Liz Truss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liz Truss
Illustration.
Portrait officiel de Liz Truss en 2022.
Fonctions
Secrétaire d'État britannique aux Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement
En fonction depuis le
(9 mois et 21 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Dominic Raab
Ministre des Femmes et des Égalités
En fonction depuis le
(2 ans, 9 mois et 26 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson I et II
Prédécesseur Amber Rudd
Députée britannique
En fonction depuis le
(12 ans et 2 mois)
Élection 6 mai 2010
Réélection 7 mai 2015
8 juin 2017
12 décembre 2019
Circonscription South West Norfolk
Législature 55e, 56e, 57e et 58e
Groupe politique Conservateur
Prédécesseur Christopher Fraser
Secrétaire d'État au Commerce international
Présidente de la Commission du Commerce

(2 ans, 1 mois et 22 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson I et II
Prédécesseur Liam Fox
Successeur Anne-Marie Trevelyan
Secrétaire en chef du Trésor

(2 ans, 1 mois et 13 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May II
Prédécesseur David Gauke
Successeur Rishi Sunak
Lord chancelier
Secrétaire d'État à la Justice

(10 mois et 28 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May I
Prédécesseur Michael Gove
Successeur David Lidington
Secrétaire d'État à l'Environnement, à l'Alimentation et aux Affaires rurales

(1 an, 11 mois et 28 jours)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron I et II
Prédécesseur Owen Paterson
Successeur Andrea Leadsom
Biographie
Nom de naissance Mary Elizabeth Truss
Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Oxford (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Diplômée de Merton College d'Oxford
Religion Anglicanisme
Résidence King's Lynn and West Norfolk (personnelle)
Carlton House Terrace (officielle)

Liz Truss

Mary Elizabeth Truss, dite Liz Truss, née le à Oxford, est une femme politique britannique. Membre du Parti conservateur, elle est ministre des Femmes et des Égalités depuis 2019 et secrétaire d'État aux Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement depuis 2021 sous le Premier ministre Boris Johnson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du professeur John Truss, elle étudie au Roundhay School à Leeds, avant de poursuivre ses études au Merton College d'Oxford, où elle fut nommée MA (Oxon). Liz Truss mène ensuite une carrière de comptable analytique (FCMA), avant d'être élue députée dans la Chambre des communes pour la circonscription de South West Norfolk en 2010[1].

Nommée secrétaire d'État à l'Environnement dans les gouvernements Cameron I et II, elle occupe ensuite les postes de lord-chancelier et de secrétaire d'État à la Justice[2] de 2016 à 2017 et secrétaire en chef du Trésor de 2017 à 2019 dans les gouvernements May I et II.

Opposante au Brexit jusqu'en 2016, elle change d'avis une fois celui-ci approuvé et adopte un discours eurosceptique virulent[3].

Le , elle intègre le gouvernement Johnson en qualité de présidente du Bureau du Commerce et secrétaire d'État au Commerce international, et elle est nommée ministre des Femmes et des Égalités en septembre 2019, après la démission d'Amber Rudd. En septembre 2021, elle devient secrétaire d'État aux Affaires étrangères et du Commonwealth, seulement la deuxième femme à occuper ce poste (après Margaret Beckett).

Lors de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Glasgow, elle a affirmé que la France avait agi de manière inacceptable pendant le litige de pêche au maillot[4].

En octobre 2021, elle appelle la Russie à intervenir dans la crise frontalière entre la Biélorussie et l'Union européenne[5]. En novembre 2021, elle et son homologue israélien Yaïr Lapid rendent public un projet qui vise à empêcher l'Iran de développer des armes nucléaires[6]. En décembre 2021, elle rencontre Sergueï Lavrov à Stockholm, exhortant la Russie à rechercher la paix avec l'Ukraine[7].

En janvier 2022, l'ancien Premier ministre australien Paul Keating, membre du conseil international de la Banque de développement de Chine, accuse Liz Truss de faire des commentaires « déments » sur l'agression militaire chinoise dans le Pacifique[Laquelle ?] ; il déclare que « la Grande-Bretagne souffre de délires de grandeur et de perte de pertinence[pas clair] »[8].

En février 2022, Liz Truss rencontre son homologue russe Sergueï Lavrov. Dans le contexte des tensions entre la Russie et l'Occident liées à une accumulation de troupes russes près de la frontière russo-ukrainienne, les négociations entre les deux ministres des affaires étrangères ont été décrites comme « difficiles »[réf. souhaitée].

À la mi-février 2022, Liz Truss est exhortée par les députés britanniques à imposer des sanctions à Mohammed Al-Shaibani, un fonctionnaire de haut rang des Émirats arabes unis, pour son rôle dans la persécution de deux hommes d'affaires britanniques, Ryan Cornelius et son partenaire d'affaires Charles Ridley, condamnés à la suite d'un « processus judiciaire fondamentalement vicié ». Ryan Cornelius avait achevé sa peine de 10 ans mais en 2018 aurait reçu 20 ans supplémentaires en vertu d'une loi maintenant les débiteurs en prison jusqu'à ce qu'ils puissent s'acquitter de leur dette[9].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.parliament.uk
  2. www.gov.uk
  3. « La démission de David Frost, ministre du Brexit, un nouveau coup dur pour Boris Johnson », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Liz Truss: France has made unacceptable threats », sur BBC (consulté le )
  5. (en) « Belarus crisis: UK must be ‘on our guard’ amid tensions between Russia and Eastern Europe, warns Defence chief », sur inews.co.uk (consulté le )
  6. (en) « UK and Israel target Iran with trade, defense and cyber pact », sur Politico (consulté le )
  7. (en) « UK and US urge Russia to draw back from conflict in Ukraine », sur Independent (consulté le )
  8. (en) « Former Australian PM Paul Keating criticises Liz Truss over ‘demented’ China comments », sur The Guardian (consulté le )
  9. (en) « Liz Truss urged to impose sanctions on Dubai official over jailed British businessmen », sur The Telegraph (consulté le )
  10. (en) BBC News, « UK results 2019 », sur bbc.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]