Pieds-Rouges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Bolet à pied rouge ou Écrevisse à pattes rouges.
image illustrant la France image illustrant l’Algérie
Cet article est une ébauche concernant la France et l’Algérie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le terme « pied-rouge » désigne de façon générale un Français, militant de gauche ou d'extrême gauche, qui s'est rendu en Algérie après son indépendance pour œuvrer à la reconstruction et au développement du pays en dehors du cadre de la coopération[1]. Il est formé par analogie avec le terme « pied-noir » et par amalgame avec les idées communistes de certains des pieds-rouges[2]. Néanmoins l'appellation désigne un ensemble assez hétéroclite de personnes, communistes, trotskistes, militants humanitaires, professionnels de santé, « porteurs de valise » du FLN, etc[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Juliette Minces, L'Algérie de la révolution (1963-1964), Éditions L'Harmattan, , 231 p. (ISBN 2-7384-0044-2, lire en ligne), p. 15
  2. a et b Sylvie Thénault, « Les pieds-rouges, “gogos” de l'indépendance de l'Algérie ? », La Revue internationale des livres et des idées, numéro 14, novembre-décembre 2009, pages 40-42.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]