Rishi Sunak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rishi Sunak
Illustration.
Rishi Sunak en 2020.
Fonctions
Chancelier de l'Échiquier
Second lord du Trésor

(2 ans, 4 mois et 22 jours)
Monarque Élisabeth II
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Sajid Javid
Successeur Nadhim Zahawi
Député britannique
En fonction depuis le
(7 ans, 4 mois et 22 jours)
Élection 7 mai 2015
Réélection 8 juin 2017
12 décembre 2019
Circonscription Richmond (Yorks)
Législature 56e, 57e et 58e
Groupe politique Conservateur
Prédécesseur William Hague
Secrétaire en chef du Trésor

(6 mois et 20 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson I et II
Prédécesseur Elizabeth Truss
Successeur Stephen Barclay
Sous-secrétaire d'État parlementaire
au Gouvernement local

(1 an, 6 mois et 15 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May II
Prédécesseur Marcus Jones
Successeur Luke Hall
Biographie
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Southampton (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Conjoint Akshata Murthy
Diplômé de Lincoln College (Oxford)
Stanford Graduate School of Business

Rishi Sunak, né le à Southampton (Hampshire), est un homme politique britannique, membre du Parti conservateur et chancelier de l'Échiquier de 2020 à 2022.

Siégeant à la Chambre des communes du Royaume-Uni pour Richmond (Yorks) depuis le , il est secrétaire en chef du Trésor du jusqu'à sa nomination comme chancelier de l'Échiquier dans le second gouvernement de Boris Johnson, en remplacement de Sajid Javid[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et jeunesse[modifier | modifier le code]

Rishi Sunak naît à Southampton, dans le Hampshire, d'un père médecin de la NHS et d'une mère pharmacienne. Sa famille, originaire du Pendjab, au nord-ouest de l'Inde, émigre dans les années 1960 de la Colonie et protectorat du Kenya au Royaume-Uni.

Rishi Sunak fait ses études au Winchester College et au Lincoln College de l'université d'Oxford. Il y étudie la philosophie, la politique et l'économie (PPE) et obtient également une maîtrise en administration des affaires de l'université Stanford, en Californie[2]. Il se marie à Akshata Murty, fille de l'homme d'affaires indien Narayana Murthy (en), cofondateur de la compagnie informatique Infosys et cinquième fortune indienne[3]. Ils ont deux filles[4],[5]. Son épouse détient des parts dans la société d'investissement Catamaran Ventures à hauteur de 430 millions de livres sterling, ce qui fait d'elle l'une des femmes les plus riches de Grande-Bretagne, et a créé sa propre marque de mode en 2010, Akshata Designs[6],[7].

Carrière privée[modifier | modifier le code]

Sunak travaille comme analyste chez Goldman Sachs, puis pour des fonds spéculatifs à la Cité de Londres[8],[9].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Sunak est élu député de la circonscription de Richmond, dans le Yorkshire, lors des élections générales de 2015. Il soutient le Brexit lors des débats pour le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne du [10]. Il est réélu au parlement lors des élections générales de 2017.

De 2018 à 2019, il est sous-secrétaire d'État parlementaire au sein du département du Logement, des Communautés et du Gouvernement local dans le gouvernement May II. Le , il est nommé secrétaire en chef du Trésor dans le gouvernement Johnson I. Il est reconduit dans le gouvernement Johnson II. Le , il remplace Sajid Javid en tant que chancelier de l'Échiquier, à la suite de la démission de celui-ci[11].

Réputé pour son conservatisme budgétaire, Rishi Sunak s'est opposé à une trop forte augmentation des dépenses publiques pour soutenir l’économie pendant la pandémie de Covid-19 et a défendu un gel des retraites pour tenir les finances britanniques. Il s'est également opposé à l'idée d'introduire une taxe carbone pour réduire les émissions de CO2, déclarant qu'elle pèserait sur les foyers modestes[12].

