Avenue de Monkland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monk (homonymie).

Avenue de Monkland
Description de cette image, également commentée ci-après
« Monklands », pensionnat Villa Maria, 1870
Orientation Est-Ouest[1]
Débutant Boulevard Décarie
Finissant Rue Sherbrooke
Longueur 2,5 km
Désignation avant 1913

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Avenue de Monkland

L'avenue de Monkland est une voie de Montréal.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette rue d'orientation est-ouest, est à vocation résidentielle, excepté entre la rue Girouard et Grand Boulevard où elle est à vocation commerciale. Elle commence son parcours, à l'est, au boulevard Décarie, en face de la station de métro Villa-Maria et aboutit à la rue Sherbrooke.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom d'un lieu-dit.

Historique[modifier | modifier le code]

La Commission de toponymie du Québec écrit à son propos : « La villa, construite en 1803 par William Powell, et le domaine de 125 acres, où la villa est située, furent connus sous le nom de Monkland depuis qu'en 1795, sir James Monk (1745-1826) en fit l'acquisition. En 1844, modifiée et agrandie par l'architecte George Brown, la maison devint la résidence d'été officielle du Gouverneur général. En 1850, Sébastien Compain, propriétaire du Dillon Coffee House de la place d'Armes, la loua et l'utilisa comme hôtel. Enfin, acquise en 1854 par la congrégation Notre-Dame et à nouveau agrandie, elle devint une maison d'enseignement pour jeunes filles nommée Villa Maria. L'avenue qui conduit à l'institution reprend l'ancienne dénomination[2]. »

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.
  2. Commission de toponymie du Québec

Lien externe[modifier | modifier le code]