Stanley Baldwin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stanley Baldwin
Illustration.
Stanley Baldwin en 1920.
Fonctions
Membre du Parlement du Royaume-Uni

(29 ans, 4 mois et 1 jour)
Élection
Réélection 10 février 1910
19 décembre 1910
14 décembre 1918
15 novembre 1922
6 décembre 1923
29 octobre 1924
30 mai 1929
27 octobre 1931
14 novembre 1935
Circonscription Bewdley (en)
Prédécesseur Alfred Baldwin (en)
Successeur Roger Conant
Premier ministre du Royaume-Uni

(1 an, 11 mois et 21 jours)
Monarque George V
Édouard VIII
George VI
Gouvernement Gouvernement national
Prédécesseur Ramsay MacDonald
Successeur Neville Chamberlain

(4 ans et 7 mois)
Monarque George V
Gouvernement Baldwin II
Prédécesseur Ramsay MacDonald
Successeur Ramsay MacDonald

(8 mois)
Monarque George V
Gouvernement Baldwin I
Prédécesseur Andrew Bonar Law
Successeur Ramsay MacDonald
Chef du Parti conservateur

(14 ans et 6 jours)
Prédécesseur Andrew Bonar Law
Successeur Neville Chamberlain
Lord président du Conseil

(3 ans, 9 mois et 14 jours)
Monarque George V
Premier ministre Ramsay MacDonald
Gouvernement Gouvernement national
Prédécesseur Charles Cripps
Successeur Ramsay MacDonald
Chef de l'opposition officielle

(2 ans, 2 mois et 19 jours)
Monarque George V
Premier ministre Ramsay MacDonald
Prédécesseur Ramsay MacDonald
Successeur Arthur Henderson

(9 mois et 13 jours)
Monarque George V
Premier ministre Ramsay MacDonald
Prédécesseur Ramsay MacDonald
Successeur Ramsay MacDonald
Chancelier de l'Échiquier

(10 mois)
Monarque George V
Premier ministre Andrew Bonar Law
Lui-même
Gouvernement Bonar Law
Baldwin I
Prédécesseur Robert Horne
Successeur Neville Chamberlain
Président de la Commission du Commerce (en)

(1 an, 6 mois et 18 jours)
Monarque George V
Premier ministre David Lloyd George
Gouvernement Lloyd George II
Prédécesseur Robert Horne
Successeur Philip Cunliffe-Lister
Secrétaire financier du Trésor

(3 ans, 9 mois et 14 jours)
Avec Hardman Lever
Monarque George V
Premier ministre David Lloyd George
Gouvernement Lloyd George I et II
Prédécesseur Hardman Lever
Successeur Hilton Young
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Bewdley, Angleterre, Royaume-Uni
Date de décès (à 80 ans)
Lieu de décès Stourport-on-Severn, Angleterre, Royaume-Uni
Sépulture Cathédrale de Worcester
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Père Alfred Baldwin (en)
Conjoint Lucy Baldwin (en)
Entourage Rudyard Kipling
Diplômé de Trinity College
Profession Homme d'affaires
Religion Anglicanisme

Signature de Stanley Baldwin

Stanley Baldwin
Premiers ministres du Royaume-Uni

Stanley Baldwin, 1er comte Baldwin de Bewdley, né à Bewdley (Worcestershire) le et mort à Stourport-on-Severn (Worcestershire) le , est un homme d'État britannique.

Il fait ses études à Harrow School et à Trinity College (Cambridge).

Membre du parti conservateur, il fut Chancelier de l’Échiquier en 1922, puis Premier ministre de mai 1923 à janvier 1924, puis de novembre 1924 à juin 1929 et de 1935 à 1937. Baldwin fit face à la grève générale de 1926, ainsi qu'à la crise dynastique qui aboutit à l'abdication d'Édouard VIII en faveur de son frère Albert le . Stanley Baldwin est devenu membre honoraire de la Royal Society le .

Mandat de député[modifier | modifier le code]

  • Élu député conservateur de la circonscription de Bewdley pour la première fois en 1908.

Fonction ministérielle[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Stanley Baldwin est entré à la Chambre des communes en 1908 en tant que député de Bewdley, succédant à son père Alfred. Il a été secrétaire financier du Trésor (1917-1921) et président de la Chambre de commerce (1921-1922) dans le ministère de coalition de David Lloyd George. En 1922, Baldwin a été l'un des principaux moteurs du retrait du soutien conservateur de David Lloyd George. Il devint par la suite chancelier de l'Échiquier dans le ministère conservateur de Bonar Law. À la démission de Bonar Law pour des raisons de santé en mai 1923, Baldwin devint Premier ministre et chef du Parti conservateur. Il organisa des élections en décembre 1923 sur la question des tarifs et perdit la majorité parlementaire des conservateurs, après quoi Ramsay MacDonald, son principal adversaire politique, forma un gouvernement travailliste minoritaire.

Après avoir remporté les élections générales de 1924, Baldwin a formé son deuxième gouvernement, qui a vu d'importants mandats de Sir Austen Chamberlain (secrétaire des Affaires étrangères), Winston Churchill (à l'Échiquier) et Neville Chamberlain (Santé). Les deux derniers ministres ont renforcé l'attrait des conservateurs par des réformes dans des domaines anciennement associés au Parti libéral. Ils comprenaient la conciliation industrielle, l'assurance-chômage, un système de pension de vieillesse plus étendu, l'élimination des taudis, davantage de logements privés et l'expansion des soins maternels et des soins aux enfants. Cependant, la poursuite de la croissance économique lente et le déclin de l'industrie minière et lourde ont affaibli la base de soutien de Baldwin. Son gouvernement a également vu la Grève générale en 1926 et introduit la loi de 1927 sur les conflits commerciaux et les syndicats pour limiter les pouvoirs des syndicats.

Baldwin a perdu de justesse les élections générales de 1929 et son maintien à la tête du parti a fait l'objet de nombreuses critiques de la part des barons de la presse Lord Rothermere et Lord Beaverbrook. En 1931, avec le début de la Grande Dépression, le Premier ministre travailliste Ramsay MacDonald a formé un gouvernement national, dont la plupart des ministres étaient conservateurs, et qui a remporté une énorme majorité aux élections générales de 1931. En tant que lord président du Conseil et l'un des quatre conservateurs du cabinet de dix membres, Baldwin a repris de nombreuses fonctions de premier ministre lorsque la santé de MacDonald s'est détériorée. Ce gouvernement donné une autonomie gouvernementale accrue à l'Inde, une mesure à laquelle s'opposent Churchill et de nombreux conservateurs de base. Le Statut de Westminster de 1931 a donné le statut de Dominion au Canada, à l'Australie, à la Nouvelle-Zélande et à l'Afrique du Sud, tout en faisant le premier pas vers le Commonwealth des Nations. En tant que chef du parti, Baldwin a fait de nombreuses innovations frappantes, telles que l'utilisation intelligente de la radio et du cinéma, qui l'ont rendu très visible auprès du public et ont renforcé l'attrait des conservateurs.

En 1935, Baldwin remplaça MacDonald au poste de premier ministre et remporta les élections générales de 1935 avec une autre large majorité. Pendant ce temps, il a supervisé le début du réarmement britannique et l'abdication du roi Édouard VIII.

Il s'oppose dans les années 1930 à l'idée d'une alliance avec l'Union soviétique pour faire face à l'Allemagne nazie[1].

Famille[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Laron, « Petite histoire de la russophobie », sur Le Monde diplomatique,