Rue Wellington (Montréal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue Wellington.

Rue Wellington
Description de cette image, également commentée ci-après
La rue Wellington en 2013
Orientation Est-ouest[1]
Débutant Boulevard LaSalle à Verdun
Finissant Rue McGill dans le Vieux-Montréal
Longueur 6 km
Désignation avant 1844
Autrefois Chemin de la rivière Saint-Pierre, chemin de Lachine
Attrait Église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Rue Wellington (Montréal)

La rue Wellington est une artère de Montréal.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette rue qui relie le centre-ville de Verdun au Vieux-Montréal fait au total 6 kilomètres et débute sur le boulevard LaSalle un peu à l'ouest de l'avenue Woodland. Elle est la rue commerciale de Verdun. Après avoir passé le viaduc de l'autoroute 15/20, la rue Wellington entre dans le quartier Pointe-Saint-Charles de l'arrondissement Le Sud-Ouest de Montréal pour croiser la rue Bridge qui mène au pont Victoria. La rue se termine à l'intersection de la rue McGill dans le Vieux-Montréal.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue Wellington est nommée en l'honneur de Arthur Wellesley de Wellington (1769-1852) ancien premier ministre et général anglo-irlandais qui est responsable de la victoire face à la grande l'armée de napoléon et qui a entre autres demandé la clémence envers les Patriotes après la Rébellion de 1837-1838 au Québec.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie qui s'est appelée « chemin de la rivière Saint-Pierre » puis « chemin de Lachine » a pris sa dénomination actuelle avant 1844.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.