Élections municipales de 2020 à Montpellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections municipales de 2020 à Montpellier
et
Type d’élection Élection municipale
Postes à élire 65 conseillers municipaux
Corps électoral et résultats
Population 282 143
Inscrits 153 711
Votants au 1er tour 53 099
34,61 %  −17,5
Votes exprimés au 1er tour 51 836
Votes blancs au 1er tour 487
Votes nuls au 1er tour 776
Votants au 2d tour 52 935
34,44 %
Votes exprimés au 2d tour 50 916
Votes blancs au 2d tour 1 394
Votes nuls au 2d tour 625
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Michaël Delafosse – PS
Voix au 1er tour 8 636
16,66 %
 −8,6
Voix au 2e tour 24 046
47,22 %
Sièges obtenus 48  +39
Philippe Saurel - 2019 (cropped).jpg Philippe Saurel – DVG
Divers gauche
Voix au 1er tour 9 908
19,11 %
 −3,8
Voix au 2e tour 17 644
34,65 %
Sièges obtenus 11  −34
Mohed ALTRAD - riac 2012 - 20505 - 01 septembre 2012 cropped.jpg Mohed Altrad – SE
Voix au 1er tour 6 899
13,30 %
Voix au 2e tour 9 226
18,12 %
Sièges obtenus 6  +6
Composition du conseil municipal élu
Diagramme
  • Montpellier unie : 48 sièges
  • Montpellier la citoyenne : 11 sièges
  • Cœur Ecologie Démocratie : 6 sièges
Maire de Montpellier
Sortant Élu
Philippe Saurel
DVG
Michaël Delafosse
PS

Le premier tour des élections municipales françaises de 2020 à Montpellier a eu lieu le . Le second tour, initialement prévu le 22 mars 2020, est d'abord reporté sine die en raison de la pandémie de maladie à coronavirus, puis fixé au 28 juin 2020. Il s'agit de renouveler le conseil municipal et le conseil métropolitain. Comme dans toutes les communes de 1 000 habitants et plus, les élections à Montpellier sont municipales et intercommunales. Chaque bulletin de vote comporte deux listes : une liste de candidats aux seules élections municipales et une liste de ceux également candidats au conseil métropolitain[1].

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le mode de scrutin à Montpellier est celui des villes de plus de 1 000 habitants : la liste arrivée en tête obtient la moitié des 61 sièges du conseil municipal. Le reste est réparti à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. Un deuxième tour est organisé si aucune liste n'atteint la majorité absolue et au moins 25 % des inscrits au premier tour. Seules les listes ayant obtenu aux moins 10 % des suffrages exprimés peuvent s'y présenter. Les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés peuvent fusionner avec une liste présente au second tour.

Contexte[modifier | modifier le code]

Candidatures déclarées[modifier | modifier le code]

Candidatures du 1er tour[3]
Liste Partis Tête de liste Nuance Ordre
Montpellier la citoyenne DVG Philippe Saurel DVG 1
Choisir l'écologie pour Montpellier avec Europe Écologie Les Verts EÉLV - GE - PA Coralie Mantion VEC 2
Le cœur et l'action SE Mohed Altrad DIV 3
La gauche qui nous rassemble PS - PCF - PRG Michaël Delafosse DVG 4
Montpellier en capitale LREM - MoDem - LC Patrick Vignal REM 5
Nous Sommes Montpellier SE (Soutenue par LFI) Alenka Doulain[4],[5] DVG 6
Rassemblement des écologistes et de la gauche G·s - LRDG - LFI diss.[6] - Confluences - EÉLV diss. Clothilde Ollier ECO 7
Pour Montpellier, il est temps de changer LR-UDI Alex Larue LR 8
Rassemblement pour Montpellier EXD - PDF[7] (RN retire son investiture) Olaf Rokvam RN 9
Écologie pour tous EÉLV diss. Jean-Louis Roumégas ECO 10
La liste ouvrière d'unité - Montpellier 100 % services publics soutenue par le P.O.I.D POID Sylvie Trousselier EXG 11
Montpellier exemplaire UPR Kamy Nazarian DIV 12
N'importe qui SE Rémi Gaillard[8] DIV 13
Lutte ouvrière - faire entendre la voix des travailleurs LO Maurice Chaynes[5] EXG 14

