Frederick North

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir North.

Frederick North
Illustration.
Fonctions
Premier ministre de Grande-Bretagne

(12 ans, 1 mois et 22 jours)
Monarque George III
Prédécesseur Augustus FitzRoy
Successeur Charles Watson-Wentworth
Chancelier de l'Échiquier

(16 ans, 6 mois et 16 jours)
Monarque George III
Prédécesseur Charles Townshend
Successeur Lord John Cavendish
Secrétaire d'État aux affaires intérieures

(8 mois et 15 jours)
Monarque George III
Prédécesseur Thomas Townshend
Successeur George Nugent-Temple-Grenville
Membre de la Chambre des communes
pour Banbury

(36 ans)
Monarque George III
Prédécesseur John Willes
Successeur George North
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Londres,
Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Date de décès (à 60 ans)
Lieu de décès Londres,
Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Nationalité Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Parti politique Tory
Conjoint Anne Speke
Diplômé de Trinity College

Signature de Frederick North

Frederick North
Premiers ministres de Grande-Bretagne

Frederick North dit Lord North (), 2e comte de Guilford, est un homme d'État, qui fut premier ministre de Grande-Bretagne, de 1770 à 1782.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débuta une brillante carrière d'homme politique à la Chambre des communes, fut nommé lord de la chancellerie en 1758, chancelier de l'Échiquier en 1767, premier lord de la trésorerie en 1770 et fut à la tête du cabinet jusqu'en 1782. Il eut d'abord une politique de conciliation envers les colonies avec notamment l'abrogation des Townshend Acts, votés en 1767. Mais à la suite de manifestations de plus en plus révolutionnaires des colons américains, dont la Boston Tea Party de 1774, Lord North changea de politique pour la fermeté avec notamment la fermeture du port de Boston en attendant qu'elle rembourse la Compagnie des Indes britanniques pour les pertes infligées. C'est sous son mandat qu'eut lieu l'insurrection de l'Amérique anglaise, qu'on imputa à ses mesures financières impopulaires.

Source[modifier | modifier le code]

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Frédéric, lord North » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource).
  • Fabrice Bensimon, Frédérique Lachaud, Stéphane Lebecq (dir.), François-Joseph Ruggiu, Histoire des Îles britanniques, collections PUF, édition Quadrige. Manuel, 2007.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le , Lord North épousa Anne Speke (avant 1741-1797), fille de George Speke, député de Whitelackington dans le Somerset. Elle était la seule héritière des domaines du Devonshire de la famille Ashke de Drake, qui fut par la suite vendue à la pièce par Lord North.

Avec Anne, il a eu six enfants :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :