Route 112 (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Route 112.
B112
Route 112

Image illustrative de l'article Route 112 (Québec)
Informations
Gérée par le Ministère des Transports du Québec
Longueur : 318 kilomètres (197,6 mi)[1]
Direction : Est / Ouest
Ancêtres : OldRoad Qc1.png Route 1
OldRoad Qc7.png Route 7
Localisation
Régions : Montréal, Montérégie, Estrie, Chaudière-Appalaches
MRC : La Vallée-du-Richelieu

Rouville
La Haute-Yamaska
Memphrémagog
Le Haut-Saint-François
Les Appalaches
Robert-Cliche
La Nouvelle-Beauce

Villes : Montréal, Longueuil, Chambly, Marieville, Granby, Magog, Sherbrooke, Thetford Mines
Intersections
Extrémité ouest : B138 R-138 à Montréal
Intersections : B20 B132 A-20, R-132 à Saint-Lambert

B134 R-134 à Longueuil
B116 R-116 à Longueuil
B30 A-30 à Longueuil
B223 R-223 à Carignan et Chambly
B133 R-133 à Richelieu
B227 R-227 à Marieville
B229 R-229 à Rougemont
B231 R-231 à Rougemont
B233 R-233 à Saint-Césaire
B235 R-235 à Saint-Paul-d'Abbotsford
B137 R-137 à Granby
B139 R-139 à Granby
B241 B243 R-241, R-243 à Waterloo
B245 R-245 à Eastman
B10 A-10 à Magog, Sherbrooke
B141 R-141 à Magog
B108 R-108 à Magog
B55 A-55 à Magog et Sherbrooke
B410 A-410 à Sherbrooke
B143 R-143 à Sherbrooke
B216 R-216 à Sherbrooke
B610 A-610 à Sherbrooke
B214 B253 R-214, R-253 à East Angus
B255 R-255 à Dudswell
B257 R-257 à Weedon
B161 R-161 à Weedon et Beaulac-Garthby
B263 R-263 à Disraeli
B165 R-165 à Thetford Mines
B267 R-267 à Thetford Mines
B269 R-269 à Thetford Mines
B271 R-271 à Thetford Mines et Sacré-Coeur-de-Jésus
B276 R-276 à Saint-Frédéric
B173 R-173 à Vallée-Jonction
B73 A-73 à Saints-Anges

Extrémité est : B275 R-275 à Frampton
Image
Route 112 dans les environs de Magog.
Route 112 dans les environs de Magog.
Réseaux
Routes du Québec
Précédent B111 R-111 R-113 B113 Suivant

La route 112 (R-112) est une route nationale québécoise d'orientation est/ouest située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Elle dessert les régions administratives de Montréal, de la Montérégie, de l'Estrie et de Chaudière-Appalaches.

Tracé[modifier | modifier le code]

La route 112 commencerait, selon certaines indications, à l'ouest au centre-ville de Montréal, au coin de la rue Peel et de la rue Sherbrooke ouest. Elle suit ensuite la rue Wellington et elle traverse le fleuve Saint-Laurent sur le pont Victoria, pour se terminer à Frampton à une intersection avec la route 275.

Il faut noter que dans les faits, la route 112 débute à Saint-Lambert, à la fin du pont Victoria. Bien qu'il existe quelques pancartes de la route 112 à Montréal, le tronçon situé sur l'île est maintenant sous la responsabilité de la Ville de Montréal. D'ailleurs, aucune indication pour se rendre sur la 112 ouest quand vous circulez sur l'autoroute 20 / route 132. Seulement une sortie pour la 112 est et une autre identifiée Pont Victoria, Montréal.

Sur la rive-sud de Montréal, elle devient, à partir de la route 134 (boulevard Taschereau), une route à quatre voies à chaussées séparées et ce pour une trentaine de kilomètres, c'est-à-dire jusqu'à la route 227 à Marieville. Sur les premiers 5 kilomètres de ce tronçon, alors qu'elle porte le nom de Boulevard Sir Wilfrid-Laurier, elle fait un chevauchement avec la route 116 et possède les standards autoroutiers. Il y a également un chevauchement avec la route 233 à Saint-Césaire. À Granby, elle passe en plein centre-ville et porte le nom de rue Principale, tout comme à Magog. À Waterloo, il y a chevauchement avec les routes 241 et 243.

Entre Magog et Sherbrooke, elle passe de part et d'autre du multiplex formé des autoroutes 10 et 55. À Sherbrooke, elle est la principale artère commerciale de la ville, portant successivement les noms de boulevard Bourque (dans les anciennes villes fusionnées de Deauville et Rock Forest, annexées depuis 2002), puis rue King, au centre-ville de Sherbrooke. Entre Montréal et Sherbrooke, elle n'est plus, de nos jours, une route transit, mais plutôt une route touristique et de circulation locale. Elle fut cependant, pendant longtemps, à l'époque où elle était la route provinciale 1, le lien principal entre Montréal et les Cantons-de-l'Est, jusqu'à ce que l'autoroute 10 la détrône dans cette fonction. À l'est de Sherbrooke, et ce jusqu'à sa destination finale, Frampton, la situation est toute autre, car elle est le principal lien routier entre l'Estrie et le centre de la Beauce. Il y a chevauchement avec les routes 257 à Weedon (où elle porte le nom de 2ème Avenue), 161 de Weedon à Beaulac-Garthby et 263 à Disraeli. À Thetford Mines, où elle porte le nom de Boulevard Frontenac, elle est l'artère routière la plus importante de la ville. Il y a ensuite chevauchement avec les routes 269 et 271 à Thetford Mines, puis avec la route 173 à Vallée-Jonction. Au delà de l'autoroute 73, elle devient une simple route collectrice jusqu'à Frampton, alors que la majorité du trafic de transit emprunte l'autoroute vers Québec.

Localités traversées (de l'ouest vers l'est)[modifier | modifier le code]

Liste des municipalités dont le territoire est traversé par la route 112, regroupées par municipalité régionale de comté.

Montréal[modifier | modifier le code]

Hors MRC

Montérégie[modifier | modifier le code]

Hors MRC

La Vallée-du-Richelieu

Rouville

La Haute-Yamaska

Estrie[modifier | modifier le code]

Memphrémagog

Hors MRC

Le Haut-Saint-François

Chaudière-Appalaches[modifier | modifier le code]

Les Appalaches

Robert-Cliche

La Nouvelle-Beauce

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Google Maps, « Carte de la route 112 » (consulté le 29 septembre 2011)