Rue Saint-Hubert (Montréal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue Saint-Hubert.

Rue Saint-Hubert
Description de cette image, également commentée ci-après
Orientation Nord-sud[1]
Débutant Rue de la Commune
Finissant Avenue Park-Stanley
Longueur 11 km
Désignation Vers 1826
Autrefois Rue Massue, rue Sainte-Claire, rue Primeau

La rue Saint-Hubert est une voie de Montréal

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette rue, d'orientation nord-sud, qui traverse l'ensemble de l'île de Montréal est située à l'est de la rue Berri.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le premier établissement des restaurants Saint-Hubert fut ouvert sur la rue Saint-Hubert (d'où le nom) en 1951.

Historique[modifier | modifier le code]

Il semble que le terrain pour l'ouverture de cette voie soit cédé par Hubert-Joseph Lacroix (1743-1821) dont la famille s'établit sur cette rue qui sera aménagée officiellement en 1826. Les vastes demeures construites dans la seconde moitié du XIXe siècle, principalement par l'élite canadienne-française, conservent encore à la rue son caractère résidentiel d'origine.

Cette large artère offrira un espace privilégié pour les manifestations populaires comme le Congrès eucharistique international, en 1910, qui s'y déploie entre les rues Saint-Antoine et Cherrier.

Très longue, cette rue change de caractère entre le boulevard Rosemont et la rue Jean-Talon, où elle devient une rue commerciale très dense.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.

Source[modifier | modifier le code]

  • Ville de Montréal, Les rues de Montréal, Répertoire historique. Éditions du Méridien. 1995.