Rue Jean-Talon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Talon.

Rue Jean-Talon
Description de cette image, également commentée ci-après
Rue Jean-Talon
Orientation Est-ouest[1]
Débutant Avenue Clanranald
Finissant Les Galeries d'Anjou
Longueur 14,1 km
Désignation 17 janvier 1927
Attrait Marché Jean-Talon
Maison de la culture Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Rue Jean-Talon
Casa d'Italia ou Maison d'Italie, 505, rue Jean-Talon Est, construite en 1936 pour la communauté italienne

La rue Jean-Talon est une voie de la ville de Montréal.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette rue d'orientation nord-est / sud-ouest qui s'étend des Galeries d'Anjou à l'autoroute Décarie est constituée de plusieurs tronçons ouverts à différents moments.

Montréal possède aussi une station de métro qui se nomme Jean-Talon à l'angle de la rue Lajeunesse. On retrouve aussi sur cette rue le très couru Marché Jean-Talon.

D'autre part, dans le secteur est, la rue Jean-Talon est une artère commerciale dynamique où l'on retrouve près de 270 commerces et professionnels entre le boulevard Viau et le boulevard Saint-Michel. On y retrouve aussi le Centre commercial Le Boulevard à l'intersection du boulevard Pie-IX et le Carrefour Langelier à l'angle du boulevard Langelier[2].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La dénomination de la rue rappelle le premier intendant de la Nouvelle-France, Jean Talon (1625-1694).

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier tronçon de cette voie est ouvert en 1927, puis un prolongement majeur se fait en 1959. Certaines parties de cette voie ont porté les noms suivants: Hughes, Hopper, de Ventadour, Baugh, Isabeau, Tiffin, Bagg, Baby, Hanoteaux, de Namur, du Marché, Saint-Pascal, avenue Dresden, chemin de la Petite-Liesse, chemin de la Savane[3]. Notons que dans les limites de Ville Mont-Royal, les noms comme Avenue Dresden et Boulevard Graham continuent d'être utilisés, mais le nom «Jean-Talon» est quand même inscrit entre parenthèses.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Ville de Montréal, Les rues de Montréal, Répertoire historique, Montréal, Méridien, 1995, p. 253

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.
  2. Jean-Talon Est
  3. Service d'urbanisme de la Ville de Montréal, Toponymie, 1971, p.65