Vallée-Jonction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une municipalité du Québec
Cet article est une ébauche concernant une municipalité du Québec.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Vallée-Jonction
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale La Nouvelle-Beauce
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Réal Bisson
2013-2017
Constitution
Démographie
Gentilé Valléen, enne
Population 1 982 hab. (2014)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 22′ 00″ N 70° 55′ 00″ O / 46.366672, -70.91667246° 22′ 00″ Nord 70° 55′ 00″ Ouest / 46.366672, -70.916672
Superficie 2 523 ha = 25,23 km2
Divers
Code géographique 26015
Localisation
Localisation de Vallée-Jonction dans La Nouvelle-Beauce
Localisation de Vallée-Jonction dans La Nouvelle-Beauce

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Vallée-Jonction

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Vallée-Jonction

Vallée-Jonction est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de La Nouvelle-Beauce au Québec, située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches. Son activité économique est diversifiée tant sur les volets agricole, commercial et industriel.

La Valley Shoe Co. - Souliers de la Vallée Inc. y fut créée en 1932. Le petit village du centre de la Beauce a retenu l'attention des médias nationaux à l'hiver 2007 alors que la compagnie Olymel annonçait la fermeture de son usine de 1 100 employés, à la suite du refus de ces derniers d'accepter des baisses salariales. De plus, à l'automne 2007, une violente explosion chez Les Aciers Rémi Latulippe a fait 5 blessés, sans toutefois causer de décès. Le bâtiment est une perte totale, mais toutefois l'usine est reconstruite et reprend du service à l'été 2008.

La municipalité a un parc industriel où se sont établies maintes entreprises dans la dernière décennie. Parmi celles-ci, on notera A.B. Métal, Métal B.G.L., les Paysagement de la Vallée et le géant de la maison, Pro-Fab.

La compagnie Transport L.F.L est également lucrative et emploie de nombreuses personnes.

L'école L'Enfant-Jésus assure l'enseignement primaire alors que les élèves du secondaire sont dirigés à l'école secondaire Veilleux, de Saint-Joseph-de-Beauce.

L'Autodrome Chaudière, circuit de course automobile de type stock car, se trouve à Vallée-Jonction[1].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 9 mars 1900 : Érection de la paroisse de L'Enfant-Jésus.
  • 29 décembre 1924 : Érection du village d'Enfant-Jésus par scission de la paroisse.
  • 15 mars 1969 : Le village d'Enfant-Jésus devient le village de Vallée-Jonction.
  • 22 mars 1989 : Fusion de la paroisse de L'Enfant-Jésus et du village de Vallée-Jonction pour l'érection de la municipalité de Vallée-Jonction.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Gare de Vallée-Jonction

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de l'Autodrome Chaudière

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Marie Saints-Anges Rose des vents
N
O    Vallée-Jonction    E
S
Saint-Séverin,
Saint-Frédéric
Saint-Joseph-des-Érables Saint-Joseph-de-Beauce