Rue Saint-Sulpice (Montréal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour la rue Saint-Sulpice à Paris, voir Rue Saint-Sulpice (Paris).

Rue Saint-Sulpice
Description de cette image, également commentée ci-après
Hôtel Le Saint-Sulpice, rue Saint-Sulpice
Orientation Nord-sud[1]
Débutant Rue de la Commune
Finissant Place d'Armes
Désignation 1863
Autrefois Rue Saint-Joseph

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Rue Saint-Sulpice (Montréal)

La rue Saint-Sulpice est une voie de Montréal.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette petite rue historique, d'axe nord-sud, située dans le Vieux-Montréal commence rue de la Commune pour se rendre à la place d'Armes[2]. Elle longe la basilique Notre-Dame que dirigent toujours les Sulpiciens, ainsi que la place d'Armes.

À l'ouest, se trouve l'entrée de la chapelle Notre-Dame du Sacré-Cœur. À l'est, débute la rue Le Royer.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue est nommé en souvenir de la communauté religieuse fondée par Jean-Jacques Olier, ainsi que du rôle joué par les Sulpiciens comme seigneurs de l'île de Montréal et curés de la paroisse.

Historique[modifier | modifier le code]

En juillet 1672, François Dollier de Casson, supérieur du Séminaire de Saint-Sulpice, redessine la trame urbaine de Ville-Marie.

L'une des artères qu'il dessine relie la rue Saint-Paul à la place d'Armes. Connue à l'origine sous le nom de rue Saint-Joseph (la rue longe le terrain de l'Hôtel-Dieu géré par les Hospitalières de Saint-Joseph), on lui donne son nom actuel en 1863. Mesurant de 18 pieds français (5,85 m) de large lors de son ouverture, la rue a été élargie du côté est et atteint de nos jours 10,2 m de large.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Ville de Montréal, Les rues de Montréal. Répertoire historique, Édition Méridien, Montréal, 1995

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.
  2. Commission de toponymie du Québec