Des dissensions avec Boris Johnson conduisent à l'été 2021 ce dernier à mettre en cause son « manque de sens politique » et à suggérer de le rétrograder lors d'un prochain remaniement ministériel. À cette occasion, Rishi Sunak reçoit le soutien de poids lourds du Parti conservateur au Parlement, fragilisant ainsi la position de Boris Johnson[12]. Il est perçu comme le probable successeur de Boris Johnson[13].

Le 7 avril 2022, le quotidien The Independent a révélé qu’Akshata Murty, son épouse, disposait d’un statut fiscal spécifique, le statut de non-domicilié, lui permettant de ne payer aucun impôt au Royaume-Uni sur ses revenus engendrés à l’étranger. Keir Starmer, le chef du Parti travailliste, a fustigé une « hypocrisie stupéfiante » de la part du couple Sunak-Murty, qui tenterait d’optimiser sa fiche d’impôt au moment où les Britanniques connaissent la plus forte hausse d’impôt depuis un demi-siècle. Devant la polémique, Akshata Murty a annoncé renoncer à son statut fiscal spécifique[14].

Lui-même et plusieurs autres ministres démissionnent du gouvernement britannique le 8 juillet 2022 afin de faire pression sur Boris Johnson et le contraindre à son tour à la démission. Celle-ci obtenue, il se déclare candidat à sa succession[15].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Chambre des communes[modifier | modifier le code]

Élection Circonscription Parti Voix % Résultats
Générales de 2015 Richmond (Yorks) Conservateur 27 744 51,4 Élu
Générales de 2017 Richmond (Yorks) Conservateur 36 458 63,9 Élu
Générales de 2019 Richmond (Yorks) Conservateur 36 693 63,6 Élu

Références[modifier | modifier le code]

  1. « NR Narayana Murthy's son-in-law Rishi Sunak talks to TOI after winning UK election », The Times of India, (consulté le ).
  2. Agnès Rotivel, « Rishi Sunak, le gardien du budget de Boris Johnson », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le ).
  3. AFP, « Ascension fulgurante pour Rishi Sunak, nouveau ministre des Finances britannique », L'Express, (consulté le ).
  4. « Sudha-Narayana Murthy's son-in-law Rishi Sunak wins polls as Conservative party member », The Economic Times, sur The Economic Times, (consulté le ).
  5. Kounteya Sinha, « Narayana Murthy's son-in-law Rishi Sunak enters British parliament with a thumping victory », The Times of India, sur The Times of India, (consulté le ).
  6. Abhaya Srivastava, « Plus riche que la reine: Akshata Murty, l'épouse du Chancelier de l'Echiquier sous les projecteurs », sur information.tv5monde.com, (consulté le ).
  7. (en) « Huge wealth of Rishi Sunak's family not declared in ministerial register », sur the Guardian, .
  8. Sonia Delesalle-Stolper, « Rishi Sunak, candidat parfait et chancelier de papier pour Boris Johnson », Libération, (consulté le ).
  9. « Rishi Sunak, richissime brexiter et nouvel homme fort de l’économie britannique », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).
  10. « Which Tory MPs back Brexit, who doesn't and who is still on the fence? - Coffee House », (consulté le ).
  11. « Rishi Sunak remplace Sajid Javid en tant que ministre des Finances britannique », sur RFI, .
  12. a et b Ingrid Feuerstein, « Boris Johnson fragilisé par les dissensions avec son ministre des Finances », sur Les Echos, .
  13. « Rishi Sunak, favori à la succession de Boris Johnson », sur Le Figaro, .
  14. « Au Royaume-Uni, le chancelier de l’Echiquier, Rishi Sunak, dans la tourmente », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).
  15. Le JDD, « Royaume-Uni : qui sont les 8 candidats à la succession de Boris Johnson ? », sur lejdd.fr
  16. (en) BBC News, « UK results 2019 », sur bbc.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]