Sylvie Thénault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sylvie Thénault
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Sylvie Thénault, née en 1969, est une historienne française, agrégée d'histoire et directrice de recherche au CNRS, spécialiste de la guerre d'indépendance algérienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sylvie Thénault est membre du Centre d'histoire sociale du XXe siècle. Ses travaux portent sur le droit et la répression légale pendant la guerre d'indépendance algérienne. Elle a en particulier étudié des mesures ponctuelles, comme les couvre-feux en région parisienne et les camps d'internement français entre 1954 et 1962. Ses recherches s'orientent vers l'étude de l'internement à la période française dans son ensemble, dans le champ de l'étude de l'administration coloniale en Algérie : structures, législation, personnel, pratiques.

Sa maîtrise d'histoire, en 1991, portait sur La Manifestation des Algériens à Paris le 17 octobre 1961 et sa répression[1]. Sa thèse soutenue en 1999 traitait de La Justice dans la guerre d'Algérie[2]. L'ouvrage présenté dans le cadre de son habilitation à diriger des recherches porte sur la violence ordinaire dans l'Algérie coloniale.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Une drôle de justice : Les Magistrats dans la guerre d'Algérie (préf. Jean-Jacques Becker, postface Pierre Vidal-Naquet), Paris, La Découverte, (réimpr. 2004), 347 p.[3] — en 2001, dans la coll. « L'espace de l'histoire », et en 2004, dans la coll. «  Découverte/Poche : Sciences humaines et sociales ».
  • Histoire de la guerre d'indépendance algérienne, Paris, Flammarion, 2005, 303 p.[4]
  • « La gauche et la décolonisation », dans Jean-Jacques Becker et Gilles Candar, Histoire des gauches en France, Paris, La Découverte, coll. « L'espace de l'histoire », , 784 p., p. 435-451[5].
  • En codirection avec Raphaëlle Branche : La France en guerre, 1954-1962 : Expériences métropolitaines de la guerre d'indépendance algérienne, Paris, Autrement, coll. « Mémoires : Histoire », 2008, 520 p.[6].
  • Algérie, des « événements » à la guerre : Idées reçues sur la guerre d’indépendance algérienne, Paris, Le Cavalier bleu, coll. « Idées reçues », 2012, 204 p.[7].
  • Violence ordinaire dans l’Algérie coloniale : Camps, internements, assignations à résidence, Paris, Odile Jacob, 2012, 381 p.[8],[9].
  • En codirection avec Abderrahmane Bouchène, Jean-Pierre Peyroulou et Ouanassa Siari Tengour : Histoire de l'Algérie à la période coloniale : 1830-1962, Paris, La Découverte, collection « Poche : Essais », 2014, 720 p.[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Université Paris X Nanterre, mémoire dirigé par Jean-Jacques Becker et Danièle Dray-Zéraffa.
  2. Sous la direction de Jean-Jacques Becker, université Paris X.
  3. Daniel Lefeuvre, « Sylvie Thénault, Une drôle de justice. Les magistrats dans la guerre d'Algérie. Préface de Jean-Jacques Becker. Postface de Pierre Vidal-Naquet », Outre-mers, t. 89, nos 334-335,‎ , p. 679-680 (lire en ligne)
  4. Jacques Frémeaux, « Thenault Sylvie : Histoire de la guerre d'indépendance algérienne », Outre-mers, t. 93, nos 352-353,‎ , p. 353-354 (lire en ligne).
  5. Premières lignes et plan de « La gauche et la décolonisation », sur Cairn.info (consulté le )
  6. Présentation et sommaire de La France en guerre, 1954-1962 : Expériences métropolitaines de la guerre d'indépendance algérienne, sur Cairn.info (consulté le )
  7. Christophe Lafaye, « Sylvie Thénault, Algérie : des "évènements" à la guerre. Idées reçues sur la guerre d'indépendance algérienne », Lectures,‎ (lire en ligne)
  8. Gilbert Meynier, « Thénault Sylvie. Violence ordinaire dans l’Algérie coloniale : Camps, internements, assignations à résidence », Bulletin critique des Annales islamologiques, no 28,‎ , p. 101-103 (lire en ligne [PDF])
  9. « Violence ordinaire dans l'Algérie coloniale. Camps, internements, assignations à résidence », L'Histoire, no 375,‎ , p. 93 (lire en ligne)
  10. Présentation et sommaire de Histoire de l'Algérie à la période coloniale : 1830-1962 sur Cairn.info (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]