Boulevard Langelier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Langelier.
Boulevard Langelier
Description de cette image, également commentée ci-après
À l'aurore, le boulevard Langelier au nord de la rue Hochelaga
Orientation Nord-sud[1]
Débutant Rue Hochelaga
Finissant Boulevard Gouin
Longueur 8,7 km
Désignation 4 novembre 1914

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Boulevard Langelier

Le boulevard Langelier est une artère de Montréal.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

D'axe nord-sud ce boulevard traverse trois arrondissements : Mercier—Hochelaga-Maisonneuve, Saint-Léonard et Montréal-Nord. Dans un premier tronçon important, il lie la rue Hochelaga au sud et le boulevard des Grandes-Prairies au nord puis une autre portion du boulevard relie le boulevard Henri-Bourassa et le boulevard Gouin. Les deux sections du boulevard Langelier sont séparées par les voies ferrées.

Montréal possède aussi une station de métro qui se nomme Langelier à l'intersection de la rue Sherbrooke Est.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le boulevard tire son nom de Sir François Langelier (1838-1915), avocat, ministre des terres et trésorier de la province de Québec (1878-1879), lieutenant-gouverneur de la province de Québec, maire de Québec, juge en chef du Québec.

Historique[modifier | modifier le code]

Ouvert en 1914 sur le territoire de la Ville de Montréal la prend le nom de « rue Langelier », en 1914. Il est changé en « boulevard Langelier » en 1968.

On agrandit le boulevard vers le nord en fonction du développement domiciliaire et commercial qui se fait à partir des années 1960.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.

Source[modifier | modifier le code]

  • Ville de Montréal. Les rues de Montréal. Répertoire historique. Montréal. Méridien, 1995.