Listes issues du conseil municipal sortant[modifier | modifier le code]

Montpellier la citoyenne[modifier | modifier le code]

  • MONTPELLIER LA CITOYENNE Maire sortant (DVG apparenté LREM) : Philippe Saurel : le maire sortant tarde à annoncer sa candidature. Exclu du Parti socialiste en 2014, en raison de sa candidature dissidente à la mairie de Montpellier, il ne revendique aucune appartenance à un parti, bien qu'il ait soutenu Emmanuel Macron dès le premier tour de l'élection présidentielle et qu'il ait fait partie de son équipe de campagne[9]. Selon le journal le mouvement, le maire de Montpellier prendra sa décision de candidater après une opération du genou[10]. Le 20 janvier, Midi Libre parle d'un « (faux) suspens » en citant le maire qui déclare avoir fait tirer un tract à 100 000 exemplaires « à ses frais »[11], en référence à des accusations d'élus critiquant son utilisation de moyens de la Métropole de Montpellier pour faire sa promotion[12]. Il annonce sa candidature le [13]. Son ancien adversaire de 2014 l'ex-député UMP Jacques Domergue y figure en 13e position[14].

Les Républicains[modifier | modifier le code]

  • POUR MONTPELLIER, IL EST TEMPS DE CHANGER : Alex Larue s’est déclaré candidat aux municipales de Montpellier avec le soutien local de LR et de l'UDI. Il assure qu’il maintiendra sa candidature, même si Mohed Altrad se présente[15].

Rassemblement national[modifier | modifier le code]

  • RASSEMBLEMENT POUR MONTPELLIER : Olaf Rokvam est candidat pour le Rassemblement national[16]. Olaf Rokvam perd l'investiture du parti le 2 mars 2020 suite à la présence de Djamel Boumaaz en troisième position sur la liste. Ce conseiller municipal s'est fait remarquer à plusieurs reprises pour des dérapages homophobes ou antisémites[17],[18].

Parti socialiste[modifier | modifier le code]

LREM[modifier | modifier le code]

Listes hors du conseil municipal sortant[modifier | modifier le code]

Listes issues de partis politiques[modifier | modifier le code]

UPR[modifier | modifier le code]
  • MONTPELLIER EXEMPLAIRE avec comme tête de liste Kamy Nazarian[24]. L'UPR (Union populaire républicaine) axe son programme national pour les municipales sur l’opposition à la fusion forcée de communes, à la fermeture des services publics en zone rurale ou encore l’adoption du référendum d’initiative citoyenne (locale)[25].
POID[modifier | modifier le code]
  • Liste ouvrière d'unité "MONTPELLIER 100% SERVICES PUBLICS", soutenue par le P.O.I.D : Sylvie Trousselier
LO[modifier | modifier le code]
  • Lutte ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs : Maurice Chaynes
EÉLV[modifier | modifier le code]

Trois listes sont issues du processus de nomination initié par Europe Écologie Les Verts en octobre 2019 :

  • Liste Choisir l'écologie pour Montpellier avec Europe Écologie Les Verts menée par Coralie Mantion (liste officielle)
  • Liste Écologie pour tous menée par Jean-Louis Roumégas (liste dissidente)
  • Liste Rassemblement des écologistes et de la gauche menée par Clothilde Ollier (liste dissidente)

Le parti EÉLV organise le 12 octobre une primaire ouverte aux montpelliérains inscrits sur la liste électorale et qui adhèrent aux valeurs du rassemblement des écologistes[26] afin de choisir sa tête de liste. Deux candidats sont en lice, l'ancien député Jean-Louis Roumégas et un binôme composé de Clothilde Ollier, membre du parti, infirmière et ex-maire de Murles, et de Manu Reynaud, cadre et porte-parole du parti[27]. Ce binôme l'emporte avec 413 voix, contre 372 voix pour Jean-Louis Roumegas et 3 votes blancs[28].

Ce dernier dénonce par la suite ce qu'il estime être une tricherie lors de la primaire[29], une déclaration qualifiée par Manu Reynaud de « diffamation »[30]. M. Roumegas choisit alors de mener une liste dissidente[31].

La liste "L'écologie en grand", vainqueure de la primaire et reconnue par la direction d'EÉLV, devient "L'écologie en commun" avec le ralliement de Génération.s, de Confluences (mouvement regroupant une majorité de militants de La France insoumise[6] impulsé par la députée Muriel Ressiguier[32]), de Génération écologie, du Parti animaliste et des Radicaux de gauche[33]. Mais le 18 janvier, le bureau national d'EÉLV annonce une suspension conservatoire de 2 semaines de son soutien à cette liste[34] à la suite de ce qu'il estime être un éloignement du parti et de ses valeurs[32], et du remplacement du directeur de campagne Manu Reynaud par Jean-Yves Dormagen, professeur de sciences politiques[35]. Le 20 janvier, en présence du conseiller régional EÉLV Christian Dupraz, Clothilde Ollier récuse les raisons alléguées pour cette sanction et maintient sa candidature, formant alors une seconde liste dissidente[36],[37].

La liste officielle du parti est finalement menée par le binôme Coralie Mantion et Manu Reynaud.

Listes hors parti[modifier | modifier le code]

Ces listes peuvent avoir obtenu le soutien d'un ou plusieurs parti

  • Le mouvement citoyen #NousSommes : Mouvement qui se présente comme écologiste et populaire[38] créé en août 2018[39] dans la perspective des élections municipales de mars 2020, #NousSommes dit s'inspirer des mouvements municipalistes et prône la démocratie directe[39],[40] illustrée par des actions de terrain nécessitant la mobilisation de nombreux militants, ainsi que la révocation possible des élus à mi-mandat[41],[42].
    La liste est lancée le 14 janvier au pied de la statue de Georges Frêche en rendant « hommage au visionnaire » tout en affirmant qu'une « gouvernance locale autoritaire ne fonctionne plus »[43].
    Elle est soutenue officiellement par la France Insoumise[44] à l'issue d'un processus critiqué pour son autoritarisme[réf. nécessaire], la décision ayant été prise par la commission électorale du parti sans vote des militants locaux[45], Montpellier Écologie Participative[réf. nécessaire] et Révolution Écologique pour le Vivant [46].
    La tête de liste désignée par les 80 candidats du mouvement à l'issue d'un processus revendiqué de démocratie directe[47] (élection sans candidat) est Alenka Doulain[4], ancienne militante d'EÉLV[48].
  • Rémi Gaillard : le vidéaste et militant pour les droits des animaux affirme qu'il songe présenter une liste aux municipales, dans le cas où son projet de créer un espaces de liberté pour chiens ne serait pas accepté. Il dit ne pas souhaiter être maire[49] et propose à Brigitte Bardot de figurer sur sa liste[50].
  • Le cœur et l'action (SE) : Mohed Altrad, homme d'affaires milliardaire, propriétaire et président du Groupe Altrad et du Montpellier Hérault rugby, annonce sa candidature le en expliquant vouloir composer une liste de rassemblement de la gauche à la droite, à l'exclusion des extrêmes[51]. Il est soutenu par le sénateur gaulliste (ex-LR) Jean-Pierre Grand[52]. D'abord associé à la campagne de Mohed Altrad, Les Radicaux de gauche se retirent suite au refus de ce dernier de lever ses ambiguïtés vis-à-vis du parti La République en marche[20].

Candidat ayant retiré sa candidature[modifier | modifier le code]

  • Déclarer votre indépendance : Flavio Dalmau, lycéen de seize ans, qui se présente comme centriste. Il représente le mouvement Les Citoyens qu'il dirige. Ne pouvant être officiellement candidat, il souhaite utiliser le vote nul comme un outil politique[53].

Entre-deux tours[modifier | modifier le code]

Du fait de l'épidémie de Covid-19, l'entre-deux tours est fortement rallongé. D'une durée classique d'une semaine pour les élections municipales, il dure 26 jours en 2020, entre la date limite du dépôt des listes en préfecture (le 2 juin) et le second tour (le 28 juin).

Alliances au second tour[modifier | modifier le code]

Les listes socialiste et écologiste de Mickael Delafosse et de Coralie Mantion fusionnent pour le second tour[54].

De leur côté, les listes sans étiquettes de Mohed Altrad et de Rémi Gaillard, puis la liste du mouvement citoyen « NousSommes » représentée par Alenka Doulain et la liste écologiste dissidente de Clothilde Ollier fusionnent également. Leur alliance représente 40 % des voix du premier tour. La nouvelle liste s'intitule « Nous sommes n’importe qui, nous avons l’écologie en commun »[55].

Synthèse des listes et candidats au second tour[modifier | modifier le code]

Liste[56] Partis Candidat au poste de maire
Nom Fonctions
Cœur Ecologie Démocratie Sans étiquette
La France insoumise diss.
Europe Écologie Les Verts diss.
Mohed Altrad Chef d'entreprise
Montpellier la citoyenne Divers gauche Philippe Saurel Maire de Montpellier
Montpellier unie Parti socialiste
Parti communiste
Parti radical de gauche
Europe Écologie Les Verts
Génération écologie
Parti animaliste
Génération.s[a]
Confluences[a]
Michaël Delafosse Conseiller municipal et professeur d'histoire-géographie

Sondages[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

Pourcentage selon les partis et têtes de liste retenus
Institut Date Échantillon EXG POID LO LFI PS-PCF-PRG-PP EÉLV--PA EÉLV diss.-LFI diss.-G.s-LRG EÉLV diss. DVG LREM-CDS-MoDem LC LR-UDI RN DIV UPR DIV Autres
Trousselier Chaynes Doulain Delafosse Mantion Ollier Roumégas Saurel
(sortant)
Vignal Brissaud Larue Rokvam Altrad Nazarian Gaillard
Odoxa 5 au 10 mars 2020 604 1 2 7 10 7 6 3 21 9 4 10 13 0 7
Ifop 28 février au 3 mars 2020 607 1 7 11 8 9 3 19 5 7 7 12 1 9 1
BVA 22 au 29 février 1025 6 11 8 9 2 23 7 5 10 11 6 2
OpinionWay 7 au 18 février 2020 803 7 12 7 9 5 25 5 5 7 10 8
7 10 7 11 4 24 9 10 10 8
8 18 9 5 24 6 6 5 8 10 7
7 8 11 5 25 13 5 10 10 6
7 15 6 10 5 24 6 9 10 8
7 10 7 9 4 26 15 5 9 8
7 12 9 9 4 25 17 9 8
Europe Écologie Les Verts (EÉLV) retire l'investiture à Ollier ()
Harris Interactive 7 au 11 janvier 2020 616 0.5 10 10 19 3 18 7 2 6 10 10 5
Ifop 16 au 19 décembre 2019 601 1 7[b] 16 17 6 14[c] 8 10 11 11 3
1 6[b] 15 17 4 17 7 10 11 10 1
Harris Interactive 26 au 30 novembre 2019 611 12 8 22 19 9 1 8 11 10
13 11 23 21 11 10 11
BVA 2 au 10 septembre 2019 706 2 11 9 21 20 9 2 5 11 7 3
2 12 11 23 23 2 5 11 3
2 11 10 22 24 8 1 6 12 4

Second tour[modifier | modifier le code]

Sondages effectués après le premier tour[modifier | modifier le code]

Pourcentage selon les partis et têtes de liste retenus
Institut Date Échantillon SE SE Nous sommes EÉLV diss. PS DVG
Altrad Gaillard Doulain Ollier Delafosse Saurel
(sortant)
Ifop 18 au 20 juin 2020 603 25 40 35
Harris Interactive 16 au 18 juin 2020 608 28 38 34
Ifop 11 au 13 juin 2020 600 27 39 34

Sondages effectués avant le premier tour[modifier | modifier le code]

Pourcentage selon les partis et têtes de liste retenus
Institut Date Échantillon SE SE Nous sommes EÉLV PS DVG LREM LR-UDI RN
Altrad Gaillard Doulain Ollier Delafosse Saurel
(sortant)
Vignal Larue Rokvam
Ifop 28 février au 3 mars 2020 607 24 36 40
20 35 35 10
Harris Interactive 7 au 11 janvier 2020 616 16 28 14 18 8 6 10
35 14 24 16 11
10 37 26 15 12
  • en gras sur fond coloré : le candidat arrivé en tête du sondage ;
  • en gras sur fond blanc le candidat arrivé en deuxième position du sondage.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des municipales de 2020 à Montpellier[57]
Montpellier CM 2020.svg
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CM 3M
Michaël Delafosse PS - PCF - PRG 8 636 16,66 24 046 47,22 48 34
La gauche qui nous rassemble
Coralie Mantion EÉLV - GE - PA 3 849 7,42
Choisir l'écologie pour Montpellier avec Europe Écologie Les Verts
Philippe Saurel DVG 9 908 19,11 17 644 34,65 11 8
Montpellier la citoyenne
Mohed Altrad SE 6 899 13,30 9 226 18,12 6 4
Le cœur et l'action
Rémi Gaillard SE 4 971 9,58
N'importe qui
Alenka Doulain DVG - LFI 4 797 9,25
Nous Sommes Montpellier
Clothilde Ollier ECO - G·s - LRDG - LFI diss.[6] - Confluences - EÉLV diss. 3 762 7,25
Rassemblement des écologistes et de la gauche
Patrick Vignal LREM - MoDem - LC 3 163 6,10
Montpellier en capitale
Olaf Rokvam EXD - PDF 2 478 4,78
Rassemblement pour Montpellier
Alex Larue LR - UDI 1 987 3,83
Pour Montpellier, il est temps de changer
Jean-Louis Roumégas ECO 837 1,61
Écologie pour tous
Kamy Nazarian UPR 270 0,52
Montpellier exemplaire
Maurice Chaynes LO 215 0,41
Lutte ouvrière - faire entendre la voix des travailleurs
Sylvie Trousselier POID 64 0,12
La liste ouvrière d'unité - Montpellier 100 % services publics soutenue par le P.O.I.D
Votes exprimés 51 836 97,62 50 916 96,19
Votes blancs 487 0,92 1 394 2,63
Votes nuls 776 1,46 625 1,18
Total 53 099 100 52 935 100 65 46
Abstention 100 304 65,39 100 776 65,56
Inscrits / participation 153 403 34,61 153 711 34,44

Conseil municipal élu[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal se réuni le 4 juillet 2020 afin d'élire le maire de la ville. Michaël Delafosse est élu avec 48 voix contre 17 votes blanc. A la suite 25 adjoints sont élus[58],[59].

Liste Montpellier unie[modifier | modifier le code]

