Rue Rachel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rue Rachel
Description de cette image, également commentée ci-après
L'église Saint-Jean-Baptiste située au coin des rues Rachel et Henri-Julien
Orientation Est-ouest[1]
Débutant Parc Jeanne-Mance (angle rue de l'Esplanade)
Finissant Rue Jeanne-D'Arc
Longueur 4,9 km
Désignation 1834
Attrait Parc Lafontaine
Église Saint-Jean-Baptiste

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Rue Rachel

La rue Rachel est une voie de Montréal.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

D'orientation est-ouest, elle se trouve dans les arrondissements du Plateau-Mont-Royal et de Rosemont-La Petite-Patrie. Elle relie la rue Jeanne-D'Arc au Parc Jeanne-Mance (près du Parc du Mont-Royal).

La rue Rachel est parallèle à l'avenue Mont-Royal et croise le boulevard Saint-Laurent, un peu au nord de la rue Sherbrooke.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette rue rappelle le prénom de l'une des filles du notaire Jean-Marie Cadieux de Courville (1780-1827), Rachel (1814-1879).

Historique[modifier | modifier le code]

En octobre 1834, la succession du notaire Jean-Marie Cadieux de Courville (1780-1827) fait lotir sa terre et y tracer, par l'arpenteur Charles Laurier, les rues auxquelles elle donne les noms des membres de la famille Cadieux. Celle-ci épousa Jean-Baptiste-Chamilly de Lorimier (1808-1865), le frère cadet de François-Marie-Thomas Chevalier de Lorimier (1803-1839), qui était lui-même marié à Henriette, la sœur de Rachel.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :