Avenue Morgan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Avenue Morgan
Description de cette image, également commentée ci-après
L'Avenue Morgan en direction du marché Maisonneuve, 1916
Débutant Rue Sainte-Catherine
Finissant Rue Ontario
Longueur 0,5 km
Désignation 1912
Attrait Marché Maisonneuve

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Avenue Morgan

L'avenue Morgan[1] est une voie de la ville de Montréal au Québec

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette importante avenue, qui est l’une des plus anciennes rue du quartier Hochelaga-Maisonneuve, est délimitée par la rue Sainte-Catherine Est au sud et par la rue Ontario Est au nord. Cette double voie d’une longueur approximative de 0,5 km traverse les rues La Fontaine et Adam. L’avenue résidentielle dessert une population d’environ une centaine de résidents.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Son nom vient du commerçant écossais Henry Morgan, premier propriétaire des magasins Morgan (aujourd’hui acheté par La Baie depuis 1960) qui avait sa résidence à l’emplacement du parc Morgan.

Historique[modifier | modifier le code]

Seule avenue inspirée du mouvement city beautiful à Montréal, ce projet urbain, destiné à l’élite bourgeoise canadienne française, visait à résoudre les problèmes de la ville tels que la salubrité, la congestion routière et les aqueducs déficients, en aménageant une longue avenue avec un terre-plein embellie de végétation et d’arbustes, et sur laquelle on verra de beaux bâtiments.

L’aménagement de l’avenue Morgan a été dessiné par Frederick Gage Todd en 1912. Todd était également le concepteur du lac aux Castors sur le Mont Royal, à Montréal. Les plans d’aménagement prévoyaient faire traverser la perspective de l’avenue du marché jusqu’à la vespasienne du parc en une ligne droite et pure. La végétation telle qu’on la connaît aujourd’hui faisait également partie des plans à l’époque. Les projets d’envergure de Maisonneuve entraînent des dépenses élevées, si bien que la ville est annexée à Montréal en 1918 à la suite d'une situation financière précaire (17 millions de dollars de dette) qui coïncide avec une crise économique importante due à la guerre.

De plus, ce type d’aménagement urbain ne répond pas à la problématique de l’époque. Il faudra attendre que Montréal investisse les fonds nécessaires pour qu’un système d’aqueduc efficace soit installé. Plusieurs travaux à cet effet seront effectués et en 1931, pour la première fois à Montréal, le bain Maisonneuve offre des cours de natation à ses usagers.

Le parc, commandé en raison des travaux de chômage par le maire de Montréal Camillien Houde, est aménagé en 1933 par Dona Beaupré. Aujourd’hui, l’avenue Morgan est mentionnée comme site patrimonial.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Commission d'initiative et de développement économiques de Montréal, Le rêve industriel. Le patrimoine de Montréal : quartiers Hochelaga, Maisonneuve et Préfontaine. Coll. Pignon sur rue, Éditions CIDEM. Montréal. 1987

PAYETTE, Diane. Passeport pour Hochelaga Maisonneuve. Atelier d'histoire Hochelaga-Maisonneuve. Montréal. 1983

BALL, Norman R., dir. Building Canada. A history of public work. University of Toronto Press. Toronto. 1988

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ne doit pas être confondu avec le boulevard Morgan et la rue Morgan à Baie-D'Urfé
  2. Guides Ulysse

Liens externes[modifier | modifier le code]