N.º Nom Liste du 1er tour Parti Attribution
1 Michaël Delafosse La gauche qui nous rassemble PS Maire
2 Coralie Mantion Choisir l'écologie pour Montpellier EÉLV
3 Hervé Martin La gauche qui nous rassemble PCF Adjoint
4 Hind Emad La gauche qui nous rassemble SC
5 Charles Sultan La gauche qui nous rassemble SC Adjoint
6 Julie Frêche La gauche qui nous rassemble PS
7 Manu Reynaud Choisir l'écologie pour Montpellier EÉLV 2e adjoint
8 Clare Hart La gauche qui nous rassemble SC
9 Sébastien Cote La gauche qui nous rassemble PS Adjoint
10 Tasnime Akbaraly La gauche qui nous rassemble SC Adjointe
11 Christian Assaf La gauche qui nous rassemble PS
12 Marie Massart Choisir l'écologie pour Montpellier EÉLV Adjointe
13 Michel Aslanian La gauche qui nous rassemble PRG Adjoint
14 Fanny Dombre-Coste La gauche qui nous rassemble PS 1re adjointe, en charge de l’Éducation
15 Christophe Bourdin La gauche qui nous rassemble SC
16 Clara Gimenez La gauche qui nous rassemble PCF
17 François Vasquez Choisir l'écologie pour Montpellier SC
18 Séverine Saint-Martin La gauche qui nous rassemble SC Adjointe
19 Roger-Yannick Chartier La gauche qui nous rassemble SC Adjoint
20 Radia Tikouk Choisir l'écologie pour Montpellier GE Adjointe
21 Laurent Nison La gauche qui nous rassemble SC Adjoint
22 Émilie Cabello La gauche qui nous rassemble PCF Adjointe
23 Bruno Paternot Choisir l'écologie pour Montpellier EÉLV
24 Maryse Faye La gauche qui nous rassemble PS Adjointe
25 Boris Bellanger La gauche qui nous rassemble PS Adjoint
26 Véronique Brunet La gauche qui nous rassemble PS Adjointe
27 Michel Calvo La gauche qui nous rassemble PS Adjoint
28 Catherine Ribot Choisir l'écologie pour Montpellier EÉLV
29 Mikel Séblin La gauche qui nous rassemble SC
30 Agnès Saurat La gauche qui nous rassemble PCF Adjointe
31 Sophiane Mansouria La gauche qui nous rassemble SC
32 Nicole Marin-Khoury La gauche qui nous rassemble PS Adjointe
33 Yves Barral La gauche qui nous rassemble PS
34 Célia Serrano Choisir l'écologie pour Montpellier EÉLV
35 Yvan Nosbé La gauche qui nous rassemble PS
36 Mylvia Houguet La gauche qui nous rassemble PS
37 Mickaël Diore La gauche qui nous rassemble SC
38 Nadia Akil La gauche qui nous rassemble SC
39 Eddine Ariztegui Choisir l'écologie pour Montpellier PA Adjoint, en charge de la Protection animale[réf. nécessaire]
40 Caroline Dufoix La gauche qui nous rassemble SC
41 Stéphane Jouault Choisir l'écologie pour Montpellier EÉLV Adjoint
42 Françoise Boutet-Waiss La gauche qui nous rassemble PS
43 Jean-Dominique Delaveau La gauche qui nous rassemble PP
44 Fatma Nakib Choisir l'écologie pour Montpellier SC Adjointe
45 Mustapha Laoukiri Choisir l'écologie pour Montpellier SC
46 Agnès Robin La gauche qui nous rassemble SC Adjointe
47 Georges Ardisson La gauche qui nous rassemble PCF
48 Élodie Brun-Mandon La gauche qui nous rassemble SC

Liste Montpellier la citoyenne[modifier | modifier le code]

N.º Nom Parti
1 Philippe Saurel DVG
2 Soune Serre DVG
3 Max Levita DVG
4 Joëlle Urbani DVG
5 Abdi El Kandoussi DVG
6 Isabelle Marsala DVG
7 Bernard Travier DVG
8 Patricia Mirralès DVG
9 Luc Albernhe DVG
10 Stéphanie Jannin DVG
11 Mustapha Majdoul DVG

Liste Cœur Écologie Démocratie[modifier | modifier le code]

N.º Nom Liste du 1er tour Parti
1 Mohed Altrad Le coeur et l'action SE
2 Alenka Doulain Nous Sommes Montpellier DVG
3 Serge Guiseppin Le coeur et l'action SE
4 Clothilde Ollier Rassemblement des écologistes et de la gauche ECO
5 Salim Jawhari Le coeur et l'action SE
6 Flora Labourier Le coeur et l'action SE

