Rue Le Royer (Montréal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rue Le Royer
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'ensemble de la section ouest de la rue, les Cours Le Royer
Orientation Est-ouest[1]
Débutant Rue Saint-Sulpice
Finissant Rue Saint-Jean-Baptiste
Désignation 11 septembre 1871
Attrait Site historique de l'Hôtel-Dieu
Cours Le Royer

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Rue Le Royer (Montréal)
Site historique de l'Hôtel-Dieu

La rue Le Royer est une voie de Montréal.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette rue du Vieux-Montréal est située au sud-est de la Basilique Notre-Dame, dans l'emplacement de l'ancien Hôtel-Dieu.

Elle est aujourd'hui composée de deux tronçons distincts. Le premier (rue Le Royer ouest) est situé entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Saint-Jean-Baptiste. Le secteur ouest de la rue a été fermé à la circulation pour devenir Les Cours Le Royer et est donc aujourd'hui un corridor piéton. La seconde partie (rue Le Royer est) relie la place Jacques-Cartier à la rue Saint-Claude.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Son nom fait référence à Jérôme Le Royer, fondateur de Hospitalières de Saint-Joseph.

Historique[modifier | modifier le code]

Au milieu du XIXe siècle, Montréal connaît un essor économique qui renforce la fonction commerciale du centre et entraîne la réaffectation des immeubles et des terrains. Parmi les institutions les plus sensibles à ces changements se trouvaient les communautés religieuses installées dans la vieille ville depuis le XVIIe siècle. À cette époque, les Hospitalières de l'Hôtel-Dieu décident de déménager leur hôpital à l'extérieur du centre-ville afin de trouver un endroit plus sain et moins bruyant. Sur le terrain de leur ancien hôpital, elles font construire, à partir de 1861, un ensemble d'entrepôts qu'elles louent à des entreprises diverses. À l'intérieur de ce complexe, les Hospitalières font tracer trois rues: la rue de Brésoles, la rue Le Royer et la rue Saint-Dizier, qu'elles cèdent à la Ville de Montréal en 1871.

La rue Le Royer, entre la rue Saint-Dizier et la rue Saint-Sulpice, est le tronçon initial d'une rue projetée entre la rue Saint-Sulpice et la rue Saint-Claude mais dont le projet complet ne sera jamais réalisé. Le tronçon entre la place Jacques-Cartier et la rue Saint-Claude est ouvert en 1889 à la suite d'une série des transactions, tandis qu'une section au milieu, entre Saint-Dizier et Saint-Jean-Baptiste, n'est ouverte qu'en 1913 lors de la démolition du couvent de la Congrégation de Notre-Dame.

Le tronçon ouest est fermé à la circulation en 1982 lors de l'aménagement d'un projet résidentiel de recyclage et rénovation impliquant les anciens magasins de l'Hôtel-Dieu. Il porte depuis le nom de Cours Le Royer.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]