transport interurbain du réseau Arc-en-ciel (anciennement SEMVAT).

Toponymie[modifier | modifier le code]

La signification du nom de cette commune fait penser au nom gaulois "samos", auquel s'est ajouté le suffixe gallo-romain "anum", devenu "ano" dans le vieux roman.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, le château des seigneurs dominait le village qui était pourvu d'une belle forêt. La seigneurie était dans la mouvance des comtes de Comminges et dépendait de la châtellenie d'Aurignac. Au XIIe siècle, Vital de Saman sert les comtes de Comminges et fait don à l'abbaye de Bonnefont de ses droits sur plusieurs de ses terres (1191). Au XIIIe siècle, nous rencontrons les frères Pierre et Arnaud de Saman ; ce dernier prendra part à la croisade d'Égypte. Au XIVe siècle, Guiraud de Saman est châtelain de l'Isle-en-Dodon et Sanche de Saman châtelain de Cier. Aux XVe et XVIe siècles, sont cités Fabien de Saman, son fils Bertrand, Gaillard (1456), et Jean de Saman (1552).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté de communes du Boulonnais et du canton de Saint-Gaudens (avant le redécoupage départemental de 2014, Saman faisait partie de l'ex-canton de Boulogne-sur-Gesse et avant le elle faisait partie de la communauté de communes du Boulonnais).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2014 Jean-Claude Ariès   agriculteur
2014 En cours Julien Lacroix SE agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3]. En 2016, la commune comptait 135 habitants[Note 1], en diminution de 17,68 % par rapport à 2011 (Haute-Garonne : +6,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
375375389444436441395400399
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
401390408367377359360340326
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
305300256224230223219198171
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
174174149117139142151164135
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[6] 1975[6] 1982[6] 1990[6] 1999[6] 2006[7] 2009[8] 2013[9]
Rang de la commune dans le département 288 453 397 411 398 419 425 419
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est essentiellement basée sur l'agriculture.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saman fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Dans l'église, dédiée à saint Fabien, se trouve une Vierge de pitié en pierre, 4e quart du XVe siècle, placée dans l'ancienne chapelle de la famille seigneuriale de Saman (classée aux Monuments historiques en 1999). Les armoiries des seigneurs de Saman, gravées sur pierre, ornent le cul-de-lampe d'une croisée d'ogives de cette chapelle ; elles se blasonnent "d'azur à une dextre apaumée d'or, les quatrième et cinquième doigts abaissés, la dite main soutenant une fleur de lys d'or et accostée à hauteur du pouce de deux étoiles d'argent" (Philippe de Latour).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Bascans "Le Coutumier de Saman, XIIIe siècle" (Revue de Comminges, 1986) ; "Regard sur Saman" (Revue de Comminges, 1987) ; "La Pieta de Saman" (Revue de Comminges, 1986) ; "Serment prêté à la République par les habitants de Saman" (Revue de Comminges, 1989) ; "Conflit paroissial à Saman en 1791" (Revue de Comminges, 1990).
  • Charles Higounet "Le Comté de Comminges", Ed. Privat, Toulouse-Paris, 1949.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]