Saint-Frédéric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Frédéric
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Robert-Cliche
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Martin Nadeau
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Frédéricois, oise
Population 1 044 hab. ()
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 00″ nord, 70° 58′ 00″ ouest
Superficie 7 230 ha = 72,3 km2
Divers
Code géographique 2427065
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Frédéric

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Frédéric

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte administrative de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Frédéric

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte topographique de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Frédéric
Liens
Site web www.saint-frederic.com

Saint-Frédéric est une municipalité de paroisse du Québec située dans la MRC de Robert-Cliche en Chaudière-Appalaches[1]. Il y a un aéroport dans ce village.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Robert-Cliche.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Séverin Vallée-Jonction Rose des vents
N Saint-Joseph-des-Érables
O    Saint-Frédéric    E
S
Sacré-Cœur-de-Jésus Tring-Jonction Saint-Jules

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est vers 1800 que les premiers colons s'établissent sur l’actuel territoire de Saint-Frédéric, qui faisait alors partie de celui de Saint-Joseph-de-Beauce. La municipalité fut érigée canoniquement le 7 juillet 1851 et civilement en avril 1856 sous le nom de Saint-Frédéric[2], à la mémoire du premier curé et fondateur de la paroisse, Frédéric Caron[3].

L'archevêque Louis-Albert Vachon est natif de cette paroisse.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 28 août 1856 : Érection de la paroisse de Saint-Frédéric de Beauce.
  • 15 mars 1969 : La paroisse de Saint-Frédéric de Beauce devient la paroisse de Saint-Frédéric.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1861 1871 1881 1891 1901 1911 1921 1931 1941
1 0511 7651 8011 8141 8141 7101 1891 1131 306
1951 1956 1961 1966 1971 1976 1981 1986 1991
1 0321 0031 0569389409001 0231 0441 008
1996 2001 2006 2011 2016 - - - -
1 0061 0871 0491 0851 044----

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[4].

Saint-Frédéric
Maires depuis 2002
Élection Maire Qualité Résultat
2002 Henri Gagné Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Martin Nadeau Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le site patrimonial de l'Église-de-Saint-Frédéric est cité depuis le 5 mai 2008[5]. Il comprend l'église de Saint-Frédéric, érigée entre 1858 et 1861[6], ainsi que son cimetière[7]. Un calvaire s'y trouve[8].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saint-Frédéric - Répertoire des municipalités du Québec
  2. Saint-Frédéric sur pistard.banq.qc.ca, consulté le 04/08/2018.
  3. Saint-Frédéric - Commission de toponymie du Québec
  4. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  5. « Site patrimonial de l'Église-de-Saint-Frédéric - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté le 18 juin 2019)
  6. « Inventaire des lieux de culte du Québec - Fiche », sur Inventaire des lieux de culte du Québec (consulté le 18 juin 2019)
  7. « Cimetière de Saint-Frédéric - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté le 18 juin 2019)
  8. « Calvaire - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté le 18 juin 2019)
  9. Patricia Négrier, Le jumelage est désormais officiel, Sud Ouest édition Périgueux du 21 novembre 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]