Joko Widodo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joko Widodo
Portrait officiel de Joko Widodo.
Portrait officiel de Joko Widodo.
Fonctions
Président de la République d'Indonésie
En fonction depuis le
(3 ans)
Élection 9 juillet 2014
Vice-président Jusuf Kalla
Prédécesseur Susilo Bambang Yudhoyono
Gouverneur de Jakarta

(2 ans et 1 jour)
Prédécesseur Fauzi Bowo (en)
Successeur Basuki Tjahaja Purnama
Maire de Surakarta

(7 ans, 2 mois et 3 jours)
Successeur Hadi Rudyatmo
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Surakarta (Indonésie)
Nationalité indonésienne
Parti politique Parti démocratique indonésien de lutte
Conjoint Iriana (1986-présent)
Enfants Gibran Rakabuming
Raka (1987)[1]
Kahiyang Ayu (1991)[2]
Kaesang Pangarep (1994)[2]
Diplômé de université Gadjah Mada
Profession homme d'affaires
Religion islam

Signature de Joko Widodo

Joko Widodo
Présidents de la République d'Indonésie

Joko Widodo, surnommé Jokowi, né à Surakarta (Indonésie) le , est un homme politique indonésien[3], président de la République d'Indonésie depuis le 20 octobre 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Iriana Joko Widodo

Membre du Parti démocratique indonésien de lutte[4] (PDI-P), il fut maire de Surakarta, sa ville natale, de 2005 à 2012 et gouverneur de Jakarta de 2012 à 2014.

Le 22 juillet 2014, Joko Widodo a été officiellement déclaré vainqueur de l'élection présidentielle de 2014[5] comme successeur de Susilo Bambang Yudhoyono à la présidence de la République, face à Prabowo Subianto, ex-commandant du Kopassus (les forces spéciales de l'armée de terre indonésienne) et ex-gendre de l'ancien dictateur Soeharto. Il est investi le 20 octobre 2014.

De manière plus anecdotique, Joko Widodo est connu comme amateur de metal[6].

Présidence de la République[modifier | modifier le code]

Investiture de Joko Widodo par l'assemblée délibérative du peuple, le parlement indonésien, le 20 octobre 2014

Vainqueur de l'élection présidentielle de 2014, il est investi 7e président de la République d'Indonésie et prête serment le 20 octobre suivant.

Il fait dissoudre certaines organisations islamistes présentant une menace terroriste comme le Hizb ut-Tahrir. En retour, ces groupes dénoncent ce qu'ils perçoivent comme « l'influence croissante du communisme » en Indonésie[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jokowi di mata anak sulungnya Gibran Rakabuming Raka », Merdeka, (consulté le 30 mars 2014)
  2. a et b « Jokowi Diunggulkan Jadi Presiden, Ini Kata Anak Bungsunya », DetikCom (en), (consulté le 30 mars 2014)
  3. En Indonésie, Joko Widodo, candidat providentiel de l'opposition, Le Monde, 9 avril 2014.
  4. Présidentielles en Indonésie : Joko Widodo, candidat venu du peuple, RFI, 8 juillet 2014.
  5. Fin du suspense dans la présidentielle en Indonésie, Le Monde, 22 juillet 2014.
  6. « Il écoute du hard-rock et porte des baskets : Joko Widodo, le nouveau président cool de l'Indonésie », Franceinfo,‎ (lire en ligne)
  7. « Indonésie : les islamistes agitent le "péril rouge" », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]