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Suite à l'alliance de Clothilde Ollier à la liste de Mohed Altrad, Géneration.s et Confluence soutiennent Michaël Delafosse au second tour.
  2. a et b Sondage réalisé avec Cathy Aberdam comme tête de liste.
  3. Version du sondage sans nom pour la tête de liste pour la majorité municipale.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Elections municipales et intercommunales de 2020 les ressources de l’AdCF pour informer et expliquer », sur www.adcf.org
  2. « Résultats du 1er tour pour Montpellier », sur interieur.gouv.fr
  3. « Elections municipales et communautaires 2020 > Montpellier », Ministère de l'intérieur
  4. a et b « Montpellier : Alenka Doulain désignée tête de liste du collectif citoyen #NousSommes », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 1er décembre 2019)
  5. a et b « Déjà treize candidats déclarés aux municipales (et pas encore le maire) », sur www.20minutes.fr (consulté le 10 novembre 2019)
  6. a b et c « Municipales à Montpellier : les Insoumis ne savent plus où donner de la tête », sur midilibre.fr (consulté le 15 janvier 2020)
  7. « Municipales : les 22 listes soutenues par le PdF », sur Le Parti de la France, (consulté le 14 mars 2020)
  8. S. Co, « Montpellier : Rémi Gaillard, humoriste et youtubeur, candidat aux municipales », sur leparisien.fr, (consulté le 16 décembre 2019)
  9. « Présidentielle 2017 : Philippe Saurel soutient Emmanuel Macron », sur France 3 Occitanie (consulté le 18 novembre 2019)
  10. « [VIDEO] Philippe Saurel : "revenir plus fort que jamais..." », sur le mouvement, (consulté le 28 décembre 2019)
  11. « Municipales à Montpellier : alité, Philippe Saurel se pique de ménager encore un (faux) suspense », sur midilibre.fr (consulté le 20 janvier 2020)
  12. « [VIDEO] Montpellier : Philippe Saurel visé par deux plaintes dont une pour "détournement de fonds publics" », sur midilibre.fr (consulté le 20 janvier 2020)
  13. lesechos.fr
  14. Gil Martin, « Montpellier/ Municipales : On connaît enfin la liste de Philippe Saurel », sur Actu.fr, (consulté le 23 juin 2020).
  15. a et b « Qui sont les candidats aux municipales 2020 à Montpellier? », sur www.20minutes.fr (consulté le 11 mai 2019)
  16. « Le Rassemblement national présentera 18 listes d’ouverture dans l’Hérault », sur www.20minutes.fr (consulté le 20 septembre 2019)
  17. « Le RN retire l'investiture à la liste qu'il soutenait à Montpellier », sur www.20minutes.fr (consulté le 4 mars 2020)
  18. Par Robin KordaLe 27 juillet 2019 à 19h15 et Modifié Le 27 Juillet 2019 À 19h17, « Montpellier : le conseiller municipal Djamel Boumaaz rattrapé par un «gâteau nazi» », sur leparisien.fr, (consulté le 12 juin 2020)
  19. Alexandre Maniez, « Montpellier : Michaël Delafosse lance sa campagne pour « faire respirer Montpellier » », sur lemouvement.info, (consulté le 29 septembre 2019)
  20. a et b « Montpellier : Virginie Rozière et les Radicaux de Gauche lâchent Mohed Altrad », sur midilibre.fr (consulté le 15 janvier 2020)
  21. « Michaël Delafosse 2020 (@Delafosse2020) », sur twitter.com (consulté le 29 septembre 2019)
  22. « Municipales à Montpellier : Patrick Vignal décroche l'investiture LREM », sur France Bleu, (consulté le 10 février 2020)
  23. Cédric Nithard, « Montpellier / Municipales : les ambitions de Patrick Vignal pour les quartiers », sur Métropolitain, (consulté le 14 mars 2020).
  24. « L’UPR dévoile une première liste de 44 villes où elle se présentera aux municipales », sur Union Populaire Républicaine, (consulté le 6 octobre 2019)
  25. « Baptême du feu à Vallères pour l’UPR », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 17 novembre 2019)
  26. « [VIDEO] Montpellier : Primaire citoyenne d’EELV, Clothilde Ollier l'emporte », sur le mouvement, (consulté le 28 décembre 2019)
  27. « Municipales à Montpellier : une primaire chez les Verts pour choisir leur candidat-e », sur France Bleu, (consulté le 20 septembre 2019)
  28. « Montpellier : Clothilde Ollier remporte la primaire EELV face à Jean-Louis Roumegas », sur midilibre.fr (consulté le 13 octobre 2019)
  29. « Municipales à Montpellier : Roumégas ne participera pas à la liste EELV d'Ollier », sur midilibre.fr (consulté le 3 décembre 2019)
