Autoroute 19 (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
B19
Autoroute 19
Autoroute Papineau

Carte de l'autoroute 19.
Carte de l'autoroute 19.
Informations
Gérée par le MTQ
Longueur 10,0 kilomètres (6,2 mi)[1]
Direction nord / sud
En service 1970 [2] -
Localisation
Villes Montréal, Laval
Intersections
Extrémité sud B40 Brtc A-40 à Montréal
Intersections B440 A-440 à Laval
Extrémité nord B335 R-335 à Laval
Image
Pont Papineau-Leblanc
Pont Papineau-Leblanc
Réseaux
Autoroutes du Québec
Précédent B15 A-15 A-20 B20 Suivant

L'autoroute 19 (A-19) est une autoroute interurbaine québécoise desservant la région métropolitaine de Montréal. L'A-19 est également appelée autoroute Papineau. Elle est un des principaux accès à l'Île de Montréal en provenance de la rive nord. La portion autoroute de l'avenue Papineau s'étend sur 7 km entre le boulevard Henri-Bourassa à Montréal et le boulevard Dagenais à Laval et elle traverse la rivière des Prairies (km 3,7) via le pont Papineau-Leblanc. Elle est accompagnée tout au long de son trajet par la route 335 qui la suit parallèlement quelques kilomètres à l'ouest avant de la rejoindre pour en devenir sa continuité.

Description[modifier | modifier le code]

La 19 commence officiellement à l'autoroute 40 (Métropolitaine) (kilomètre 0 de la route). Jusqu'au kilomètre 3 (boulevard Henri-Bourassa), elle prend la forme d'un boulevard urbain sous la responsabilité de la ville de Montréal. L'avenue Papineau devient une voie rapide sous responsabilité provinciale au nord du boulevard Henri-Bourassa, entre les kilomètres 3 et 10. Au nord du km 10, la voie rapide devient la route 335. Cette dernière a été construite à accès limité aux carrefours entre Laval et Terrebonne dans l'emprise réservée à l'autoroute 19, en anticipant sa conversion en autoroute à terme[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Planificaton[modifier | modifier le code]

L'urbanisation rapide des couronnes rend nécessaire à la fin des années 1960 la construction d'un nouveau lien reliant l'île de Montréal à ses banlieues. Les schémas de planification métropolitaine prévoyaient la construction d'axes de transport à haute-capacité qui favoriseraient l'étalement de la région métropolitaine de Montréal le long de ces axes, suivant la forme d'une croix[4]. Entâmée en 1968 dans l'axe de l'avenue Papineau et du boulevard Leblanc, la construction de l'autoroute 19 s'est faite dans le sillage de ce schéma.

À Laval, Bois-des-Filion et Terrebonne, les expropriations nécessaires à la construction de la voie rapide sont terminées vers 1970[5], tandis qu'ouvre le premier tronçon à la circulation entre Sault-au-Récollet et Duvernay (Laval); le pont Papineau-Leblanc[3]. À cette époque, les documents de planification du réseau autoroutier montrent une autoroute qui relie la voie Sir-Wilfrid-Laurier (route 116) de Belœil (Québec) à l'autoroute 15 au nord de Saint-Jérôme (Québec) en passant par le pont Jacques-Cartier et désignée par le no 19[6]. Des structures sont érigées prématurément en 1970 en prévision du prolongement des autoroutes 640 et 19. Une partie de de ces structures sont aujourd'hui utilisées pour l'échangeur connectant la route 335 et l'A-640[7].

Le dernier prolongement, entre l'autoroute 440 et le boulevard Dagenais, est étudié en 1986[5], puis terminé en 1990[2].

Chronologie de la construction[modifier | modifier le code]

Kilomètre Année Notes
3 à 4 1970 Du boulevard Henri-Bourassa au boulevard Lévesque[2]
4 à 7 1972 Du boulevard Lévesque au boulevard Saint-Martin[2]
7 à 8 1976 Du boulevard Saint-Martin à l'B440 A-440[2]
8 à 10 1990 De l'B440 A-440 au boulevard Dagenais[2]

Prolongement vers Bois-des-Filion[modifier | modifier le code]

Le Ministère des transports a annoncé en juin 2010 le prolongement de l'autoroute 19, entre sa fin actuelle et l'autoroute 640. Le projet consiste en le doublement et l'étagement de l'actuelle route 335 sur une longueur de 8 kilomètres[3]. Au terme d'une consultation de la population, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement s'est prononcé en faveur du prolongement autoroutier, en émettant toutefois certaines réserves sur la place faite aux transports actifs et collectifs[8]. Si l'annonce du prolongement suscite l'opposition[9],[10],[11],[12], le mutisme du gouvernement frustre les élus et commerçants de la couronne nord[13].

Liste des sorties[modifier | modifier le code]

Quebec Autoroute 19.svg Autoroute 19 - Autoroute Papineau
# Borne (km)
dir.
Nord
Borne (km)
dir.
Sud[14]
Nom de la voie à intersection Niveau de l'intersection Type d'intersection Nb de voies Type de route Municipalité Niveau de la chaussée
0.000 Boulevard Crémazie Est,
Quebec Autoroute 40.svg Trans-Canada Highway shield.svg Autoroute Métropolitaine
À niveau Carrefour giratoire avec feux 8 divisées À accès limité Montréal Sol
0.242 Rue Jacques-Casault À niveau Intersection avec feux
0.687 Rue François-H.-Prévost À niveau Intersection avec feux
1.149 Rue Émile-Journault À niveau Intersection avec feux
1.963 Rue de Louvain Est À niveau Intersection avec feux
Fin de la route à accès limité
2.181 Avenue Charland À niveau Intersection avec feux 6 divisées Boulevard urbain
2.227 Canadien National Étagée Viaduc ferroviaire
2.426 Rue Sauvé Est À niveau Intersection avec feux
2.689 Rue Sauriol Est À niveau Intersection avec feux
2.959 Rue Fleury Est À niveau Intersection avec feux
3.166 Rue Prieur Est À niveau Intersection avec feux
3.422 Boulevard Henri-Bourassa Est À niveau Intersection avec feux
Début de l'autoroute
3.575 Boulevard Gouin Est Étagée Viaduc 6 divisées Autoroute En tranchée
3.750–4.573 Rivière des Prairies Étagée Pont Papineau-Leblanc Laval Pont
4.691 Boulevard Lévesque Étagée Viaduc En tranchée
4 4.742 Boulevard Lévesque Direction Nord seulement 2 bretelles intérieures de trèfle
5.021 Passerelle Champfleury Étagée Viaduc piétonnier
5 5.192 5.695 Boulevard de la Concorde Échangeur diamant
5.417 Boulevard de la Concorde Étagée Viaduc
5.926 Passerelle Rochefort Étagée Viaduc piétonnier
6.313 Boulevard De Blois Étagée Viaduc
7 6.803 9.065 Boulevard Saint-Martin (ancienne route 148) Échangeur trèfle partiel
7.173 Boulevard Saint-Martin Étagée Viaduc Sol
8 7.422 9.065 B440 A-440 Autoroute Jean-Noël-Lavoie
B335 R-335 Sud
Bretelles collectrices vers échangeur trèfle
8.452 B440 A-440 Autoroute Jean-Noël-Lavoie Étagée Viaduc Surélevée
8.969 Rétrécissement des voies 4 divisées Sol
10.119 Boulevard Dagenais Est (direction Ouest),
Boulevard des Grands-Maîtres (direction Est)
À niveau Intersection avec feux
B335 R-335 Nord, Avenue Papineau Fin des voies rapides 2 à contresens Route rurale à accès limité

Viaduc de la Concorde[modifier | modifier le code]

Le 30 septembre 2006, les trois voies de la section sud du viaduc de la Concorde (sortie 5) se sont effondrées sur l'autoroute. L'affaissement a causé la mort de cinq personnes et en a blessé grièvement six autres. Une enquête publique, présidée par l'ancien premier ministre Pierre-Marc Johnson fut chargée d'établir les causes de l'accident.

À la suite de cet effondrement, le viaduc jumeau du viaduc de la Concorde, le viaduc de Blois situé quelques kilomètres plus au nord a été démoli. Les deux viaducs ont été reconstruits au cours de l'hiver 2007 et ouverts à la circulation en juin 2007.

Le viaduc de la Concorde original avait été construit entre 1968 et 1970 par la firme Corival, sous la supervision de la firme d'ingénieurs Desjardins-Sauriol.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère des Transports du Québec, Distances routière, Québec, Les Publications du Québec, , 206 p. (ISBN 2-551-19693-0, ISSN 0714-2153, présentation en ligne), p. 14-17
  2. a, b, c, d, e et f Transports, Mobilité durable et Électrification des transports Québec, « Répertoire des autoroutes du Québec », sur Transports, Mobilité durable et Électrification des transports Québec
  3. a, b et c Ministère des Transports, « Autoroute 19 - Parachèvement », sur Transports, mobilité durable et Électrification des transports Québec, Gouvernement du Québec (consulté le 6 novembre 2016)
  4. Archives de Montréal, « Horizon 2000 », sur YouTube,‎ (consulté le 6 novembre 2016)
  5. a et b Guy Verrault et al., « L'autoroute 19 de l'autoroute 440 au boulevard Dagenais : rapport final » [PDF], sur Centre de documentation du Ministère des transports du Québec,‎ (consulté le 6 novembre 2016)
  6. Jean-Guy Paquin, Numérotage des autoroutes du Québec : Réseau actuel et projeté, Montréal, Ministère de la Voirie, coll. « Direction générale de la planification et de la recherche, Service technique de la circulation, », , 15 p.
  7. Simon Dessureault, « Bois-des-Filion : les viaducs inutiles pourraient servir », sur L'Écho de la Rive-Nord,‎ (consulté le 6 novembre 2016)
  8. Anne-Marie Parent Provost et Pierre André, « Projet de parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif à Laval et à Bois-des-Filion - Rapport d’enquête et d’audience publique » [PDF], sur Bureau d'auciences publiques sur l'environnement, Gouvernement du Québec,‎ (consulté le 6 novembre 2016)
  9. Fondation David Suzuki, « Dites NON au projet d’agrandissement de l’autoroute 19! » (consulté le 6 novembre 2016)
  10. Christopher Nardi, « Prolongement de l’Autoroute 19: forte contestation chez l’opposition municipale », sur Le Journal de Montréal,‎ (consulté le 6 novembre 2016)
  11. Ghislain Plourde, « L’opposition demeure vive au projet de l’autoroute 19 », sur L'Écho de Laval,‎ (consulté le 6 novembre 2016)
  12. Projet Montréal, « Prolongement de l’autoroute 19 – Projet Montréal dénonce la position de l’Équipe Coderre », sur Projet Montréal,‎ (consulté le 6 novembre 2016)
  13. Coalition 19, « La Coalition pour le parachèvement de l'autoroute 19 » (consulté le 6 novembre 2016)
  14. Liste des sorties sur Exitlists.com Exitlists.com - Autoroute 19 (AUT-19)