  30. « Primaires EELV à Montpellier : Clothilde Ollier envisage des poursuites contre Jean-Louis Roumégas », sur midilibre.fr (consulté le 15 janvier 2020)
  31. « [VIDÉO] Montpellier : Jean-Louis Roumégas entre dans la course des municipales, avec « L’écologie pour tous » », sur le mouvement, (consulté le 28 décembre 2019)
  32. a et b Benjamin Téoule (Le D'Oc), « A Montpellier, la campagne municipale d’EELV vole en éclats », sur Mediapart (consulté le 2 juillet 2020)
  33. « Municipales à Montpellier : Clothilde Ollier met la barre à gauche », sur midilibre.fr (consulté le 15 janvier 2020)
  34. « A Montpellier, la vague verte rattrapée par les démons d'EE-LV », sur Libération.fr, (consulté le 19 janvier 2020)
  35. « Montpellier : Jean-Yves Dormagen "veut aider Clothilde Ollier à monter en puissance" », sur midilibre.fr (consulté le 19 janvier 2020)
  36. « Municipales : “Je ne cèderai pas !” assure Clothilde Ollier, suspendue par EELV », sur Gazette live (consulté le 20 janvier 2020)
  37. Solange de Fréminville, « Montpellier : Clothilde Ollier, dommage collatéral des luttes internes à EE-LV », sur Libération.fr, (consulté le 24 janvier 2020)
  38. « Accueil », sur Nous Sommes - Alenka Doulain 2020 (consulté le 21 janvier 2020)
  39. a et b « [Communiqué de presse] #Noussommes une liste populaire pour les municipales à Montpellier », sur lemouvement.info, (consulté le 31 août 2019)
  40. « Montpellier : le collectif "Nous sommes" veut associer les citoyens avant les élections locales », sur France 3 Occitanie (consulté le 31 août 2019)
  41. « Montpellier : le collectif "Nous Sommes" dénonce le greenwashing de Philippe Saurel à l'approche des municipales », sur France 3 Occitanie (consulté le 11 octobre 2019)
  42. « A Montpellier, le «greenwashing» du maire épinglé par les citoyens », sur Libération.fr, (consulté le 28 octobre 2019)
  43. « Montpellier : Alenka Doulain et #NousSommes ambitionnent "une ville à énergie positive d'ici 2050" », sur midilibre.fr (consulté le 20 janvier 2020)
  44. Alexandre Maniez, « Montpellier : La France insoumise rejoint #NousSommes pour les Municipales de mars 2020 », sur lemouvement.info, (consulté le 28 octobre 2019)
  45. Jean-Philippe Vallespir, « Montpellier : Les insoumis dénoncent « une grave erreur politique », et entrent en dissidence », sur le mouvement, (consulté le 15 janvier 2020)
  46. « Municipales 2020 : 1ères élections pour la Révolution Écologique pour le Vivant », (consulté le 12 mars 2020)
  47. « Montpellier : Alenka Doulain plébiscitée, pour représenter #NousSommes aux municipales », sur lemouvement.info, (consulté le 3 décembre 2019)
  48. « Montpellier : Alenka Doulain désignée tête de liste du collectif citoyen #NousSommes », sur midilibre.fr (consulté le 15 janvier 2020)
  49. « «Je songe à présenter un chien aux municipales», confie Rémi Gaillard », sur www.20minutes.fr (consulté le 6 avril 2019)
  50. « Gaillard a proposé à Bardot d’être sur sa liste à Montpellier en 2020 », sur www.20minutes.fr (consulté le 6 avril 2019)
  51. « Mohed Altrad : « Je veux changer Montpellier, comme j'ai changé mon destin de pauvre » », sur www.lepoint.fr, (consulté le 16 septembre 2019)
  52. Pascale Viktory, « Le sénateur de l'Hérault Jean-Pierre Grand quitte Les Républicains après 50 ans d'engagement », sur France Bleu, (consulté le 12 octobre 2019).
  53. Salah Hamdaoui, « Municipales à Montpellier : Flavio, lycéen, candidat à l'âge de 16 ans », sur France Bleu, (consulté le 30 avril 2020).
  54. Sébastien Garnier, « Municipales à Montpellier : Delafosse/Mantion main dans la main pour le second tour », sur Francebleu.fr, France Bleu, .
  55. « Municipales à Montpellier : une alliance à quatre, le coup de poker de Mohed Altrad », sur midilibre.fr (consulté le 2 juin 2020)
  56. « Candidatures 2nd tour »
  57. « Résultat municipales de 2020 à Montpellier », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 23 mai 2020).
  58. « Le socialiste Michaël Delafosse et ses 25 adjoints installés à la mairie de Montpellier », sur La Tribune (consulté le 7 juillet 2020)
  59. Mairie de Montpellier, « conseil municipal d'investiture », sur montpellier.fr (consulté le 7 juillet 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]